News - Petzl Une journée dans les arbres avec Benoit - Petzl Belgique
Chercher
Communauté Actus Une journée dans les arbres avec Benoit

Une journée dans les arbres avec Benoit

Benoit est un arboriste-grimpeur, un montagnard accompli et un dessinateur. Si sa tête est souvent proche des cimes, il a bien les pieds sur terre et a créé sa propre entreprise. Passionné, il nous raconte l'un de ses chantiers… et pas des plus simples !

5 Aout 2020

Elagage

©Coll. Benoit DE REVIERS

Votre prénom ?

Benoit 
 

Votre nationalité ? 

Française
 

Quel est votre métier et votre expérience, et tout ce que vous souhaitez nous dire sur vous comme vos passions ou vos passe-temps ?

Je suis arboriste-grimpeur depuis 10 ans. Après avoir travaillé en France et à l'étranger (Canada et Australie), j'ai créé mon entreprise, Arbres et Solutions. Un arboriste-grimpeur est un spécialiste de l'arbre, capable d'établir un diagnostic et de choisir l'intervention la plus adaptée. Mon métier consiste à faire cohabiter au mieux les arbres dans l'environnement urbain.
Je suis également formateur (référent technique au sein d'un lycée agricole pour le Certificat de Spécialisation Arboriste-élagueur) et contrôleur EPI. Membre de la Société Française d'Arboriculture, je participe chaque année aux championnats d'élagage qu'elle organise.
En parallèle, je prépare ma liste de course pour devenir guide de haute montagne. Je pratique très régulièrement plusieurs sports de montagne. Cet hiver, avec ma copine, nous avons traversés les Pyrénées en ski de randonnée (en 40 jours dont 39 jours de beau temps !)
Enfin, lorsque le temps ne me permet pas d'être dehors, je dessine.
(Je commence à publier quelques dessins ici : https://www.instagram.com/ben.reviers/)
 
 

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Arbres et Solutions
Tailles et soins aux Arbres (gestion de patrimoines arborés )
France
 

Parlez-nous de l'un de vos chantiers...

Quel est l'objectif à atteindre ?

Nous devions démonter un groupe de trois cèdres de l'Atlas (Cedrus Atlantica) : abattage par petits bouts en grimpant dans l'arbre. Nous avons donc utilisé les techniques de rétention en tyrolienne : les morceaux de branches sont retenus par des cordes pour ne pas qu'ils heurtent le sol et abîment les infrastructures autour de l'arbre. Enfin, nous avons dû utiliser une grue mobile afin de couper et d'évacuer les plus gros troncs.
 

Quels sont les moyens mis en œuvre ?

Corde de travail pour le grimpeur, système de rétention des branches, tyrolienne et grue mobile.
 

Quels sont les points spécifiques, les contraintes, les difficultés ?

Le chantier comportait trois cèdres dont le plus haut faisait une trentaine de mètres avec un diamètre au sol de 1,30 m… dans un jardin minuscule, cerné par 2 cabanons de jardin et un mur d'école ! Le seul accès était un petit portillon, par lequel nous devions tout faire passer. 
 

Quels sont les moments forts de ce chantier ?

Le chantier a duré quatre jours, ce qui est long pour un chantier d'élagage !
Une forte coopération entre les deux grimpeurs est alors nécessaire : l'un était dans l'arbre et l'autre au sol pour gérer la rétention par tyrolienne (nous avons parfois inversé les rôles).
L'important était de bien communiquer avant et pendant, de choisir les techniques les plus adaptées. C'était un chantier délicat et très technique, par l'ampleur des arbres à abattre et d'énormes contraintes d'accès.
 

De quoi est fait votre quotidien dans votre métier ?

Grimper dans les arbres et pratiquer différents travaux (taille, abattage, haubanage, diagnostic sanitaire).
 

Pouvez-vous nous raconter une anecdote drôle ou personnelle ou improbable ?

J'ai eu la chance d'aller grimper en Guyane, au sein de la canopée de la forêt amazonienne. C'est une expérience inoubliable. Souvent, je ne voyais pas où était ancrée ma corde d'ascension et à chaque mètre, je découvrais des plantes, des insectes, des sons... C'était magique ! C'est fascinant d'accéder à ces milieux de biodiversité intenses.

News associées