News - Petzl Mathieu Maynadier et Max Bonniot enchainent Meije, Bonne-Pierre, Ailefroide ! - Petzl Canada
Chercher
Communauté Actus Mathieu Maynadier et Max Bonniot enchainent Meije, Bonne-Pierre, Ailefroide !

Mathieu Maynadier et Max Bonniot enchainent Meije, Bonne-Pierre, Ailefroide !

Du 15 au 22 août dernier, Mathieu Maynadier et Max Bonniot ont réalisé un bel enchainement dans le massif des Écrins. Un périple difficile autant par le niveau des voies, que les conditions météo instables et l'enchainement des jours passés en montagne quasi sans repos. Retour sur cette "expédition à la maison" par Mathieu Maynadier.

3 Septembre 2014

Alpinisme

© Maynadier / Bonniot

Ça fait vraiment longtemps que j'avais envie de faire un enchainement dans les Écrins, passer du temps en montagne, mais aussi faire "une expé à la maison".

Première étape : trouver les compagnons

Pas facile de vouloir aller en montagne cet été au vu des conditions météo. La préparation de ce trip s'est plutôt apparentée à une guerre avec mes nerfs.
Attendre le créneau, trouver des personnes motivées et disponibles ne sont pas des choses faciles en plein mois d'août, sachant que le plupart des potentiels compagnons sont guides. La pleine saison pour eux !!! Heureusement, fidèle à lui-même, Max est disponible, sur motivé et en grande forme. Pour le reste, on verra sur le moment avec les motivations et disponibilités de chacun.

Attendre le beau.

On peut dire que cet été n'est pas le plus propice à partir en montagne. Les perturbations se succèdent, le temps passe et je sens que mes ambitions prennent l'eau également… Heureusement, un créneau semble se dessiner mi-août. Tant mieux car c'est le dernier moment pour moi. J'ai repoussé tout mon travail de guide, mais il va bien falloir que je le fasse un jour.

Enfin c'est parti !

Finalement le créneau tant attendu semble pointer son museau. On ne peut pas dire si ça tiendra toute la durée du projet, mais ça se tente.
Départ de la Bérarde le 14. Il fait grand beau et froid, ça s'annonce bien !!! Arrivés au Promontoire, nous avons l'impression d'être maudits ! Le gardien vient d'appeler l'ingénieur météo : demain isotherme à 2800 m, vent à 50kmH avec un petit -20° ressenti à 4000 m !!!

Au moins, les pierres ne tomberont pas !!!

Finalement, à 4H00 il fait beau pas si froid. C'est parti pour cette ligne de mixte qui s'avéra typique des Écrins. Rocher médiocre,  protections aléatoires qui font que la grimpe est presque une difficulté secondaire.

L'attaque de la face nord de la Meige © Maynadier / Bonniot
L'attaque de la face nord de la Meije

Après quelques longueurs communes avec le Z c'est parti pour 7 longueurs de mixte soutenues avec en guise de crux une rampe sans glace plein gaze…

Max se lance dans la longueur délicate © Maynadier / Bonniot
Max se lance dans la longueur délicate

Dans les dernières longueurs © Maynadier / Bonniot
Dans les dernières longueurs

 

© Maynadier / Bonniot

Sortie dans le mauvais (il en fallait bien un peu !) en fin d'après-midi direction les arêtes de la Meije pour se réfugier à l'Aigle.
Après une nuit assez agitée dans le nouveau refuge de l'Aigle (un dortoir unique ça brasse) c'est reparti pour la suite des événements : direction Bonne-pierre.
Les conditions sont bonnes. Il fait grand beau mais une longue journée de liaison nous attend. Il faut repasser la brèche de la Meije, descendre le vallon des Étançons, récupérer le bivouac caché et remonter le vallon de bonne-pierre….

C'est vers 18H00 que nous retrouvons Sylvain Digiacomo venu en renfort pour cette voie "super et en bon rocher" (cf Arnaud Guillaume).

En guise de bon rocher, ce sera gneiss compact pour se protéger mais friable pour grimper …

Dernière longueur correcte avant un bastion raide et délité © Maynadier / Bonniot
Dernière longueur correcte avant un bastion raide et délité

Bivouac à Bonne Pierre © Maynadier / Bonniot
Bivouac à Bonne Pierre

 

L'arrivée au sommet se fait à minuit avec une fuite vers le refuge des Écrins pour une courte nuit. Un run de 24 heures pour ce que l'on pensait être la partie la plus facile du trip !!!

Retour à la Bérarde pour un point météo et décider de la suite des événements.

Il y a beaucoup de neige. Trop pour aller au Pic Sans Nom du coup, on s'oriente vers la face nord de l'Ailefroide…
Demain, il fait mauvais. On dirait cette fois que le ciel veut nous aider… Du coup ce sera repos. Coup de fil à Pierre Labbre. Il est motivé et disponible. Le rendez-vous est pris pour tenter de répéter Réactor "LA" ligne ouverte ce printemps.  Ce mauvais temps qui nous à permis de souffler hier semble vouloir nous suivre et c'est sous une pluie battante que nous montons à temple Écrins. Nous arrivons trempé et un peu tendus en perspective des conditions à venir.
Départ 2H00 il ne pleut plus mais l'approche se fait dans le brouillard humide de l'orage de la veille. Dans la face, c'est ambiance hiver, gros spindrift, verglas dans le début de la voie. Pas de doute, cet été est vraiment bizarre !!!

Sylvain dans un 6b des familles © Maynadier / Bonniot
Sylvain dans un 6b des familles

Remontée de la première plaque © Maynadier / Bonniot
Remontée de la première plaque

 

Nous arrivons au pied du bastion. La ligne directe est formée et c'est parti pour 4 longueurs de mixte malcommodes où Max lâchera son dernier combat... Une machine !!!

À la jonction entre "réactor" et la voie des plaques, il est 14 H00. Le hold-up de l'intégral est tentant  mais aussi synonyme de grosse trash… Encore beaucoup de longueurs pas faciles et nous n'avons rien pour bivouaquer.

Comme le dit Max "On reviendra quand on sera plus fort !!!!". L'intégrale reste à faire : un beau challenge en perspective.
Du coup,  nous bifurquons dans la voie des plaques pour trois longueurs, dont une de glace bien raide et à la qualité douteuse.
Enfin, ça se couche. Nous remontons la plaque supérieure au soleil. Ça fait du bien. Arrivés au sommet à 19H00 il faut bon. Nous avons encore du jour pour descendre. Nous sommes heureux !
© Maynadier / Bonniot

Après un bon repas et quelques genépi (Sélé oblige !!!) nous partons pour une nuit profonde : demain repos.

Le projet initial est de finir par Sialouze, un beau rocher au soleil et un beau pied de nez après tout ce temps à l'ombre dans ces faces austères…
Après une grosse partie de pétanque où le Raoul (le gardien) et Yann (le cuistot)  nous mettent une déculottée, nous retrouvons Tony Lamiche.
Demain c'est l'ultime étape de ce trip. Malheureusement la chance qui nous suit depuis une semaine nous lâche et c'est sous une fine pluie que nous nous levons… Tant pis ! Hunchi Maka attendra. La mission est déjà accomplie, nous pouvons rentrer tranquilles !!!

Un grand merci à Max pour sa motivation sans faille, sa bonne humeur et sa détermination.
Un grand merci aussi à tous les gardiens de refuge qui nous ont accueillis comme des rois.
Un grand merci à The North Face, Petzl, Julbo et Scarpa grâce à leur confiance j'ai pu consacrer le mois d'Août à ce projet.

Mathieu Maynadier --

News associées