Chercher

Rappel rapide lors d’une course d’arête

L'efficacité et la rapidité sont souvent les clés de la réussite des courses d'arête. Une courte descente, qui interrompt la progression, doit être négociée rapidement. Dans cet optique, mouliner un des équipiers permet d’optimiser l’installation de corde, en limitant les risques de coincement, emmêlement et chutes de pierres.

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.
Au relais
 

1. Préparation au relais

Les équipiers se longent puis se désencordent et passent un brin de corde dans le maillon de rappel. Le premier équipier à descendre s’encorde à nouveau.

Préparation au relais
 

En l'absence de maillon :

Une cordelette ne peut pas servir de point de renvoi pour une moulinette. Il faut renforcer temporairement le relais avec un point supplémentaire en amont, qui sera démonté avant la dernière descente en rappel.

En l'absence de maillon.
En l'absence de maillon.
 

2. Descente du premier équipier en moulinette

L’équipier qui descend choisit la meilleure trajectoire et repère le bas de la descente.

Il peut aussi emmener le brin de corde libre.

  • Moins de risque de mauvais lancer et gain de temps.
  • L’assureur doit gérer le défilement des deux brins en même temps.
Première descente en moulinette.
 

3. Descente du second équipier en rappel

Le premier descendu, longé au relais inférieur, reste encordé sur un brin et s’assure du bon placement du brin libre.

Le second équipier descend en rappel.

Les activités liées