News - Petzl Jorg Verhoeven : comment le casque m’a sauvé en falaise - Petzl Belgique
Chercher
Communauté Actus Jorg Verhoeven : comment le casque m’a sauvé en falaise

Jorg Verhoeven : comment le casque m’a sauvé en falaise

C’est une chute impressionnante, qui aurait pu très mal se terminer. Jorg Verhoeven connaît les risques inhérents à la pratique de l’escalade traditionnelle, dont il est un spécialiste. Mais il ne s’attendait pas à une si mauvaise chute dans cette voie de Dream Canyon (Etats-Unis), avec au final, aucun dommage. Il nous explique sa chute – et les bénéfices d’un casque Petzl TOP AND SIDE PROTECTION.

14 Avril 2020

Escalade

©2020 PETZL Distribution -Jon Glassberg of Louder Than Eleven (www.lt11.com)
Ce ne devrait pas être une découverte : en escalade, le casque n’a pas vocation uniquement à protéger de la chute d’objets (pierres ou smartphones), mais également à protéger le grimpeur lui-même en cas de chute… de sa part. Passionné de voies extrêmes, Jorg Verhoeven est de ceux qui aiment aussi l’escalade traditionnelle : il fait partie de la génération qui a libéré les big walls du Yosemite. Il y a un peu plus d’un an, il a testé, malgré lui, les vertus de son casque, lors d’une chute spectaculaire. « China Doll est une superbe voie en trad à Dream Canyon, près de Boulder, au Colorado. J’étais sur place en raison de la compétition de Vail, et je voulais essayer quelques belles voies du coin. Quand j’ai vu China Doll, j’ai voulu l’essayer tout de suite. C’est une voie assez longue, qui suit une fissure dans un dièdre. Même si la première partie est équipée de spits, j’ai choisi de la gravir sur coinceurs seulement. »

©2020 PETZL Distribution -Jon Glassberg of Louder Than Eleven (www.lt11.com)

Chuter, c’est toujours risquer

Ancien compétiteur, vainqueur de la coupe du monde d’escalade de difficulté en 2008, Jorg Verhoeven ne manque pas d’expérience en rocher : il a réussi la 4ème ascension en libre du mythique Nose (900 m, 8b+) sur El Capitan en 2014, puis la première répétition de Dihedral Wall (900 m, 8b+) toujours sur El Capitan en 2016. Concernant China Doll, « Les protections sont bonnes, sans être trop lointaines. J’ai fait quelques essais la veille et me sentais prêt à l’enchaîner. La section supérieure est plutôt bloc, avec quelques mouvements complexes et des mauvaises prises de pied dans la fissure ou juste à côté. On appuie fort sur les pieds et j’ai aussi réalisé que la corde pouvait passer derrière ma jambe en cas de chute. Lors de mon essai, j’ai fait le maximum et j’ai choisi de m’engager dans ces mouvements en connaissance de cause. » Mais tout ne se passe pas comme prévu et Jorg tombe. « Quand mon pied a glissé, comme je l’avais craint, la corde était passée derrière ma jambe, ce qui m’a fait basculer à la renverse, tête en bas. Grâce à un assurage dynamique, je n’ai pas tapé trop fort. Mais sans casque, je me serais fait mal à coup sûr. »

©2020 PETZL Distribution -Jon Glassberg of Louder Than Eleven (www.lt11.com)

©2020 PETZL Distribution -Jon Glassberg of Louder Than Eleven (www.lt11.com)

Merci au casque Petzl !

En l’occurrence, Jorg Verhoeven a expérimenté ce que redoutent les grimpeurs lors d’une chute : le fait que la corde, passant derrière et non devant le pied, fasse pivoter le corps tête en bas lors de la chute. « En escalade trad, les chutes un peu bizarres de ce genre ne sont pas rares, c’est pourquoi j’ai choisi depuis longtemps de porter un casque pour ce type de grimpe. » Pour autant, pas besoin d’engager loin au-dessus d’un coinceur pour risquer une telle chute : en falaise, le moindre pas en traversée peut vous mettre la corde derrière la jambe dans le feu de l’action. « Je pense que la moindre chute où le grimpeur perd le contrôle de son corps peut devenir dangereuse, et c’est pourquoi un casque protège la tête ». Et pas seulement le dessus du crâne : grâce au TOP AND SIDE PROTECTION, les casques Petzl sont conçus pour encaisser des chocs frontaux, latéraux, et aussi à l’arrière : exactement ce qui est arrivé à Jorg, qui tape violemment l’arrière de sa tête lors de l’impact. Un casque Petzl bénéficiant du label  TOP AND SIDE PROTECTION protège non seulement des objets tombants du haut, mais aussi et surtout le grimpeur lui-même en cas de chute. C’est pourquoi ces casques apportent un surcroît de sécurité pour le bien le plus précieux d’un être humain : sa tête ! « En escalade ou en alpinisme, les probabilités de tomber de cette façon et de taper l’un des côtés de sa tête sont loin d’être négligeables, que vous clippiez des spits ou posiez des coinceurs » explique Jorg. Lui aime justement le côté mental de l’escalade trad : « le processus entier de trouver son chemin, placer ses propres protections est très gratifiant. C’est très différent des autres formes d’escalade,  que je pratique aussi. À chaque fois que je grimpe je me pose la question de mettre un casque. En trad, j’en mets un à chaque fois. En falaise classique, si le profil est bien dévers, je m’en passe. C’est à chacun d’analyser sa pratique et de faire son choix en fonction de la situation. En l’occurrence, réfléchir est souvent la première et plus importante étape ». Pour garder la tête froide.

News associées