Principes généraux du secours - Petzl Luxembourg
Chercher

Principes généraux du secours

Une suspension inerte dans un harnais, même de courte durée, peut déclencher des troubles physiologiques graves. En cas d’accident, il faudra intervenir rapidement avec la technique adaptée à la situation.

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.

Auto-évacuation

Sur des sites où l’accès principal peut être coupé par un incendie, les personnes doivent pouvoir s’évacuer rapidement des bâtiments. Elles ont des kits d’évacuation. Ces kits sont soit portatifs, soit installés à demeure sur la structure. Lorsqu’il n’y a pas de possibilité d’ancrage identifié, ces personnes peuvent utiliser des systèmes à crochets. Dans les deux cas, les équipes doivent être entraînées régulièrement, afin de ne pas paniquer en cas d’incendie.

Secours sur site

Lors de l’ouverture d’un chantier, l’entreprise doit établir un plan de prévention des risques (inventaire des situations à risque) :
1. Elle doit protéger son personnel contre les chutes de hauteur. Les solutions retenues, collectives ou individuelles, doivent permettre de protéger l’équipe lors de son travail.
2. En cas d’incident, l’entreprise doit avoir prévu les systèmes de secours pour accéder à la victime, la décrocher et l’évacuer.

Ces solutions sont établies à partir :
- de kits de secours prêts à l’emploi, adaptés à plusieurs situations et simples d’utilisation,
- du matériel personnel du travailleur en hauteur (solution nécessitant des équipes expérimentées et parfaitement entraînées).

Dans les deux cas, les équipes sont entraînées régulièrement afin de pouvoir intervenir rapidement en cas d’accident.

Secours techniques

Les équipes de secours techniques doivent pouvoir intervenir rapidement, quelle que soit la situation. Elles doivent choisir l’accès à la victime le plus efficace et rapide possible.
- Lorsque l’accès à la victime est facile, ou possible, avec des moyens motorisés, elles peuvent facilement acheminer le matériel de secours.
- Pour des cas plus difficiles d’accès, elles peuvent avoir recours à des techniques d’accès sur cordes, par le haut ou par le bas. Elles disposent alors de matériel léger et polyvalent.
- Enfin, l’hélicoptère peut être un moyen utilisé lorsque l’accès à la victime est compliqué et/ou éloigné, comme en montagne par exemple.

Évacuation remontées mécaniques

Les opérations d’évacuation des utilisateurs des remontées mécaniques sont faites suivant un plan d’évacuation. Les kits de secours sont constitués pour répondre exactement aux besoins de chaque exploitant.


1. Accéder à la victime.

1. Accéder à la victime

L’accès à la victime peut être compliqué dans certains cas. Les techniques d’accès difficile sont alors utilisées. Lorsque l’accès est possible par le haut, les secouristes utilisent les techniques de descente sur corde. Si une corde d’accès est en place, les secouristes peuvent remonter avec des bloqueurs. Dans d’autres situations, les secouristes sont obligés d’utiliser des techniques d’escalade pour accéder à la victime.

 

Exemple d’accès par le haut 

Exemple d’accès par le haut 

Exemple d’accès par le bas 

Exemple d’accès par le bas 

 

2. Décrocher la victime.

2. Décrocher la victime

Le mouflage

Il consiste à démultiplier les efforts par un système de poulie, afin de pouvoir soulever la victime facilement. Lorsque le secouriste est seul, il va démultiplier le système pour avoir peu d’effort à fournir. L’inconvénient est la nécessité d’une grande longueur de corde. Si les secouristes sont suffisamment nombreux, ils démultiplieront peu le système et pourront intervenir plus rapidement.

Le balancier

C’est un système de contrepoids. Le secouriste est d’un côté, la victime de l’autre. Le secouriste allège la corde côté victime en tirant dessus. La victime remonte et le secouriste descend. Ce système à l’avantage d’être réalisable facilement avec peu de matériel. L’amorçage du balancier est l’étape qui demande le plus d’énergie. Par la suite, il faudra faire attention pour que le système ne s’emballe pas. Faites attention lorsque la différence de poids est importante entre secouriste et victime.

 

Exemple de mouflage

Exemple de mouflage 1/2 Exemple de mouflage 2/2

Exemple de balancier

Exemple de balancier 1/2 Exemple de balancier 2/2


3. Évacuer la victime.

3. Évacuer la victime

Vers le bas, l’évacuation se fait avec un descendeur. C’est la technique la plus simple qui est utilisée couramment. Lorsque l’évacuation par le bas est impossible, la victime est évacuée par le haut ou à l’horizontale. Par le haut, les secouristes utilisent soit le balancier soit le mouflage. À l’horizontale, il s’agit de tendre une ou plusieurs cordes. Une corde sert au déplacement, une autre est utilisée pour contre-assurer et une dernière pour faire avancer la civière.

 

Vers le bas

Vers le bas.

Vers le haut

Vers le haut.

À l’horizontale

À l’horizontale.