Nancy, ville des Ducs de Lorraine, a reçu cette année la rencontre nationale des arboristes-élagueurs dans le Parc de la Pépinière et le Jardin du Palais du Gouvernement les 22 et 23 juin 2013. Organisée en collaboration entre la Direction des Parcs et Jardins de la ville de Nancy et La Société Française d'Arboriculture (SFA), cette rencontre était intégrée à un événement plus vaste appelé "Embranchements". Un programme varié et complet composé de compétition (championnat de France d'arboristes-élagueurs) et de colloques autour du thème "Les nouveaux agresseurs et maladies de l'arbre".

 

 
Une ambiance heureuse, festive et pleine de passion

déplacement dans les arbres - RNA © Franck Scherrer

Les arboristes-grimpeurs se caractérisent par un mélange particulier d'attitude cool et nature, de robustesse physique et d'une réflexion technique poussée à l'extrême. L'ambiance est plus à la performance qu'à la compétition et les participants s'encouragent et se félicitent mutuellement. On se dit souvent merci, on partage des fous rires, on échange des idées, c'est chaleureux.
Les 53 participants à la journée du samedi ont été qualifiés tout au long de l'année lors des rencontres régionales.

 

Un vrai spectacle

lancé de sac - RNA © Franck Scherrerremontée sur cordes - RNA © Franck Scherrer

 

L'événement "Embranchement" a rassemblé de nombreux arboristes-élagueurs et spectateurs pour participer à cette grande fête de l'arbre symbole de vie. C'est difficile pour un non-initié de comprendre ce qui se passe lors des ateliers : le grimper rapide et le "footlock" sont sans doute parmi les ateliers les plus abordables pour le grand public.
Ce public est d'ailleurs époustouflé par la maîtrise dont les arboristes-élagueurs font preuve aussi bien pour les techniques de corde que pour les soins apportés aux arbres. Ce métier concilie la sécurité de l'homme avec le respect de l'arbre. Après une telle démonstration, le public ne peut plus ignorer la différence entre deux métiers aussi nobles l'un que l'autre : forestier-bucheron et arboriste-élagueur.

 

Au-delà de la performance, le respect du végétal

Jury RNA © Franck Scherrerépreuves RNA © Franck Scherrer

 

Le jury évalue le respect des procédures de sécurité pour l'arboriste lui-même et son entourage, le style, la fluidité et les techniques dans un temps maximum donné. Le respect de l'arbre est bien entendu un critère important. Par exemple, si un concurrent casse une branche vivante lors de son évolution dans l'arbre, il doit la recouper proprement et sera lourdement pénalisé. Ne rien faire tomber au sol, respecter les périmètres définis, justifier les options choisies auprès du jury sont aussi des points importants.

 

Les épreuves de qualifications

 

  • Le "lancer de sacs" : le jury mesure la dextérité et la précision du jeté d'un sac permettant aux arboristes d'installer leurs cordes d'accès dans les arbres depuis le sol. Le concurrent doit annoncer la cible visée. Le sac ne doit pas sortir d'un périmètre délimité.
  • Le "sauvetage en hauteur" : c'est une simulation d'une intervention de secours auprès d'un arboriste blessé dans un arbre. La prise en charge du blessé, son maintien et sa dépose au sol, la qualité du message d'alerte et le dialogue avec la victime sont pris en compte.
  • Le "grimper rapide" : les candidats partent du sol et doivent atteindre le sommet de l'arbre le plus rapidement possible en utilisant les branches comme point d'appui ou de traction.
  • Le "foot-lock" : c'est une épreuve de rapidité avec une technique spéciale de remontée sur corde (double brin) sur 15 mètres.
  • Le "déplacement" : les participants doivent atteindre des cibles réparties dans un arbre en respectant les consignes de sécurité
Footlock RNA © Franck Scherrer
 

 

Le Master : une finale spectaculaire

La finale est réservée aux cinq premiers des qualifications du samedi, plus les trois meilleurs de l'année passée et un invité d'un pays étranger, la Suisse pour cette année. Cette épreuve comprend un ensemble de tâches à réaliser dans l'arbre, en partant du sol, sur une durée de 40 minutes. L'accès à l'arbre suppose donc un lancer de sac, une ascension, des déplacements jusqu'au retour au sol et rangement du matériel.

 

Les résultats

 

1er. Romain Chignardet (Bourges)
- Champion de France des arboristes-grimpeurs 2013,
- 4ème au championnat de France des arboristes-grimpeurs 2012,
- Champion de France des arboristes-grimpeurs 2011.

2e. Ayral Nicolas (Nancy)

3e. Arnaud Olivier (Bordeaux)

Romain Chignardet - Champion de France 2013 arboriste-élagueur
Romain Chignardet - Champion de France 2013 arboriste-élagueur
 

 

Des partenaires engagés

Matériel RNA © Frack Scherrerpartenaires RNA © Frack Scherrer

 

La présence de partenaires comme "l'association Sequoia" pour le développement durable et la MSA pour la protection sociale du monde agricole a été particulièrement appréciée. Cette dernière a présenté une étude sur le niveau d'exigence physique de la profession "arboriste" (cette étude a été menée à la MSA de Paris par Philippe TRAN TAN HAI). Il fut constaté que ce métier est l'un des plus rudes parmi ceux qui ont été étudiés.

Petzl, en tant que fabricant de matériel, est particulièrement sensible à cette démarche. Au-delà de concevoir des outils de progression en milieu vertical, nous souhaitons avant tout répondre à un besoin précis, résoudre une problématique avec des solutions fiables et de qualité qui prennent aussi en compte le confort de l'homme dans son environnement de travail.

 

Pour en savoir plus

 

 

 

 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage