Aljaz Anderle

Petzl team athlete profile

Aljaz Anderle profile - Photo © Arnaud Childéric
Aljaz Anderle profile - Photo © Guillaume Vallot

Slovénie

SVN
header
Photo portrait: 
Aljaz Anderle - Photo © Tony Lamiche
Date de naissance: 
8 June 1973
Lieu de résidence: 
Tržič (Slovénie)
Formation: 
Diplôme universitaire en sécurité internationale
Statut actuel: 
Guide de haute montagne
Date d'entrée dans le Team Petzl: 
2000

Vingt ans de glace avec toujours la même passion
«La passion pour ce sport, l’amour de la vie, une certaine éthique, l’engagement, l’envie d’explorer, l’envie de devenir meilleur... L’escalade donne du relief à ma vie. Voici en bref, ce qui me caractérise. Chaque personne se réalise en elle-même lorsqu’elle a la possibilité de vivre sa vie avec bonheur en harmonie avec ce qu’elle aime. Je m’efforce par tous les moyens d’être ce genre de personne. À ce titre, Petzl a toujours été un partenaire important pour le sponsoring, mais aussi pour l’amitié et la philosophie. J’essaie d’explorer et questionner mes limites. Un peu comme dans le film «Le Grand Bleu», j’ai tendance à aller voir ce qui se trouve de l’autre côté pour comprendre la signification du possible et en même temps celle de la vie.»

Colonne gauche

Est-ce que mon enfance me prédestinait à ce métier d’alpiniste ?
«Non, pas vraiment. Mes deux parents sont pourtant alpinistes, mais j’ai toujours voulu être pilote. Puis j’ai voulu devenir soldat de métier. Pendant ma jeunesse, c’est Ayrton Senna qui m’a inspiré le plus avec sa volonté de progresser sans cesse (du coup j’ai plié quelques voitures…). D’ailleurs, si aujourd’hui, je n’étais pas ce que je suis, je serais pilote. Pourquoi ? Y a-t-il un lien avec ma vie d’aujourd’hui ? Lequel ? Je ne sais pas.»
 
Un lien géographique
«Là où je me sens le mieux est le Nord de la Norvège, la province de l’Alberta (Ouest Canada) et toute la Slovénie. La Slovénie est ma patrie. J’y suis émotionnellement attaché car c’est peut-être l’un des pays les plus diversifiés de la planète. Et pourtant j’ai énormément voyagé. Vous avez compris, j’aime mon pays. L’accueil au Canada est toujours très chaleureux. J’adore y retourner car le sentiment de territoire, de liberté, d’immensité, me rend heureux. Au Canada, il est possible de laisser derrière soi la foule et le rythme de vie effréné que l’on trouve en Europe. C’est la même chose en Norvège, surtout dans la partie Nord du pays où l’homme et la nature vont encore de paire et créent des scénarios invraisemblables. Il s’agit de combinaisons offrant de la convivialité dans des environnements pourtant très durs.»
 
Mes relations de travail
«Les aspects financiers n’arrivent pas en premier dans ma vie. C’est peut-être une partie du secret pour être heureux. J’aime être entouré de vrais amis. J’aime travailler avec des partenaires qui font preuve de respect mutuel et d’ouverture d’esprit. J’essaie de travailler sur une base « gagnant / gagnant » qui rend tout le monde heureux. Mes partenaires, employeurs ou clients, sont : l’Association Alpine de Slovénie, le Service de Secours en Montagne, l’Association des Guides de Montagne de Slovénie, l’École des Compétences Rhétoriques à Ljubljana.»
 
Inspiration
«Je passe beaucoup de temps à lire et à écrire. Douglas Adams, Arthur C. Clarke, Richard Bach font partie de mes auteurs préférés. Mes livres préférés sont :
- Childhood’s end d’Arthur C.Clarke. (Peut-être même que l’humanité a un avenir.)
- Illusions de Richard Bach. (Nous sommes les créateurs de notre propre vie.)
- Fate is the hunter d’Ernest Gann. (L’histoire vraie d’un pilote qui parle des façons imprévisibles dont le destin nous demande toujours son dû.)
Les deux films qui ont retenu le plus mon attention sont :
- Blade Runner (Ce film nous montre une autre dimension de la vie que nous croyons connaître. Nous découvrons que nous savons déjà et ce que nous sommes sur le point d’apprendre.)
- Pulp Fiction (Il faut garder le contrôle de sa vie pour ne pas la subir tout le temps.)»
 
Du bon usage de la rhétorique
«Mon objectif principal est de transmettre mon expérience. J’enseigne à de jeunes alpinistes. J’organise des diaporamas. J’écris sur l’escalade et la sécurité en montagne. Je suis guide de haute montagne. Je propose un programme d’enseignement pédagogique pour des formateurs en alpinisme. C’est une grande richesse pour moi de partager mes connaissances avec les autres et d’apprendre en même temps.»
 
Patience, foi, calme, confiance et constance
«Dans cinq ans, ce ne sera pas très différent de ma vie actuelle. Je continuerai à suivre ma bonne étoile, à prendre les tournants nécessaires et à faire les bons choix en m’appuyant sur mon instinct, à partager avec des gens que j’aime. Si je n’avais pas de limites par exemple, je reviendrais en arrière, je prendrais Guy Lacelle par la main et je choisirais une voie en glace que l’on ferait ensemble et qui figurerait en premier sur sa liste de bonheurs. Guy Lacelle est le maître qui m’a initié à la glace.»
 
L’anecdote d’Aljaz
«Plusieurs de mes récits d’escalade ont un point commun : un accident de voiture. Il doit y avoir une raison. Peut-être, je dois reconnaître la chance que j’ai en montagne. Et finalement, casser des voitures, n’est pas un prix élevé à payer. Résultat, j’ai une réputation selon laquelle il est moins stressant d’aller grimper avec moi que de monter en voiture avec moi.»

Colonne droite
Diaporama Photos: 
Diaporama Videos: 

 

 

History

Blog
View recent blog entries
Member for
2 years 50 weeks