Chercher
 

Ultima patagonia, une expédition spéléogique et scientifique au cœur de la Patagonie chilienne

Au sud du Chili, l’archipel de Madre de Dios est un terrain de recherche scientifique exceptionnel, avec une position géographique extrême, où s’affrontent les influences polaires et maritimes. L'exploration de cette île vierge par une équipe de spéléologues et de scientifiques, rassemblés dans un même projet, a été un vrai coup de cœur pour la Fondation Petzl, qui a soutenu les expéditions « Ultima Patagonia » de 2008 et de 2010.

SEPTEMBRE 2014

Madre de dios, 2008 © Centre Terre

Carte d’identité

  • Partenaires soutenus : Association Centre-Terre, www.centre-terre.fr
  • Localisation : Chili, Amérique latine
  • Type de projet : Préservation de l'environnement
  • Soutien : 20 000 € en 2008 et en 2010

En 2008, l’association Centre-Terre organise sa quatrième expédition sur de l’île Madre de Dios, après une reconnaissance en 1997 et des études conduites en 2000 et 2006.Cet archipel constitue l’archétype des grands karts, ces lapiaz des régions froides et présentes des formes de corrosion uniques au monde, les fameuses comètes de roche.

Glaciers de marbre de Patagonie © Centre Terre « J’ai eu l’impression d’arriver dans un autre monde. Le lieu est magique » nous raconte Paul Petzl, président du Groupe Petzl, de retour d’un voyage express au cœur de la tempête chilienne, en mars 2008. « Je retrouve ici l’esprit de l’expédition au sens large, une expédition internationale que Petzl et sa fondation sont heureux de soutenir.»

Découvertes scientifiques

Ultima Patagonia 2008, qui a eu lieu pendant la saison estivale en janvier et février, rapporte un bilan scientifique très positif. En raison des difficultés d’accès et de la pluviométrie très importante, l’exploration des 25 kms de réseau souterrain parcourus par les spéléologues a été très sportive. Mais c’est surtout ce que la spéléologie permet de découvrir qui est passionnant : des gisements archéologiques, un site de peintures rupestres des indiens Alakalufs, le réseau karstique... Comment expliquer, par exemple, la présence d’os de baleines dans une grotte côtière à 37 mètres au-dessus du niveau de l’Océan Pacifique ?

La Grotte de la Baleine © Centre Terre Indienne Kawésqar devant les peintures rupestres © Centre Terre
À gauche : La Grotte de la Baleine ;  À droite : une indienne Kawésqar devant les peintures rupestres

La Cueva de las Manos © Centre Terre
La Cueva de las Manos

Une nouvelle étape pour l’expédition

En janvier 2008, le gouvernement chilien a décidé de protéger l’île en reconnaissant l’importance patrimoniale unique de cet archipel. À terme, les recherches permettront de demander l’inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Cette action, réalisée en coopération avec le gouvernement du Chili, est en bonne voie.

2010, année de la biodiversité

Une belle occasion pour Centre-Terre de continuer ses expéditions scientifiques. Début janvier, des spéléologues et des chercheurs ont à nouveau rejoint l’hémisphère austral, de Madre de Dios, pour explorer de nouveaux horizons sous terre et revenir avec de nouvelles découvertes scientifiques.

© Centre Terre

L’équipe internationale de chercheurs et d’explorateurs a pour but de faire de Madre de Dios une île-laboratoire naturel au service de la science, avec quatre objectifs principaux :

  • explorations sur mer, sur terre et sous terre
  • études du patrimoine archéologique unique de la grotte du Pacifique
  • études du site paléontologique exceptionnel de la grotte de la Baleine
  • installation d’une grotte-laboratoire dédiée à l’étude des changements climatiques.

© Centre Terre

C’est aussi l’année du bicentenaire du Chili (1810-2010). Remontant le Pacifique depuis Ushuaia, La Jeanne d’Arc, porte-hélicoptères et navire-école de la Royale, est passée au large de Madre de Dios. Rendez-vous était donné avec l’équipe d’Ultima Patagonia, pour déposer tous les membres de l’expédition, avec une tonne de matériel, sur quatre camps avancés qui ont été implanté dans des zones inaccessibles – et donc inexplorées de l’île !

Enfin, les établissements scolaires français ont été invités à participer au suivi de l'expédition et suivre chaque jour la progression et les aventures des spéléologues sur la page «  journal de bord ».

Ultima Patagonia : expédition 2010 © Centre Terre Ultima Patagonia : expédition 2010 © Centre Terre Ultima Patagonia : expédition 2010 © Centre Terre

Pour en savoir plus : www.centre-terre.fr

Article réactualisé en septembre 2014


SUR LE MÊME THÈME

Vgnette du projet EXPLORATION DU MASSIF DU MAKAY, DERNIERS PARADIS TERRESTRE PROJET  - MADAGASCAR - EXPLORATION DU MASSIF DU MAKAY, DERNIERS PARADIS TERRESTRE

Le massif du Makay, au sud-ouest de Madagascar, est une des dernières zones inexplorées de l’île (...)

En savoir plus - Tous les projets environnement