Arrêter une chute en escalade - Petzl France
Chercher

Arrêter une chute en escalade

L’arrêt de la chute est un moment court mais essentiel dans la relation de confiance entre grimpeur et assureur.

Avertissements

  • Lisez attentivement la notice technique avant de regarder les techniques suivantes.
  • Vous devez avoir compris les informations de la notice technique pour pouvoir comprendre ce complément d’informations.
  • Maîtriser ces techniques nécessite une formation et un entraînement spécifique.
  • Validez avec un professionnel votre capacité à refaire la manipulation, seul, en toute sécurité, avant de la reproduire en autonomie.

En cas de chute, tenez fermement la corde côté freinage, tout en la tirant vers le bas. Quel que soit l’appareil utilisé, c’est le fait de serrer la corde côté freinage avec la main qui va augmenter le frottement de la corde dans l’appareil, permettant l’arrêt de la chute.

En cas de chute, tenez fermement la corde côté freinage, tout en la tirant vers le bas.
En cas de chute, tenez fermement la corde côté freinage, tout en la tirant vers le bas.

Attention à ne pas serrer la corde côté grimpeur ! Ne jamais lâcher la corde côté freinage.

Entraînez vous à arrêter des chutes dans des situations différentes, ou faites vous former par un professionnel. Pour un assurage dynamique, faites un petit saut ou un pas en avant pour amortir la chute du grimpeur.

Un bon assureur est capable de faire bien plus qu’arrêter la chute : il sait dynamiser lorsque c’est nécessaire ou arrêter plus brusquement s’il faut éviter une collision du grimpeur avec un obstacle (sol, vire, autre grimpeur...). Ce n’est pas au moment de la chute qu’on a le temps de choisir entre dynamiser ou pas. Il faut donc, à tout moment, envisager la possibilité d’une chute et se préparer à l’arrêter.

Voici les points essentiels à analyser (liste non exhaustive) :

  • hauteur de chute potentielle et violence de la chute (si le grimpeur est loin du dernier point d’assurage ou décalé de l’axe des points...),
  • risque de collision avec un obstacle lors de la chute et place disponible pour dynamiser,
  • problématique d’une chute longue en dévers, si le grimpeur a besoin de recoller au rocher pour continuer sa voie,
  • zone de réception pour l’assureur s’il dynamise : il sera projeté contre le mur et doit donc avoir une zone propre, ne pas être pieds nus, ne pas avoir de nœuds sur la corde...