Il est 14h59, le dimanche 20 mai, au parc d’Oike, sur les rives paisibles du lac Kawaguchi. Alors que la cérémonie de remise des prix se termine, les deux derniers coureurs, Seiji Okamato et Ryu Kodama, traversent la ligne d’arrivée main dans la main, dans un tonnerre d’applaudissements des spectateurs. Ils sont accueillis sur le podium par les organisateurs et les vainqueurs de la course. Seji Okamato montre avec fierté un sac de déchets qu’il a ramassé sur le parcours et qu’il a porté jusqu’à l’arrivée.

arrival lasts
 
 
Julien Chorrier wins the raceLe grand esprit du Trail Running

Malgré l’énorme écart entre les 18h53 de course du vainqueur, Julien Chorier (FR), et les 48 heures des derniers, pour faire le tour du volcan, l’esprit du trail s’est manifesté en force pour cette première édition de l’Ultra Trail du Mont Fuji. Un fort engagement, une grande volonté et un esprit de solidarité étaient présents dans la tête de chaque coureur, quel que soit leur niveau. Pour chacun, terminer la course était une sorte de Saint Graal.

Tsuyoshi Kaburaki et l’équipe d’organisateurs et de bénévoles peuvent se féliciter, car l’organisation, la mise en place et la gestion de l’événement n’étaient pas une tâche facile. L’année dernière, la course a été annulée, et cette année les organisateurs ont dû modifier le parcours quelques semaines avant la course, afin d’éviter la traversée des zones du parc non autorisées. Comme tous les événements inédits, il reste des points à améliorer pour l’année prochaine, mais l’essentiel a été bien géré. Le résultat étant une première édition bien réussie, remplie d’énergie et d’émotions.

Aucun des participants n’oubliera cette opportunité de courir autour du Mont Fuji. Grâce à des conditions météo clémentes, les coureurs ont pu voir des panoramas magnifiques du volcan, un couché du soleil hors pair le samedi, amplifié de couleurs rouges vives, et une tempête de ciel bleu au lever du soleil le dimanche matin ; autant de moments harmonieux avec la nature.

 
adam Campbell on the run
 
 
Une section de la course très engagée
Comme prévu, le dernier quart du parcours s’est avéré être la partie la plus difficile de la course. Entre les postes de contrôle A8 et A9, ce n’était pas la distance, mais la vingtaine de montées et de descentes raides qui ont été éprouvantes. Cette partie du parcours a renforcé la notion d’autonomie demandée sur ce type de course – les participants ont dû parcourir une crête avec des portions très raides équipées d’une main courante. Même certains coureurs expérimentés ont été surpris par le terrain et ont passé plus de temps que prévu sur cette section du parcours. Michel Poletti, organisateur de The North Face® UltraTrail du Mont Blanc® et ultra-traileur expérimenté, admet qu’il a mis plus de neuf heures pour rallier ces deux points de contrôles séparés par «seulement» 27 km.
 

Adam Campbell on the run

À la tête de la course, après avoir couru aux côtés de Julien Chorier jusqu’au point de contrôle A4, Adam Campbell (CAN) est passé devant pendant quelques minutes, mais le coureur français l’a rattrapé pour repasser en tête. Au point de contrôle A8, Julien se retrouvait six minutes devant Campbell. Au cours de la section suivante, la partie la plus difficile, il a réussi non seulement à rester en tête, mais à creuser l’écart de quelques précieuses minutes. Il a finalement couru tout seul jusqu’à la ligne d’arrivée. L’impressionnant Adam Campbell, qui participait à son premier ultra trail, était très fier de prendre la deuxième place sur le podium. Hiroki Ishikawa tenait la troisième place jusqu’au point de contrôle A6, où il s’est littéralement effondré à cause d’une douleur aigüe au ventre. Il a dû abandonner. Du coup, une bataille pour la troisième place s’ensuit jusqu’à ce que Kenichi Yamamoto, habitant de la région du Mont Fuji, impose son rythme pour prendre sa place sur le podium.

 
 
podiums Utmf
 
 
Le lancement de la course STY (82 km) sur la deuxième moitié de l’UTMF a eu lieu le samedi matin à 10h00. Bien que légèrement blessée à la hanche, Fernanda Maciel a décidé de participer à cette version « courte » de la course et l’a gagnée brillamment. À 20h00 de la deuxième nuit de l’UTMF, le poste de contrôle A8 a fermé ses portes. Plusieurs hommes et femmes étaient encore engagés dans la partie la plus difficile du parcours. Ils ont progressé en silence, guidés uniquement par leurs lampes frontales.
Pendant la course, les équipes d’assistance de Petzl, placées aux points de ravitaillement A3 et A8, se sont avérées très utiles. Les employés du distributeur japonais, Alteria, ont remplacé plusieurs lampes en panne et ont pu également distribuer des piles neuves, afin que les participants puissent profiter d’une visibilité maximale sur les sentiers. Plusieurs participants ont pu courir avec des modèles d’essais de la NAO et ont été très satisfaits des puissants 350 lumens de lumière intelligente posés sur leur tête.

 
 
Résultats

UTMF 156 km Hommes

  • 1 Julien Chorier                   18:53:12 

  • 2 Adam Campbell                19:26:29 NAO
 runner
  • 3 Kenichi Yamamoto            21:15:02
  • 
4 Shogo Mochizuki              21:54:56 NAO
 runner
  • 5 Minehiro Yokoyama          22:33:48 NAO
 runner
  • 6 Koji Yamaya                     22:37:30 

  • 7 Shunsuke Okunomiya       22:48:23 NAO
 runner
  • 8 Katsutoshi Saijo                22:57:43 NAO
 runner

 
UTMF 156 km Femmes

  • 1 Nerea Martinez Urruzola    24:05:04 

  • 2 Hiroko Suzuki                  27:16:32 

  • 3 Nora Senn                        28:31:57 

  • 4 Yukari Nishida                  29:03:31 

  • 5 Hitomi Ogawa                   29:39:34 

  • 6 Akemi Ban                       30:12:10 


 
STY 82 km Hommes

  • 1 Toru Miyahara                   8:48:30 NAO runner
  • 
2 Osamu Misaitu                  9:00:24
  • 
3 Yoshihito Kondo                9:33:39 

  • 4 Jeremy Ritcey                   9:44:46 
 

  • 5 Hideto Sato                      10:07:33
  • 
6 Hiroyuki Okochi                10:16:02 NAO runner and Alteria employee

  • 7 Noriaki Yokouchi               10:24:42
  • 8 Tetsuo Watanabe              10:36:11


     

STY 82 km Femmes

  • 1 Fernanda Maciel               11:08:12 

  • 2 Kumiko Amikura               12:32:30 

  • 3 Tomomi Kobayashi            13:02:37 

  • 4 Yuri Kanbara                     13:23:52 

  • 5 Shiho Hironaka                 14:10:53 

  • 6 Rei Hokari                        14:18:18

 
Galerie Photo

 
 
 
 
 

commenti

Invia nuovo commento

Il contenuto di questo campo è privato e non verrà mostrato pubblicamente.
  • Indirizzi web o e-mail vengono trasformati in link automaticamente
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Maggiori informazioni sulle opzioni di formattazione.