News - Petzl Rando à la frontale au lever du jour - Petzl Belgique
Chercher
Communauté Actus Rando à la frontale au lever du jour

Rando à la frontale au lever du jour

Partir aux premières heures du matin pour admirer le lever du soleil dans toute sa splendeur du haut d’un sommet. Laissez-vous porter par cette ascension à l’orée du jour.

5 Juin 2020

Randonnée et trekking

Le départ nocturne

Dans la nuit encore profonde, mon réveil sonne. L’esprit dans le brouillard, je me prépare à tâtons. Une petite voix dans ma tête me demande bien pourquoi je fais ça, au lieu de continuer à rêver paisiblement.  

La voiture s’arrête au bord du chemin. Passager somnolent pendant le trajet, le brouillard dans lequel je me trouve s’est épaissi. Pourtant la nuit est claire. L’absence de nuage et de lune laisse place à une multitude d’étoiles. Une immensité sombre décorée de petits points pailletés dont la lueur caresse la canopée de la forêt se dressant devant moi. 

J’ajuste ma lampe frontale et l’allume. Je parcours de son faisceau les grands arbres jusqu’à leurs cimes. Pas de mouvement à l’horizon. Je frissonne. Nous sommes prêts, c’est le départ. Je sens peu à peu mes muscles engourdis se relâcher et s’échauffer. Mon brouillard se dissipe. 

 

L’ascension

L’ascension à travers la forêt est sombre. Mon regard se concentre uniquement sur le halo de lumière de ma lampe. Je remarque des détails, un caillou original, une fleur égarée, la couleur des feuilles… Détails qui me seraient passés inaperçus si mon champ de vision n’avait pas été resserré. Aux alentours, les arbres prennent des formes étranges. Je frissonne à nouveau et rattrape les autres. 

Après un moment qui me paraît en dehors de l’espace-temps, nous atteignons la lisière de la forêt. Le ciel a pris une teinte rose-orangée. J’ajuste la puissance de ma lampe. Je peux enfin apercevoir le sommet. Je me sens complètement alerte et j’accélère le pas pour être sûre de ne pas le louper.

Je gravis les derniers mètres dans l’euphorie. Juste à temps pour le voir apparaître petit à petit. Ses rayons filent à travers le relief des montagnes avant qu’il ne se découvre complètement. Le visage caressé par sa douce chaleur, je sais pourquoi je n’ai pas écouté la petite voix au réveil.

Sereine, je contemple ce lever de soleil et me sens privilégiée. Un spectacle grandiose, seuls au monde, pour admirer l’avènement de cette journée qui commence très bien.

 

 

Récit de Magali 

News associées