Principes généraux du travail en hauteur - Petzl Schweiz
Chercher

Principes généraux du travail en hauteur

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.

Avertissement
• Vous devez avoir compris et retenu les informations des notices techniques de vos produits, pour pouvoir appliquer les techniques présentées dans ce document.
• L’apprentissage des techniques appropriées et des mesures de sécurité est de votre responsabilité. Les solutions Petzl sont données à titre indicatif, sans garantie de leur efficacité dans votre propre situation de travail. La pertinence des solutions techniques varie en fonction des situations, faites toujours votre propre analyse des risques sur le terrain.
• Maîtriser les techniques présentées nécessite une formation et un entraînement spécifique, et fait appel à un organisme spécialisé pour toutes actions de formation.

Généralités sur la chute

Le risque de chute est une notion essentielle à maîtriser lors de travaux en hauteur. La sévérité d’une chute dépend de paramètres indépendants :

• La masse de l’utilisateur avec son équipement :

Plus la masse augmente, plus la quantité d’énergie à dissiper lors d’une chute est importante.

• La hauteur de chute :

Plus la hauteur de chute augmente, plus la quantité d’énergie à dissiper est importante. Le risque de heurter un obstacle est aussi plus important.

• La position par rapport à l’ancrage :

Lorsque le travailleur monte au-dessus de son ancrage, la sévérité de la chute augmente. La notion de facteur de chute est parfois utilisée pour décrire la position du travailleur par rapport à l’ancrage et la sévérité de la chute. Cette notion est adaptée aux situations d’escalade, de retenue, ou de maintien, avec une longe en corde dynamique.

Précautions en fonction du système utilisé :
les notices techniques précisent les limites d’utilisation des appareils, notamment en termes de hauteur de chute et de position de travail par rapport à l’ancrage.


Anticiper les moyens d’évacuation rapide

• Limiter les effets de la suspension inerte :

En cas de chute entraînant l’inconscience, ou l’incapacité du travailleur, la suspension inerte dans le harnais représente un danger vital à traiter en urgence. Les équipes de travail doivent être équipées et formées pour évacuer rapidement un équipier blessé.

• Évacuer un blessé en autonomie :

Les solutions d’évacuation des travailleurs doivent être déterminées à l’ouverture de chaque chantier.
L’installation des cordes de travail peut intégrer des systèmes débrayables permettant l’évacuation depuis le bas.
Le travail en solitaire doit être proscrit : un travailleur peut se trouver seul en hauteur, mais au moins une personne formée à l’évacuation doit être présente et équipée sur le chantier.


1. La retenue

Un système de retenue permet de délimiter un espace de travail, empêchant le travailleur d’entrer dans une zone qui présente un risque de chute. Ce type de dispositif n’est pas destiné à arrêter une chute de hauteur.

La retenue.

2. Le maintien au travail

Un système de maintien au travail soutient l’utilisateur et lui permet de se positionner précisément, en appui ou en suspension. Ce système n’est pas conçu pour arrêter des chutes, l’utilisateur doit être en tension sur son système de maintien.
Le système de maintien au travail doit être complété par un système d’arrêt des chutes.

Le maintien au travail.
 

3. L’arrêt des chutes

Le système d’arrêt des chutes est un dispositif d’assurage, indépendant du mode de progression ou de maintien au travail, connecté au point d’attache A (antichute) du harnais.
Le système d’arrêt des chutes n’empêche pas la chute libre. Son rôle est de l’arrêter en limitant la force de choc subie par l’utilisateur. Il doit donc être utilisé en prévoyant une hauteur de dégagement permettant la chute libre : le tirant d’air.

L’arrêt des chutes.
L’arrêt des chutes.

• La limitation de la force de choc : absorption de l’énergie de la chute :

Un système d’arrêt des chutes doit garantir que la force de choc subie par l’utilisateur ne dépasse pas 6 kN.
Un système d’arrêt des chutes comprend généralement un absorbeur d’énergie. Celui-ci est conçu pour limiter la force de choc, pour une hauteur de chute maximum prédéfinie, et dans des conditions précisées dans sa notice technique.
Une longe en corde dynamique a une faible capacité d’absorption d’énergie. Son utilisation impose de grandes précautions : réduire la hauteur de chute potentielle, et respecter une position de travail sous l’ancrage.
Une longe en sangle ou un câble, sans capacité d’absorption d’énergie, ne peut pas servir à l’arrêt des chutes.

Exemple pour 80 kg

Longe JANE ou PROGRESS sans absorbeur d’énergie

Facteur de chute 0,5

Facteur de chute 1

Facteur de chute 2

Longe JANE ou PROGRESS sans absorbeur d’énergie.
Longe JANE ou PROGRESS sans absorbeur d’énergie.

Longe avec absorbeur d’énergie ABSORBICA

Longe avec absorbeur d’énergie ABSORBICA.
 

• Distance d’arrêt de la chute et tirant d’air :

Le tirant d’air est la hauteur minimale à prévoir sous un système d’arrêt des chutes, pour que l’utilisateur ne heurte pas d’obstacle lors de l’arrêt de sa chute.
La hauteur nécessaire varie en fonction du système employé (longe à absorbeur d’énergie, antichute mobile...), du poids de l’utilisateur et de sa position initiale par rapport à l’ancrage.
Le tirant d’air prend en compte :
- la distance d’arrêt des appareils mobiles, ou la longueur de la longe (A),

- la longueur de déchirement de l’absorbeur d’énergie (B),

- la taille moyenne de l’utilisateur (C),

- une marge de sûreté (D),

- l’allongement éventuel du support (élasticité de la corde) (E).

Une estimation du tirant d’air est proposée dans la notice technique de chaque appareil.

Distance d’arrêt de la chute et tirant d’air.