Chercher

Ouverture d'une grande voie au cœur de Madagascar

2 Mars 2017

Escalade grande voie

En août 2015, les deux grimpeurs hors pair Siebe Vanhee et Sean Villanueva sont partis à l’aventure dans le massif de Tsaranoro à Madagascar. Lors de leur voyage, ils se firent séduire par une ligne d’escalade vierge. Ils décidèrent d’ouvrir cette voie appelée par la suite "Fire in the Belly". Découvrez la vidéo, les photos de leur périple et le récit émouvant de Sean !

Récit de Sean Villanueva o'Driscoll : l’ouverture de "Fire in the Belly"

"L'ouverture de cette voie était bien différente par rapport à d'autres premières. D’habitude, nous utilisons rarement la perceuse et les spits. Mais dans cette voie nous étions obligés car la paroi était dépourvue de fissures ou d’autres aspérités. C’était excitant de foncer tout droit dans l’inconnu mais cette aventure s’est révélée être un défi inimaginable pour nous. Une fois dans la voie, nous n’arrêtions pas de nous demander : "Qu’avons nous fait ? À quoi nous avons pensé ? Quelle idée farfelue nous a traversé la tête ? Pourquoi avons-nous voulu tracer une ligne sur cette paroi sans prise ? Est-ce que c’est la beauté de ce rocher compact et raide qui nous a séduits ? Pourquoi n'avons-nous pas suivi une ligne plus évidente et plus propice à l'escalade libre ?"

Chacun notre tour, nous luttions pour progresser, passant d'une micro-réglette à l'autre, d'un petit cristal de granite à l'autre. Nous nous battions pour résoudre l’énigme de cette voie. Après chaque vol, nous repartions vers l'inconnu comme des obsédés enragés. Il fallait trouver des réglettes suffisamment fiables pour placer un coinceur et prier pour que cela tienne le temps de monter la perceuse et placer un spit. Nous étions obligés d'espacer les points d'ancrages car les prises n'étaient pas assez grosses et l'escalade trop difficile pour placer un coinceur. Chaque mètre que nous avions à déchiffrer représentait pour nous une incroyable victoire, même si nous avions l'impression d'aller tout droit dans un cul de sac. 

Après six jours dans la voie, six jours de douleurs, d'hésitations et de doutes, nous avons finalement réussi je ne sais pas comment à monter jusqu'au sommet de Tsaranoro Atsimo. Là-haut, nous sommes restés un moment dans un état euphorique, satisfaits de notre réalisation. Mais il avait fallu tellement d'efforts, et l'escalade avait été si difficile, qu'il nous restait peu d'espoir de pouvoir tout enchainer en libre.
Néanmoins, afin de se battre jusqu’au bout, nous prenons la décision de tenter de faire cette voie extrême en libre. Nous y sommes retournés, et à notre grande surprise nous avons réussi à réaliser la voie après trois jours d'effort. 

Cotée 8a+, nous avons baptisé la voie "Fire in the Belly" qui signifie "Le feu au ventre". Cette ligne est extraordinaire, et même les longueurs faciles demandent de la concentration."

Photos 

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

© Siebe Vanhee / Sean Villanueva

 

 

Vidéo associées