Mathieu Maynadier | Team Petzl - Petzl Belgique
Chercher
Communauté Team Petzl Mathieu Maynadier

Mathieu Maynadier

Mathieu Maynadier se décrit lui-même comme un grimpeur polyvalent, hyperactif, curieux et motivé pour tout. Il aime explorer, varier les plaisirs au plus haut niveau et les décliner au fil des quatre saisons : ski, cascade de glace, escalade, alpinisme. Pareil à nul autre, à trente-deux ans, il sait allier une grande joie de vivre avec une grande expérience de la montagne mâtinée d'une pertinence rare. Ce qui peut surprendre certains, mais le rend des plus attachants. Charlotte, sa compagne et son premier témoin, nous le confirme : "Tout le monde veut partir avec lui en expédition."

Mathieu Maynadier

Profil de Mathieu

  • Date de naissance : 19 Janvier 1984
  • Statut actuel : Alpiniste professionnel
  • Lieu de résidence : Briançon (France)
  • Activités : Escalade, Escalade grande voie, Alpinisme, Ski de randonnée, Escalade sur glace
  • Formation : Licence en commerce du sport et guide de haute montagne
  • Date d'entrée dans la team Petzl : 1 Janvier 2003

Présentation

"Enthousiasme est le mot que je préfère"

"J'aime imaginer des projets, les mettre en place et les réaliser. J'ai toujours voulu pratiquer la montagne de plus en plus intensément. Ma soif de voyage et de découverte m'a vite amené à voyager pour explorer de nouveaux horizons. Je veux associer la découverte à la performance, mais sans tout focaliser sur cette dernière. Mon entrée dans la famille Petzl a été décisive. Grâce au Team Petzl, j'ai eu la chance de participer à de nombreux événements. Ils m'ont ouvert les yeux sur le monde et permis de rencontrer des grimpeurs avec qui j'aime toujours réaliser des projets. Parmi eux, Tony Lamiche tient une place spéciale. Je vis une belle amitié avec lui depuis l'âge de quatorze ans. Au-delà des QUARK ERGO que Tony m'a offerts pour mon concours de l'aspirant guide à l'ENSA de Chamonix, il m'a toujours inspiré dans la façon d'aborder de nouveaux défis et je lui demande son avis sur beaucoup de choses."

Daviet

Mathieu, quel est ton secret ?

"Je préfère en faire moins et avoir le temps de digérer. J'ai appris à dire non, car cela ne sert à rien de partir pour partir."

Comment te motives-tu ?

"Je n'en sais absolument rien ; je me motive, c'est tout."

Comment trouves-tu les infos pour tes expéditions ?

"Il faut aller vers les gens. Si tu veux des infos, tu les trouves ; il suffit de demander. Il faut accepter d'être dans l'ignorance et relancer, s'acharner, rebondir, fouiner... Je connais des gens dans le monde entier. Ce sont juste des connaissances de voyages, mais elles m'aident à trouver des informations, tout comme je peux les aider à mon tour, ou d'autres personnes. C'est simple mais cela permet de cadrer, d'anticiper… car un voyage, et à plus forte raison une expédition, ça se prépare."

Parcours

Sportivement, Mathieu Maynadier est issu du ski alpinisme. Il a commencé sa carrière comme membre de l'équipe de France jeune pendant plusieurs années. Puis il y a eu la rencontre avec Petzl : "Je suis devenu ce que je suis grâce aux grimpeurs du Team Petzl. Aujourd'hui, on a l'impression que notre pratique est fluide, mais ce n'est pas un hasard ; il y a du travail, des efforts. Ce n'est pas forcément facile tous les jours ; en tout cas, ça ne l'a pas été pour moi dans ce cheminement du ski alpinisme à la compétition en passant par l'escalade, l'alpinisme, les expéditions..."

Une année avec "Mémé"

"Chaque saison représente pour moi une destination, un pays et une activité différente. Les choses ne sont pas monotones. Au contraire, si pendant un an je continue sur une seule activité, je plafonne. Varier les pratiques permet aussi une bonne gymnastique de l'esprit. Cela fortifie ma réflexion et peut m'aider dans certaines occasions, par exemple pour les prises de décision importantes. Toutes mes activités sont liées. Chez moi, il n'y a pas de hiérarchie ; tout est au service de tout pour aboutir à cette polyvalence qui me plait."

Tu as dit Pakistan ?

"C'est là que ça se passe. C'est un pays magnifique avec des gens attachants, un massif montagneux où j'ai envie de passer du temps."
Effectivement, le Pakistan est un pays où les montagnes attirent l'œil. "J'aime aussi ce pays car il a très mauvaise presse alors que c'est loin d'être tout noir." Pour Mathieu, c'est un pays où tout est "plus" ; c'est subjectif bien entendu, mais quand même : "Quelle concentration unique de hauts sommets ! La quantité de piliers est plus grande, la qualité du caillou est plus belle. Il est plus effilé, plus pur. Les rivières sont plus énormes. Il n'y a pas de barrages. Les glaciers sont plus immenses. C'est une zone à explorer pour le ski, pour les expéditions et même pour se promener."
Le Pakistan représente un énorme potentiel de découverte avec la complication de l'interdit causé par les conflits avec l'Inde. Mais nous pouvons espérer la perspective de nouveaux territoires d'alpinisme...
"C'est une zone juste en train de s'ouvrir et il est encore difficile d'obtenir les autorisations. Il y a donc des possibilités d'exploration comme nulle part ailleurs. Les gens nous accueillent comme je ne l'avais jamais ressenti auparavant. Ils sont contents de voir des européens capables de venir, de prendre le risque de visiter leur pays. Ici, le fleuve Indus est libre, sauvage, intact, brut de décoffrage. Il n'est pas endigué, il n'a jamais été touché par des constructions. Je me retrouve dans cette symbolique d'une ambiance particulière créée à la fois par ce fleuve émouvant et le mouvement des porteurs. Il y a pour moi de "l'émouvance" et je ne sais même pas si ce mot existe."

VallotDe gauche à droite : G. Pouvreau, F. Pinet, C. Barré, M. Maynadier au sommet de la première de l’aiguille Chimaera, par la voie de La Scoumoune au Pakistan.

L'objectif

L'objectif majeur de Mathieu est de réaliser une première en style alpin sur un grand sommet. Il s'entraîne pour atteindre un bon niveau en escalade lui permettant de réaliser une grande voie en libre. Il dit travailler pour progresser et acquérir de l'expérience en Himalaya afin d'y réaliser un projet d'envergure.

Anecdote

"Je me souviens de mon premier voyage avec Petzl au Canada. J'étais tout jeune, timide et assez gêné d'être là, avec les meilleurs grimpeurs du moment. Parler devant une caméra était difficile pour moi. C'est là que j'ai aussi pris conscience de l'intérêt d'un réel entraînement sportif. C'est très important pour moi. Cette progression logique, qui a construit ce que je suis aujourd'hui, n'a pu être possible que grâce à la rencontre avec le Team Petzl."

Réalisations marquantes

Compétition

  • Deux fois champion français de ski-alpinisme.
  • Deuxième place aux Championnats d'Europe de ski-alpinisme.

Falaise

  • Troisième répétition de "Logical Progression", El Gigante "Mexico", 850 m (7C).
  • Ascension libre de "la route del 84" le esfingue en 7 heures (5380 m), Pérou.

Expéditions

  • Nouvelle route sur la face est de Chopicalqui (6350 m), "la marshal'alba del suenos" (1000 m ED), Pérou.
  • Nouvelle route sur la face nord-est de Dickey "Move your ass and your mind will follow" (1600 m, ED M6/A3/6A), Alaska (E-U).
  • Première ascension de Lunag II (6850 m), "Close the door" (ED 1300 m), Népal.
  • Première ascension de la crête est de Ganesh 5 (6741 m), (ED M5 6A), Népal.
  • Première ascension de "Le théorème de la peine" (2000 m, M5/ED) sur le pic sud-est de Latok 2, (7020 m), juin 2012.
  • Première ascension en style alpin de la face sud de Gauri shankar 7000 m "Gare au Gauri" (2000m 5+/M5/A1 ED+), octobre 2013.
  • "Maewan adventure base" (Groenland), 2015.

Prix

  • Nomination pour le Piolet d'or pour la première ascension de Lunag II (Népal), 2011.

Vidéos

Gare au Gauri

Lunag II

China On Ice

Maewan - Groenland

 

Photos

Vallot

Mosaique