News - Petzl Porter un casque : oui… mais pourquoi ? - Petzl Belgique
Chercher
Communauté Actus Porter un casque : oui… mais pourquoi ?

Porter un casque : oui… mais pourquoi ?

Il est toujours important de se demander à quoi sert le matériel qu’on emmène en sortie et dans le cas du casque, les réponses sont assez variées…

24 Février 2020

Escalade

Un peu d’histoire

©PETZL - DR - Marc Galy - Louis Audouber

Historiquement, les casques d’escalade et d’alpinisme étaient faits pour protéger des chutes de pierre. Les itinéraires empruntant les lignes de faiblesse, le rocher y était d’autant plus fragile. Ces parcours étaient donc plus exposés aux risques de chute de pierre et les alpinistes ont rapidement cherché à se protéger la tête. Au départ simples bonnets puis coques rondes, les premiers casques étaient surtout portés pour protéger le sommet de la tête.
 

Et aujourd’hui, quelles sont les raisons qui vous incitent à porter un casque ?

©PETZL

A cette question, beaucoup répondent encore : « Pour se protéger la tête des chutes de pierre’’. A cela certains ajoutent : ‘’Pour se protéger la tête des chocs contre le rocher lors d’une chute". 
L’escalade sportive a beaucoup participé à cette évolution. Avec l’évolution de la pratique et l’augmentation du niveau de performances des grimpeurs, la chute s’est banalisée en escalade, augmentant aussi le risque de se cogner la tête contre le rocher en cas de mauvaise chute (par exemple lors d’un retournement lié à une corde faucheuse ou d’une chute en fissure….). En parallèle, grimpeurs et alpinistes se tournent vers des itinéraires souvent parcourus, avec du rocher de meilleure qualité, nettoyé, et donc moins exposés aux chutes de pierres. La protection de la tête contre les chocs sur le rocher prend alors tout son sens.

On peut étendre cette réflexion à d’autres activités de la verticalité. Quelques exemples de chocs à la tête viennent rapidement à l’esprit : en canyon, la glissade en arrière avec la tête qui tape au sol ; en spéléologie, la tête qui vient cogner le rocher dans une étroiture ; en ski de randonnée, une glissade à ski avec la tête qui vient heurter un arbre ou un rocher… Dans toutes ces situations, une bonne protection de la tête contre les chocs frontaux, latéraux et arrière s’impose. Porter un casque ce n’est donc plus seulement se protéger la tête des chutes de pierre, mais aussi se protéger des chocs contre le rocher ou le sol.

Au-delà des exigences de la norme avec les casques Petzl

©PETZL

Toujours soucieux de suivre l’évolution des pratiques, Petzl a souhaité garantir à ses casques un niveau supérieur de protection frontale, latérale et arrière pour offrir une protection renforcée contre les chocs à la tête. C’est le label TOP AND SIDE PROTECTION.
Lorsqu’un casque est labellisé TOP AND SIDE PROTECTION, c’est qu’il répond à la fois aux exigences des tests de la norme EN 12492, mais aussi au nouveau protocole de tests mis en place par Petzl. Les exigences de test et caractéristiques de la norme EN 12492 garantissent une protection principalement sommitale, axée sur la protection contre les chutes de pierre. Le protocole Petzl étend les tests au pourtour de la tête.

Avec le label TOP AND SIDE PROTECTION, les casques Petzl offrent à la fois une protection contre les chocs sommitaux mais aussi frontaux, latéraux et arrière.

Alors, et vous, pourquoi portez-vous un casque ? Savoir répondre à cette question, c’est pouvoir choisir de porter, ou non, un casque adapté à sa pratique et son environnement !

News associées