Chercher
 

Népal : des lacs sous surveillance

Au Népal, vingt lacs glaciaires présentent un danger important pour les villages situés en aval. Les barrages morainiques peuvent céder sous le poids de l’eau et provoquer des inondations catastrophiques menaçant les populations locales, les randonneurs et les alpinistes. La Fondation Petzl a soutenu une étude géotechnique pour rechercher des solutions à un coût accessible.

SEPTEMBRE 2014

Le lac Thulagi, Népal © association GDH
Le lac Thulagi  au Népal, situé à 4 040 mètres d’altitude.

Carte d’identité

  • Partenaires soutenus : Association Des géorisques et des hommes
  • Localisation : Népal, Asie
  • Type de projet : Améliorer la connaissance
  • Soutien : 50 000 € de 2012 à 2014

Pour étudier les risques de rupture des lacs glaciaires au Népal, l’association "Des géorisques et des hommes" a réalisé en novembre 2013 une reconnaissance et une première analyse de risques sur deux lacs considérés comme potentiellement dangereux. 

L’association en econnaissance sur le terrain © association GDH
L’association "Des géorisques et des hommes", en reconnaissance sur le terrain.

Le lac Thulagi est long de 2,4 kilomètres pour une largeur d’environ 400 mètres; il a déjà subi deux ruptures. La reconnaissance de l’automne 2013 a permis de confirmer la solidité actuelle du barrage morainique.

Le barrage du lac Lumding, niché à 5 000 mètres, semble solide en raison de sa largeur et de la présence de la roche mère à faible profondeur. L’attention s’est portée sur l’un des deux lacs plus petits situés en amont dont la digue présente des risques de rupture plus importants. Son déversement dans le lac principal pourrait submerger le barrage du lac Lumding.

Cette reconnaissance a en outre permis d’étudier deux lacs (Chola et Dudh Khunda) qui présentent de forts risques de rupture alors qu’ils n’étaient pas identifiés à ce jour comme dangereux.

Crédit photos : association GDH.

Article mis en ligne en septembre 2014


SUR LE MÊME THÈME

Vignette du projet : POURQUOI LES MONTAGNES S’ÉCROULENT-ELLES ? PROJET  - FRANCE :  POURQUOI LES MONTAGNES S’ÉCROULENT-ELLES ?

Le "pergélisol" est un sol gelé pendant au moins deux ans. Sa formation, son épaisseur et son éventuelle disparition sont très étroitement liés aux changements climatiques (...)

En savoir plus  - Tous les projets recherche