Chercher
 

Chamonix : sensibilisation à la sécurité en milieu glaciaire

En 2006, La Chamoniarde, association de prévention et de secours en montagne, a initié un cycle d’ateliers gratuits de formation à la sécurité en montagne. Destinées aux pratiquants non débutants, ces journées de sensibilisation ont pour objectif de leur apporter les connaissances indispensables pour progresser en terrain glaciaire en meilleure sécurité. Ces ateliers se déroulent durant tout l’été à Chamonix.

SEPTEMBRE 2014




Atelier de sensibilisation à Chamonix.

Carte d’identité

  • Partenaires soutenus : association La Chamoniarde, www.chamoniarde.com
  • Localisation : Haute Savoie, France
  • Type de projet : Prévention des accidents
  • Soutien : 33 000 € de 2006 à 2009

Interview de David Ravanel, chargé de mission pour la Chamoniarde et d’Ingrid Troyer, responsable projets de la Fondation Montagna Sicura

En 2006, La Chamoniarde a initié ces journées de formation à la sécurité en milieu glaciaire. Dans quel but ?

David Ravanel : L’objectif est d’approfondir les connaissances indispensables pour la progression sur glacier et les petites courses d’alpinisme. Les thèmes abordés sont :
• la lecture du terrain et l’analyse des risques objectifs : crevasses, ponts de neige…
• les techniques d’encordement et de progression en terrain glaciaire,
• la conduite à tenir en cas d’accident et comment donner une alerte.

Chamoniarde : atelier de formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl Atelier de formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl Formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl

Depuis 2007, la Fondation Montagna Sicura organise également ces journées de formation, en collaboration avec le Secours alpin valdôtain et l’Union valdôtaine des guides de haute montagne. En quoi consistent-elles ?

Ingrid Troyer : Deux guides de haute montagne partent sur le glacier de la Dent du Géant avec un petit groupe de 12 personnes. La séance commence par un rappel des techniques de progression sur glacier et des différents types de nœuds utilisés en montagne. Le groupe se rapproche ensuite d’une crevasse. C’est l’occasion de revoir les bases du mouflage et les techniques de récupération de blessés. Dans l’après-midi, une fois de retour sous les verrières de la confortable Villa Cameron, le siège de notre fondation, une formation théorique est dispensée par des géologues ; elle insiste sur la naissance et la progression des glaciers ainsi que l’évolution de leur santé. Parfois un médecin vient compléter la préparation avec un petit bilan sur les problèmes de santé pouvant survenir en montagne (gelures, mal aigu des montagnes…).

Montagna Sicura : formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl

A qui sont destinées ces formations ?

David Ravanel : Aux personnes déjà initiées à l’alpinisme, à partir de 18 ans.

Ingrid Troyer : Principalement à deux types de public : les résidents et les touristes. Ces derniers sont majoritaires au mois d’août. Nous demandons aux candidats d’avoir une pratique régulière de la montagne. Les inscriptions se font par téléphone, il n’est donc pas toujours facile de juger des compétences réelles des gens. Mais comme nous demandons à chacun de venir avec son matériel (crampons, piolets, casques…), les néophytes sont rares. En 2007, toutes les sessions étaient pleines, il y a même eu une trentaine de personnes que nous avons dû malheureusement refuser, faute de place. 72 personnes au total (6 groupes de 12) ont pu suivre la formation et sont désormais en mesure d’évoluer sur glacier dans de meilleures conditions de sécurité.

Stéphane Lozac’hmeur, chargée de mission à la Fondation Petzl : Par ailleurs, en 2008 les stages en Italie  ont été ouverts à un public plus large, avec notamment une journée pour les enfants et une autre pour les handicapés.

Chamoniarde : atelier de formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl

Pourquoi organiser des séances gratuites alors qu’il en existe de payantes ?

David Ravanel : La ville de Chamonix s’est dotée depuis longtemps de structures d’information et de prévention gratuites ouvertes au public tout au long de l’année. Dans la continuité de ces actions, il est donc normal que les journées de sensibilisation, quel que soit le  public, soient gratuites.

Stéphane Lozac’hmeur : Les formations proposées par la Chamoniarde ou Montagna Sicura comprennent une large partie théorique, en plus de la pratique sur le terrain. Elles ne « volent » pas de clients aux guides mais au contraire, incitent les stagiaires à entrer en contact avec eux, ce que la plupart, a priori, n’auraient pas fait.

Atelier de formation à la sécurité en milieu glaciaire © Fondation Petzl Atelier de formation Chamoniarde : les différents types de nœuds utilisés en montagne Atelier de formation Chamoniarde : les différents types de nœuds utilisés en montagne

Comment s’est faite l’intervention de la Fondation Petzl ?

David Ravanel : La société Petzl a toujours eu une démarche sur la sécurité. Avec la création de la Fondation, les partenariats avec des institutions comme la nôtre sont simplifiées. Il a donc été très facile de trouver un terrain d’entente pour le prêt du matériel ainsi que pour le cofinancement de ces actions.

Ingrid Troyer : L’association la Chamoniarde avec laquelle la Fondation Petzl avait déjà monté des opérations de formation nous a donné les contacts. Nous avons rencontré les gens de la Fondation à l’occasion de l’ISPO 2007 (Le Salon international des articles de sport et de la mode sportive). La Fondation Petzl a ainsi financé la moitié des journées guides, sans compter les prêts de matériel d’alpinisme. 

Stéphane Lozac’hmeur : la Fondation Petzl a également réalisé un mémento qui est remis à chaque stagiaire depuis l’été 2008. Ce petit manuel de 16 pages synthétise les connaissances sur la progression sur glacier et les secours en crevasse. Il est en partie financé par La Chamoniarde et par la Montagna Sicura.

Mémento de formation à la sécurité en montagne

Il y a t-il une cohésion entre les formations dispensées par Montagna Sicura et celles de La Chamoniarde ?

David Ravanel : Les formations sont quasi identiques avec le même programme, des profils de terrain similaires, un public ciblé et une approche pédagogique validée en commun.

Jean-Jacques Eleouet, secrétaire général de la Fondation : Nous avons dès le début souhaité une homogénéisation de l’enseignement de chaque côté de la frontière. David Ravanel a pris en charge le suivi pédagogique des deux programmes en relation étroite avec ses homologues italiens. En France et en Italie, ce sont les mêmes guides qui interviennent tout au long de la saison afin de dispenser une formation homogène.

MiniBio David Ravanel

David Ravanel, chargé de mission Naissance : 1er mars 1970
Diplômes : guide de haute montagne
Il a rejoint La Chamoniarde en 2002, en tant que chargé de mission
Ses passions : le monde de la verticalité et la photo

MiniBio Ingrid Troyer

/fondation/foundation-formation-securite-glacier-ingrid-troyer.jpg?v=1 Naissance : 27 novembre 1976
Diplôme universitaire en langues et littératures étrangères auprès de l’université de Milan
Elle travaille à la Fondation Montagne Sure depuis janvier 2005, en tant que responsable de tous les stages de formation et du dossier concernant la sécurité en montagne.
Son site préféré : « J’ai pas mal voyagé à travers le monde mais je reviens toujours au pied du mont Blanc, un endroit vraiment merveilleux. »
Son personnage préféré : le journaliste italien Marco Travaglio :« C’est le seul journaliste qui dise la vérité en Italie...mais je ne sais pas si vous le connaissez en France. »
Ses passions : ski, alpinisme, trekking, lecture.

En savoir plus :

Article réactualisé en septembre 2014


SUR LE MÊME THÈME

Vignette du projet UN MEMENTO POUR LES FUTURS ENCADRANTS DES CLUBS DE MONTAGNE PROJET  - UN MEMENTO POUR LES FUTURS ENCADRANTS DES CLUBS DE MONTAGNE

Grâce au soutien de la Fondation Petzl, l’Union internationale des associations d’alpinisme dispose d’un "Mémento montagne été" (...)

En savoir plus - Tous les projets prévention