Autres situations de progression incompatibles avec la cordelette hyperstatique RAD LINE - Petzl France
Chercher

Autres situations de progression incompatibles avec la cordelette hyperstatique RAD LINE

Tous les cas de progression avec ancrages avec la RAD LINE présentent un danger pour l’utilisateur en cas de chute

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.
Progression simultanée avec points d’assurage intermédiaires.

Progression simultanée avec points d’assurage intermédiaires.
En cas de chute du premier ou de chute du second, risque de force de choc trop élevée.

Progression simultanée sur arête.

Progression simultanée sur arête.
En cas de chute, l’arête ou les becquets en aval de l’arête joueront le rôle d’ancrage. Risque de force de choc trop élevée.

 
Escalade en tête en terrain raide, assureur au relais.

Escalade en tête en terrain raide, assureur au relais.
En cas de chute du premier, risque de force de choc trop élevée.

 
Traversée de pont de neige assuré sur ancrage provisoire (corps mort).

Traversée de pont de neige assuré sur ancrage provisoire (corps mort)
En cas d’effondrement du pont de neige, risque de force de choc élevée et/ou d’arrachement de l’ancrage.

Traversée de pont de neige assuré sur ancrage provisoire (corps mort).

Traversée de pont de neige assuré sur la personne, longée sur ancrage provisoire (corps mort)
La corde doit rester parfaitement tendue pour limiter la hauteur de chute en cas d’effondrement du pont de neige. Assurage « au corps » ou sur un demi-cabestan sur l’assureur.
En cas d’effondrement du pont de neige, la force de choc peut être élevée sur l’assureur. Celui-ci doit donc être extrêmement vigilant et bien calé sur ses appuis.

 
Cas de la progression à corde tendue courte

Cas de la progression à corde tendue courte

Le but de cette technique n’est pas d’arrêter une chute, mais de rendre la chute très improbable grâce à une vigilance permanente du premier de cordée.
Il n’y a donc pas de limitation avec la cordelette RAD LINE, à condition de ne pas changer de méthode d’assurage pendant la course, par exemple pour franchir un passage raide avec des points d’assurage.

Remarque : la plupart des essais consacrés à cette technique ont démontré une forte probabilité de chute collective, quelle que soit la corde utilisée. Cette technique est à réserver aux premiers de cordée expérimentés et avertis.