News - Petzl Expédition en République Dominicaine: rêves de grottes - Petzl Other
Chercher
Communauté Actus Expédition en République Dominicaine: rêves de grottes

Expédition en République Dominicaine: rêves de grottes

République Dominicaine. Première incursion pour les Hommes des Cavernes dans ce pays qui compte des grottes par milliers. Après avoir passé chacun des heures sur les cartes et lire les rapports des précédents explorateurs, nous décollons de France pleins de rêves. C’est qui, nous ? Jeff, Jean-Louis, Rémi et Olivier. Côté République Domicaine nous attendent Phillip, Benjamin, Angel et Rosie, nos hôtes de la DRSS.

10 Janvier 2018

Spéléologie

Cueva de Tubagua

Guidés par des villageois, nous avons exploré la Cueva de Tubagua durant 5 jours. La topographie levée par Jean-Louis Galéra et moi annonce plus de 2,5km. Il reste plusieurs départs de galeries que nous n’avons pas terminées. Il faudra revenir. La grotte est exceptionnelle par la dimension de ses passages -jusqu’à 40m de haut-, la diversité des paysages, ses marmites énormes, et sa colonie de plus de 100.000 chauves-souris.

 

Cueva Tri Nicola


Départ pour Pedernales, sur la côte sud de l’île, à la frontière avec Haïti. Dans la Cueva Tri Nicola (qui avait déjà été explorée, mais nous l’ignorions alors), nous avons noté que des stalagmites étaient gravées (symboles classiques du peuple Taïno qui occupait l’île avant l’arrivée de Christophe Colomb).

 

Vous avez dit Indiana Jones ?

Un des objectifs de l’expédition était de descendre un gouffre que nous avions repéré sur Google Earth, qui apparaissait comme un trou noir sur les images satellites.
Il nous aura fallu batailler 4 jours. 4 jours pour créer un chemin à travers une végétation constituée d’une forêt de cactus et de lianes enchevêtrées. 4 jours à marcher sur des lames de rasoir calcaire. 4 jours à se faire dévorer par les moustiques, qui formaient un nuage compact autour de chacun. 

 

90m de fond

4 jours pour enfin mettre un pied au fond de ce gouffre de 90m de fond et 25m de diamètre. Nous avons fait le tour avec attention, mais le fond était bouché. Il aurait pu ne pas l’être. C’est le bonheur de l’exploration !

J’équipe le puits avec deux amarrages temporaires PULSE. Utra pratiques. La corde pend, plein vide, 60m au-dessus du sommet du cône d’éboulis. C’est magique. Descente plaisir ? oui, si ce n’est un bourdonnement inquiétant qui s’élève. Sur tout le pourtour du gouffre, sous les dévers, sont accrochés plusieurs nids d’abeille géants. Géants, c’est à dire que les rayons de cire parallèles pendent sur plus d’un mètre de hauteur. Nous éviterons les abeilles, mais Rémi se prendra 18 piqûres de guêpe. 

 

En savoir plus

Je pourrais vous parler encore des heures des autres explorations, de la Cueva del Peñon de Veragua, avec ses boas cavernicoles et ses chauves-souris qui vrombissent, de la cueva Asfalto et Escalera, des grottes subaquatiques éthérées explorées par Phillip et Angel, des mygales lanceuses de poils, des cactus sauteurs, de la stalagmite de 18 mètres ou des bains de guano. Alors, suivez la DRSS et Hommes des Cavernes sur Facebook où nous allons égrener anecdotes et photos.


Texte: Olivier Testa
Photo: Rémi Flament

Cette expédition, du 20 novembre au 10 décembre 2017, était organisée conjointement par la Dominican Republic Speleological Society et l’association Hommes des Cavernes, sous le parrainage de la Fédération Française de Spéléologie.

Participants:
Jean-François Fabriol
Rémi Flament
Jean-Louis Galéra
Olivier Testa (chef d’expé)
Angel Compres
Phillip Lehman
Benjamin Forde
Rosie Pitibù

News associées