News - Petzl Qu’est ce que Nina Caprez met dans son sac ? - Petzl France
Chercher
Communauté Actus Qu’est ce que Nina Caprez met dans son sac ?

Qu’est ce que Nina Caprez met dans son sac ?

Nina Caprez est entrée dans la Team Petzl en 2010. Grimpeuse de haut niveau, c’est dans l’escalade sportive en grande voie qu’elle se réalise le plus. Elle nous dévoile aujourd’hui le contenu de son sac lorsqu’elle part pour l’ascension d’une grande voie…

16 Février 2015

Escalade grande voie

Nina's pack © PETZL

  1. Sac à dos Arc'teryx : j’aime avoir un sac qui est agréable à porter pour des marches d’approche. J’utilise ce même sac aussi pour hisser le matériel, alors faut qu’il soit fait d’une toile bien solide et aussi qu’il soit assez simple (sans avoir des poches et des attaches à l’extérieur).
     
  2. Harnais HIRUNDOS : j’aime porter en grande voie le nouveau harnais HIRUNDOS car le rapport poids et confort est au top et bien sûr un sac à magnésie SAKAPOCHE avec une bonne brosse Lapis.
     
  3. Corde VOLTA 9,2 en 60 mètres maximum. Cette attache me permet de travailler les longueurs et en même temps elle est légère et solide.
     
  4. Un jeu de 14 dégaines ANGE en L : ce sont mes dégaines préférées car elles sont légères et les mousquetons sont faciles à clipper. Avec 14 dégaines on est préparé à toutes sortes de longueurs.
     
  5. Deux paires de chaussons Scarpa : quand on part en grande voie, on a vite tendance à laisser tomber un chausson, alors on est bien content d’en avoir une deuxième paire ! On peut tomber sur des longueurs verticales ou déversantes, alors j’aime bien avoir une paire assez rigide et une plutôt souple.
     
  6. Casque METEOR : le casque c’est une chose très personnelle.  Le METEOR a une forme qui me va parfaitement sur la tête et en plus il est très léger. J’en mets un quand je grimpe en terrain d’aventure, quand la voie est très expo (en cas de chute où on tombe de travers). Mais quand je grimpe dans une grande voie très déversante qui est typée sportive (comme Ali Baba par exemple), je ne le mets pas car il n’a pas une grande utilité.
     
  7. Le GRIGRI : c’est mon appareil d’assurage de base. Je le maîtrise bien et il peut me servir aussi en cas de chute quand je grimpe en moulinette. Ça veut dire, quand on grimpe en second et la longueur est déversante, je peux me retrouver pendue comme une grosse vache dans le vide. Pour me sortir de là, je mets mon GRIGRI en place sur ma corde avant de partir.
     
  8. Le REVERSO est indispensable en grande voie : quand on assure dans une voie verticale au relais en plein milieu du mur ou bien sur une sellette, c’est le seul moyen pour être dynamique en cas de chute. Il sert également pour assurer le second en moulinette en mode auto-blocage.  Et en dernier, il me sert comme appareil de rappel.
     
  9. Trois mousquetons à vis c’est le minimum : j’aime quand ils sont petits et légers comme le SPIRIT SCREW-LOCK ou l’ATTACHE.
     
  10. Les petits mousquetons SPIRIT servent tout le temps. On peut tout faire avec comme par exemple construire un relais.
     
  11. Des sangles fines FIN’ANNEAU : j’aime avoir deux tailles de sangle avec moi. Deux  en 180 cm pour la construction des relais et trois en 60 cm pour rallonger des points ce qui évite le tirage de la corde quand je grimpe.
     
  12. Prusik 7 mm : ce bout de ficelle me sert pour le rappel ou encore comme porte matos dans mon sac.
     
  13. Le BASIC est toujours avec moi. Même si je n’ai pas prévu de faire une remontée sur corde, c’est un outil indispensable. Parfois, on coince la corde dans les rappels et il faut tirer fort ou même remonter sur un bout. Et aussi dans le cas "être pendue comme une grosse vache" dans le vide en moulinette, je m’en sers pour pouvoir remonter en plus du GRIGRI jusqu’à la prochaine dégaine.
     
  14. Cordelette LINK : je grimpe toujours avec une attache simple et avec une cordelette. Je la fixe sur mon harnais avec la MICRO TRAXION. Ça me permet de grimper en toute légèreté jusqu’au relais. Elle me sert également comme brin de rappel.
     
  15. MICRO TRAXION : arrivée en haut d’une longueur, je construis le relais et je me vache. Ensuite je fixe la cordelette sur un point du relais et je mouline le sac de hissage avec dedans toutes les affaires du second. En même temps que j’assure le second, je hisse le sac ce qui me permet de m’habiller très vite et de boire. La MICRO TRAXION peut-être utile pour faire des remontées sur corde mais aussi pour mettre en place les manips de secours en cas d’accident.
     
  16. À boire : le minimum c’est d’avoir deux litres par personne quand on passe une journée en paroi. Je prends toujours de l’eau neutre, car les boissons sucrées me donnent encore plus soif, plus un thermos avec du thé ou de la tisane. Avoir à boire c’est bien plus important pour moi qu’avoir à manger car sinon je m’effondre ! Un thermos en plus me réchauffe bien et c’est toujours un moment plaisant de prendre sa petite tasse de thé en plein milieu de paroi !
     
  17. Barres Chimpanzee : quand je pars en grande voie je déjeune bien. Du coup je ne prends pas grand chose avec moi à part 2 ou 3 barres et une compote. J’aime les barres qui sont faciles à digérer et j’en mange environ une moitié toutes les deux heures. Ça me permet de couper ma faim, d’avoir une petite dose de sucre dans le sang et en même temps de me sentir vif dans ma grimpe. Évidemment le soir, on a un très très gros appétit !
     
  18. Des gants Arc’teryx : J’aime porter des gants en tissu fin, mais chaud. Je ne suis pas fan des gants en cuir car je transpire vite dedans et la sensation de porter des gants humides m’est désagréable. Ils sont un peu moins solides et plus glissants quand on tient la corde, mais je préfère.
     
  19. Des chaussettes chaudes Smartwool : quand je fais une grande voie ou je sais que je vais faire le rappel dedans, je ne prends pas de chaussures avec moi (ou je les mets au fond de mon sac). À la place, j’aime mettre des grosses chaussettes bien chaudes au relais. D’un, ça me repose les pieds qui sont déjà assez serrés dans mon chausson et de deux, c’est plus pratique. Je les mets dans la poche de ma doudoune, alors j’ai vite fait de les sortir et de les enlever. Chercher ses chaussures au fond du sac est toujours le cas classique où on fait tomber des choses ou même toute la chaussure. Par contre j’avoue que c’est bien d’avoir un sponsor pour ces chaussettes parce qu’elles se trouent relativement vite sans les chaussures… ;-)
     
  20. La grosse doudoune Arc’teryx : l’accessoire classique de tous les grimpeurs. Le truc à avoir toujours sur soi !
     
  21. Du Strap, papier de verre et coupe-ongles : ce sont les petites choses dont on a besoin tout le temps car une journée en paroi, ça coûte cher niveau peau sur nos petits doigts !
     
  22. Les lunettes d’assurage : pour moi ces lunettes sont devenues indispensables. Ma nuque me remercie beaucoup.
     
  23. Une lampe frontale TIKKINA : chacun de nous a forcément fait l’expérience de sortir de nuit d’une grande voie. Sans frontale on ne fait pas les malins. C’est un objet à toujours avoir dans son sac.
     
  24. Couteau SPATHA : le couteau pour tout ! Couper du Gruyère, couper les cheveux pris dans le descendeur ou encore couper une corde en cas de coincement ou d’accident. Indispensable… !
     
  25. POWER CRUNCH : ma réserve de pof !!
 

Nina's pack © Sam Bié

Nina's pack © Sam Bié

 

1 Commentaires

Thomas le 10/06/2015

Jespere que tu aura la chance de venir a Colombie Britannique! Cédric aimera le bloc. Quand j'ai participé avec le voyage petzl l'année passé je regardais aux contenants de mon sac pendant plusieurs mois!

Répondre
Lire la suite

Votre email ne sera pas visible par les internautes