Secours en descente accompagnée sur un seul ZIGZAG pour deux personnes - Petzl France
Chercher

Secours en descente accompagnée sur un seul ZIGZAG pour deux personnes

En cas d’accident entraînant l’inconscience, ou l’incapacité du travailleur, la suspension inerte dans le harnais représente un danger vital à traiter en urgence. L’élagueur doit être capable d’évacuer rapidement un équipier blessé, en autonomie. Le but de ce document n’est pas de rappeler les techniques de secours qui doivent être pratiquées en centre de formation. Seules quelques précautions spécifiques au ZIGZAG sont présentées ici.

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.

Contrôler la descente du secouriste et de la victime ensemble sur un seul ZIGZAG est une manœuvre délicate, à réserver aux situations exceptionnelles.

Le ZIGZAG est conçu pour la progression sur corde d’une seule personne (jusqu’à 140 kg).
Lorsque la situation de secours le permet, il est préférable de conserver deux systèmes séparés pour la victime et pour le secouriste, chacune sur son ZIGZAG, par exemple en utilisant la technique décrite au chapitre Pilotage à distance du ZIGZAG de la victime.

Tests de descente avec un ZIGZAG à 200 et 250 kg :

Petzl a réalisé une série d’essais, sur une descente plein vide de 20 m de haut.
La corde utilisée était une Yale XTC Pro 11,7 mm, choisie parce que c’est la corde qui présente les plus faibles valeurs de blocage lors des tests en traction lente avec le ZIGZAG.
Tous les essais ont été doublés :
- la première fois avec une fausse fourche simple au point de renvoi,
- la seconde fois avec une poulie au point de renvoi.

Tests de descente avec un ZIGZAG à 200 et 250 kg

Résultats des essais :

- Augmentation importante de la température du ZIGZAG, sensible à travers les gants.
- En cours de descente, le contrôle de la vitesse devient de moins en moins fluide ; l’approche du sol demande plus d’attention pour ne pas heurter le sol trop brusquement.
- Aucun problème de blocage constaté, c’est la fluidité du contrôle de la descente qui se dégrade.
- La qualité du contrôle se dégrade plus rapidement avec la masse plus lourde (250 kg) et avec peu de freinage au point de renvoi (poulie).
- Le fait de serrer la corde côté freinage participe beaucoup à la fluidité du déblocage.

Contrôler la descente du secouriste et de la victime sur un seul ZIGZAG est une manœuvre délicate à réserver aux situations exceptionnelles :

Lorsque la situation de secours le permet, il est préférable de conserver deux systèmes séparés pour la victime et pour le secouriste, chacun sur son ZIGZAG.

Si la situation de secours impose une descente à deux sur un ZIGZAG :
- Utilisez impérativement des gants.
- Utilisez un système de freinage supplémentaire comme décrit ci-dessous.
- Gardez la main sur la corde côté freinage pour améliorer le contrôle.
Rappel : si vous ne tenez pas la corde côté freinage, tout appui sur le levier de déblocage présente un risque de chute.

- Attention aux déblocages trop brusques et aux à-coups en cours de descente.

- Attention en particulier à l’approche d’un obstacle ou du sol.
- Attention, en cas de descente d’une grande hauteur, l’échauffement et la perte de contrôle seront plus prononcés.

Solutions pour ajouter du freinage :

Un système de freinage supplémentaire permet de limiter l’échauffement du ZIGZAG et améliore sensiblement le contrôle de la descente avec une charge lourde. Cela permet en outre de lâcher temporairement la corde côté freinage, pour négocier le passage d’un obstacle ou aider au maintien de la victime.

- Ajout de freinage avec un RING L ou RING OPEN :

Ajout de freinage avec un RING L ou RING OPEN

- Ajout de freinage avec peu de matériel, en cas de difficultés en cours de descente :

Ajout de freinage avec peu de matériel, en cas de difficultés en cours de descente

Attention, cette technique doit être considérée uniquement comme une aide dans une situation périlleuse : le confort est très moyen avec une compression au niveau des côtes du secouriste, et il y a un risque d’usure des sangles du harnais.

Attention, pour plus de clarté, seuls le ZIGZAG et l'ajout de freinage sont représentés ici. Les autres éléments nécessaires tels qu'une seconde connexion, ou un système de maintien de la victime en position, n'ont pas été représentés.