Chercher
 

A la recherche des derniers mondes perdus

L’aventurier grenoblois Evrard Wendenbaum a initié une série d’expéditions scientifiques à la découverte des dernières terres inconnues de la planète. Baptisé « LostWorlds », son projet a l’ambition de découvrir, faire connaître et protéger les derniers trésors biologiques de la planète. La Fondation Petzl soutient ces explorations, qui mettent la science au service de la conservation de la nature.  

JANVIER 2015

Lost Worlds © Evrard Wendenbaum

Carte d’identité

  • Partenaires soutenus : Association Naturevolution, www.naturevolution.org et www.lost-worlds.org
  • Localisation : Indonésie, Asie
  • Type de projet : Préservation de l'environnement
  • Soutien : 10 000 € en 2014. Un soutien financier est prévu pour les trois prochaines années d’expéditions.

Grimpeur et alpiniste, Evrard Wendenbaum a tourné de nombreux documentaires sur des ascensions se déroulant dans les massifs les plus reculés de la planète.
Sensible à la beauté et la fragilité des milieux qu’il parcourait, il s’est intéressé aux territoires difficiles d’accès qui constituent des refuges pour des milliers d’espèces animales et végétales menacées par les activités humaines. 

A partir de 2007, il a organisé avec le soutien de la Fondation Petzl, plusieurs expéditions scientifiques à la découverte du massif du Makay au sud-ouest de Madagascar . Au total, près de 80 nouvelles espèces et 500 peintures rupestres ont été répertoriées. En décembre 2014, le Makay va bénéficier du statut d’aire protégée temporaire délivré par le ministère de l’environnement et des forêts de Madagascar.

Porté par le succès du projet Makay, Evrard Wedenbaum, souhaite désormais explorer de nouveaux « mondes perdus » afin de mieux les connaître et les protéger.

A raison d’une à deux expéditions scientifiques par an, le programme « LostWorlds » va permettre d’explorer des milieux naturels spectaculaires et souvent inhospitaliers. Situés le plus souvent dans des régions karstiques tropicales, ces territoires ont été préservés de toute dégradation et possèdent un potentiel exceptionnel de découvertes naturelles et archéologiques.

Rafting sur la rivière Lindu © Evrard Wendenbaum Réseau souterrain de Matarombeo © Lost Worlds
L’accès au cœur du karst est possible par la rivière Lindu, le réseau souterrain de Matarombeo étant parcouru de nombreux cours d’eau.

En octobre 2014, le projet « LostWorlds » a débuté avec l’exploration du massif de Matarombeo sur l’île de Sulawesi (Indonésie). Cinq scientifiques accompagnés par Evrard et son équipe ont évolués sur un terrain au relief compliqué et couvert de forêt dense.

Cette première expédition a permis la découverte de peintures rupestres et de poteries actuellement en cours de datation. Plusieurs espèces rares ont été observées dans leur milieu naturel comme l’hydrosaurus, un saurien, qui possède la capacité de courir sur l’eau ainsi que l’anoa, le plus petit bovidé du monde.

Dessin au charbon dans le massif de Matarombeo © Lost Worlds / Un hydrosaurus dans le massif de Matarombeo © Evrard Wendenbaum
Dessin au charbon représentant des hommes sur une pirogue. L’Hydrosaurus, un saurien endémique de Sulawesi, peut courir sur l’eau sur quelques mètres.

Une série documentaire va être réalisée autour des expéditions pour mieux les partager avec le grand public. Des projections et des conférences animées par Evrard Wendenbaum seront également organisées, pour faire découvrir ces mondes perdus.

Article mis en ligne en janvier 2015


SUR LE MÊME THÈME

/fondation/foundation-makay-nature-expedition-thumbnail.jpg?v=1 PROJET  - MADAGASCAR - EXPLORATION DU MASSIF DU MAKAY, DERNIERS PARADIS TERRESTRE

Le massif du Makay, au sud-ouest de Madagascar, est une des dernières zones inexplorées de l’île (...)

En savoir plus - Tous les projets environnement