Chercher

Approche glaciaire encordée à deux

La chute en crevasse est un des risques majeurs lors de l’approche glaciaire. Emporter du matériel pour le mouflage et connaître les techniques de hissage est une précaution indispensable. Mais en cas de chute en crevasse, il faut d’abord stopper la chute de son compagnon, sans être entraîné soi-même dans le trou. À deux, un seul équipier va devoir faire contre-poids. Il est alors important d’avoir mis toutes les chances de son côté…

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.

La distance d’encordement

Les deux équipiers s’encordent à chaque extrémité de la corde. 
La distance d’encordement est ensuite réglée par des anneaux de buste bloqués.

En cas de chute, l’assureur a souvent besoin d’avancer pour encaisser le premier choc, puis encore pour freiner le mouvement et arrêter complètement la chute. C’est la longueur de corde entre l’assureur et la crevasse qui va permettre ce déplacement.
La longueur d’encordement permet non seulement d’avoir un seul équipier exposé sur la crevasse, mais aussi d’avoir assez de place pour la manœuvre d’arrêt de chute.

Chaque équipier doit conserver une réserve de corde suffisante pour la réalisation d’un mouflage.

La distance d’encordement
La distance d’encordement

Des nœuds pour faciliter le freinage

Le cisaillement de la lèvre de la crevasse par la corde est important pour le freinage de la chute.
Arrêter une chute sur une lèvre en glace vive est très difficile.
Sur une lèvre en neige, la présence des nœuds sur la corde est une aide précieuse pour augmenter le freinage.
Réaliser des nœuds tous les 2 m sur la corde (nœud de huit, queue de vache, papillon…).

Des nœuds pour faciliter le freinage en neige molle
Des nœuds pour faciliter le freinage en neige molle
Des nœuds pour faciliter le freinage en neige molle - détail

Attention, les nœuds sur la corde compliquent la réalisation du mouflage après une chute en crevasse.

Deux possibilités :

• solution 1 : réaliser un mouflage sur une corde avec nœuds (voir conseil Chute en crevasse : mouflage sur une corde avec nœuds),

• solution 2 : vous disposez d’une réserve de corde suffisante pour réaliser un mouflage sans nœud, en envoyant le bout de corde libre à la victime (par exemple, vous pouvez obtenir cette réserve de corde en ayant auparavant connecté deux brins de corde de 50-60 m).

Vous disposez d’une réserve de corde suffisante pour réaliser un mouflage sans nœud, en envoyant le bout de corde libre à la victime
Vous disposez d’une réserve de corde suffisante pour réaliser un mouflage sans nœud, en envoyant le bout de corde libre à la victime

Garder la corde tendue

Les équipiers accordent leur progression pour garder la corde tendue, sans prendre d’anneaux à la main. Si la corde est détendue, la victime d’une chute va prendre de la vitesse, son coéquipier ne pourra pas la stopper et risque d’être entraîné également dans la crevasse.

Progression avec la corde tendue
Progression avec la corde tendue
progression avec la corde détendue - danger
progression avec la corde détendue - danger

Les activités liées