News - Petzl Au coeur de la canopée costaricienne avec Timothy - Petzl France
Chercher
Communauté Actus Au coeur de la canopée costaricienne avec Timothy

Au coeur de la canopée costaricienne avec Timothy

Être au sommet des plus vieux et des plus hauts arbres du monde, c'est la passion de Timothy, mais aussi son quotidien. Au milieu des feuilles d'un manguier, sur les branches d'un Guarumo ou face à un iguane, il nous raconte ses journées exotiques au Costa Rica.

18 Novembre 2020

Elagage

 

Votre prénom ?

Timothy Brogan
 

Votre nationalité ?

Américaine
 

Quel est votre métier et votre expérience, et tout ce que vous souhaitez nous dire sur vous comme vos passions ou vos passe-temps ?

Je suis un arboriste certifié ISA (International Society of Arboriculture) et un professionnel de la sécurité des arbres TCIA (Tree Care Industry Association). Je vis au Costa Rica et je me passionne pour l'exploration de la canopée des plus hauts et vieux arbres du monde. J'ai aussi la chance de pouvoir apporter mes connaissances d'élagage et de sécurité à ceux qui n'ont pas de formation préalable ou qui n'ont pas l'occasion de recevoir une telle formation.
 

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

J'ai créé ma propre petite entreprise d'élagage, Tree Care, dans la région du Pacifique au sud du Costa Rica. Une majorité de nos services est de partager des techniques d'élagage, en toute sécurité et selon les normes.
 

Parlez-nous de l'un de vos chantiers...

Quel est l'objectif à atteindre ?

Prudemment retirer un arbre (Guarumo ou Cecropia Obtusifolia) qui menaçait un réservoir d'eau à proximité.
 

Quels sont les moyens mis en œuvre ? 

Grimper dans l'arbre pour en retirer progressivement des petites sections, tout en maintenant sa stabilité avec des haubanages. 
 

Quels sont les points spécifiques, les contraintes, les difficultés ?

Le Guarumo partage une relation en symbiose avec les fourmis rouges locales, ce qui implique un risque de se faire attaquer par elles en enlevant l'arbre. Un autre challenge : le système racinaire de l'arbre avait été très endommagé par la construction d'une route à proximité, l'amenant à se pencher vers le réservoir d'eau. Si il tombait, il aurait fortement endommagé la cible. 
 

Quels sont les moments forts de ce chantier ?

Nous avons retiré l'arbre en toute sécurité, sans abîmer le réservoir d'eau. Après que le retrait soit effectué, nous avons identifié que plus de 50% du système racinaire était endommagé et qu'il ne fournirait pas un ancrage suffisant au support de l'arbre. 
 

De quoi est fait votre quotidien dans votre métier ?

J'arrive sur le chantier au lever du soleil, pour éviter la chaleur et l'humidité de l'Amérique Centrale. Après un briefing complet, nous commençons le travail en hauteur pour les prochaines 6 à 7 heures à venir. Nous nous consacrons alors principalement au travail de terrain, pour réduire les risques de fatigue et de déshydratation en l'air au moment le plus chaud. Nous nous surveillons constamment pour assurer notre sécurité mutuelle.
 

Pouvez-vous nous raconter une anecdote drôle ou personnelle ou improbable ?

Récemment, je coupais un manguier. Alors que j'étais en train de tailler une branche au-dessus, un iguane s'étant fait délogé est tombé juste à côté de moi. Il semble qu'il y ait eu une longue pause, chacun regardant l'autre, étudiant quelle réaction avoir. Très calmement il s'est retourné, il a sauté sur une branche en contrebas puis sur un autre arbre à proximité. J'ai rigolé tout seul en pensant que j'aurais peut-être dû me battre mais comme souvent la nature nous le démontre, il fallait juste que je me détende pour en apprécier la beauté.

News associées