Auto-assurage : introduction


Important Important
  • Il est recommandé de ne pas évoluer seul : l'escalade en cordée reste la meilleure des solutions.
  • L'escalade est une activité dangereuse par nature, vous êtes responsable de vos actes et de vos décisions.
  • La pratique de l'escalade en solo auto-assuré est à réserver à des utilisateurs experts.
  • Ce dossier traite de l'escalade le long d'une corde fixe d'assurage, sans prise d'appui sur la corde (sauf repos). La remontée sur corde de progression (spéléologie, big wall, secours en crevasse, himalayisme...) n'est pas abordée ici.
  • En cas d'incident entraînant l'inconscience (chute, chute de pierre) le secours sera difficile. Le port du casque est fortement conseillé. Ne grimpez pas en solo sans avoir prévenu un tiers de votre destination et de votre horaire de retour.
  • Aucune solution n'est universelle, l'adaptation de nos propositions techniques, aux contraintes de votre terrain, est indispensable.
  • La bonne compréhension des solutions proposées dans ce complément d'information impose d'avoir consulté, compris et assimilé les notices d'utilisation de tous les appareils concernés.
  • Les systèmes proposés sont complexes, toute modification peut entraver leur bon fonctionnement sur le terrain.
  • Seules les techniques présentées non barrées et/ou sans tête de mort sont autorisées.

Le non-respect d'un seul de ces avertissements peut être la cause de blessures graves ou mortelles.

 

1. Introduction

En escalade, ou alpinisme, la cordée est le premier gage de sécurité. Néanmoins l'escalade en solo sur corde fixe est une option, que de nombreux grimpeurs ont expérimentée avec diverses solutions techniques.

Petzl n'a pas conçu d'appareil pour cette activité, mais un usage dérivé de certains bloqueurs est possible pour les utilisateurs experts.

Les solutions proposées dans ce document tiennent compte de l'analyse des pratiques connues et de l'accidentologie, avec l'objectif de proposer au grimpeur solitaire un système d'assurage présentant au moins ces qualités :

  • Blocage efficace.
  • Coulissement aisé le long de la corde pendant l'ascension.
  • Confort et facilité d'utilisation.
  • Redondance de l'assurage.

Petzl ne recommande pas l'utilisation d'un bloqueur unique pour l'autoassurage

L'utilisation d'un bloqueur unique est techniquement envisageable, cependant des accidents ont été décrits malgré l'expertise des pratiquants.
Les risques sont bien réels sur le terrain, c'est pourquoi Petzl préconise l'emploi d'un système incluant un assurage secondaire.

En effet :

  • Vous évoluez seul sur un terrain dangereux.
  • Une mauvaise manipulation est toujours possible.
  • Les bloqueurs ne sont pas spécifiquement conçus pour l'escalade auto-assurée.
  • Tous les systèmes ont une faille, qui doit être connue, car elle représente un risque, même mineur.

Exemples de dysfonctionnements possiblesvoir le détail

Important Exemples de dysfonctionnements possibles, dans le cas de l'escalade en solo le long d'une corde fixe.
La probabilité de subir ces dysfonctionnements est très faible, mais pas négligeable, et une fois suffit...
ASCENSION : Possibilité d'ouverture intempestive de la gâchette par frottement sur le rocher, ou de blocage rendu inefficace par un élément extérieur gênant la gâchette (sangle, lacet, branche…). Risque de mauvaise connexion de l'appareil. MINI TRAXION : La fonction bloqueur peut rester désactivée à l'insu du grimpeur, la vérification visuelle n'est pas toujours aisée. Possibilité de blocage rendu inefficace par un élément extérieur gênant la gâchette (sangle, lacet, branche…).
BASIC : Possibilité d'ouverture intempestive de la gâchette par frottement sur le rocher ou de blocage rendu inefficace par un élément extérieur gênant la gâchette (sangle, lacet, branche…). Risque de mauvaise connexion de l'appareil. Nouveau BASIC: La nouvelle architecture du trou de connexion supérieur ne permet pas un bon équilibre de la corde en auto-assurage, risque d'interférence du connecteur avec le taquet de sécurité. Cet appareil ne convient pas pour l'auto-assurage.
MICROCENDER : Possibilité de blocage rendu inefficace par un élément extérieur gênant la came (sangle, lacet, branche…), ou si la corde est sale, mouillée ou gelée. Manipulation peu aisée. SHUNT : Danger élevé dans les dévers où l'appui de l'appareil sur le corps peut empêcher le blocage. Absence de blocage si l'utilisateur attrape l'appareil lors de la chute.
MICRO TRAXION : Possibilité de blocage rendu inefficace par un élément extérieur gênant la gâchette (sangle, lacet, branche…). TIBLOC : Pour un bon fonctionnement les dents du TIBLOC doivent être chargées manuellement sur la corde, geste impossible en grimpant et dangereux lors d'une chute. Le TIBLOC ne convient pas pour l'auto-assurage.

Introduction au principe de redondance de l'assuragevoir le détail

Introduction au principe de redondance de l'assurage

Considérant le possible dysfonctionnement d'un système unique d'assurage, l'utilisation d'un système secondaire est fortement recommandée.
Le système secondaire est «redondant», il est installé à titre de doublure du premier système.
La redondance de l'assurage ne doit pas être comprise comme une contrainte supplémentaire, mais comme une précaution nécessaire.

Caractéristiques majeures d'un système secondaire d'assurage :

  • Pas d'interférence avec le fonctionnement du système principal.
    Exemple : impossibilité de contact entre les deux appareils pendant l'escalade.
  • Assurage permanent.
    Exemple : une longe pour se reposer de temps en temps sur un point n'est pas un système d'assurage permanent.

Caractéristiques conseillées :

  • Fonctionnement différent du système principal, pour limiter le risque de répéter la même erreur.
    Exemple : si le système principal est une MINI TRAXION, le second système devrait être un autre appareil.
  • Pas d'ajout de complexité d'installation, ou de fonctionnement, confort d'utilisation au moins égal au système principal.
    Exemple : si le système principal coulisse sur la corde sans intervention du grimpeur, le second système ne doit pas imposer d'avaler le mou manuellement dans l'appareil.

2. Expert only Installation sur deux cordes avec deux bloqueurs

Installation sur deux cordes avec deux bloqueurs

Système principal : un bloqueur sur la corde d'assurage.
Système secondaire : un bloqueur sur une corde de secours.

Avantages :

  • Respect du principe de redondance également pour le support d'assurage.
  • Confortable, permet de ne porter qu'un harnais cuissard sans bretelle.
  • Facilite le passage du mode «montée» au mode «descente».
  • Coulissement du système sur la corde, sans tirage.

Inconvénients :

  • Installation de la corde plus complexe.

Risques en cas de dysfonctionnement du bloqueur principal :

  • Chute de deux fois la hauteur de la rallonge sur le bloqueur secondaire.
 

Installation au harnais avec deux bloqueursvoir le détail

Le bloqueur principal est connecté à l'anneau de liaison du harnais par un mousqueton OK.

Sur l'autre corde, un MICROCENDER est positionné à titre de secours. Il est connecté aux points d'attache du harnais via un maillon rapide (PRESTO ou GO), une sangle EXPRESS 17 cm et un mousqueton OK TRIACT LOCK.
Après installation, vérifiez que chaque bloqueur coulisse correctement sur la corde, vers le haut, et bloque instantanément vers le bas.
Avant l'escalade, vérifiez le verrouillage de tous les connecteurs.

 

Matériel nécessaire au système d'auto-assurage :

  • deux cordes à simple dynamiques (EN 892) ou semi-statiques (EN 1891) de diamètre 10 mm minimum,
  • un bloqueur principal (ASCENSION, MICRO TRAXION, BASIC, MINI TRAXION), et son connecteur OK,
  • un bloqueur secondaire : MICROCENDER et son connecteur OK TRIACT-LOCK,
  • une sangle EXPRESS 17 cm,
  • un maillon rapide PRESTO ou GO serré avec une clé.

Détail de l'installation sur deux cordes avec deux bloqueursvoir le détail


 

Installation du bloqueur secondaire : MICROCENDER uniquement !

En cas de dysfonctionnement du bloqueur principal, il y a possibilité de chute facteur 2 sur le bloqueur de secours (deux fois la hauteur de la rallonge). Ce type de chute est à proscrire avec un bloqueur à gâchette, utilisé sans absorbeur d'énergie (ASCENSION, BASIC, MINI TRAXION...), car la gaine de la corde sera marquée, ou même déchirée, par les dents. Petzl recommande donc l'utilisation d'un bloqueur à came : le MICROCENDER.

Tests de chute (hauteur = deux fois la longueur de rallonge), proche du noeud, mannequin de 80 kg

Bloqueur de secours Rallonge Force de choc mesurée Effet sur la corde
MICROCENDER GO + EXPRESS 17 cm + OK 4.8 kN  
ASCENSION GO + absorbeur NITRO + OK 4 kN  
ASCENSION GO + EXPRESS 17 cm + OK 4.7 kN Gaine déchirée sur 185 cm

Notes :

  • Il est impératif de garder avec soi un descendeur (GRIGRI) et un système de pédale (bloqueur de secours TIBLOC + ANNEAU) qui permettront d'évoluer sur la corde en cas d'échec de l'escalade.
  • Les deux bloqueurs ne doivent pas être connectés au même point sur le harnais : ils risquent de s'entrechoquer et de se détériorer lors de la chute.
  • Les toits et traversées complexifient le système, ils nécessitent de nombreux points de renvoi et une multiplication des précautions. Renouvelez votre analyse des risques devant ces cas particuliers.

3. Expert only Installation sur une seule corde portant deux bloqueurs

Installation sur une seule corde portant deux bloqueurs

Système principal : un bloqueur sur la corde d'assurage.
Système secondaire : un deuxième bloqueur sur la même corde.

Avantages :

  • Permet d'utiliser de grandes longueurs de corde.
  • Permet d'être relativement léger si l'approche est longue.
  • Coulissement du système sur la corde, sans tirage.

Inconvénients :

  • Impose l'utilisation d'une bretelle de torse pour une traction adéquate du bloqueur secondaire.
  • Le principe de redondance n'est pas respecté en ce qui concerne la corde d'assurage. ATTENTION, un frottement répétitif sur le rocher peut rapidement couper votre seule corde.

Risques en cas de dysfonctionnement du bloqueur principal :
Arrêt de la chute par le second bloqueur, sans interférence avec le premier système.

 

Installation sur harnais et TORSE avec deux bloqueursvoir le détail

Le bloqueur principal est connecté à l'anneau d'assurage du harnais par un mousqueton OK.
Le bloqueur secondaire est connecté aux points d'attache du harnais, via un maillon rapide (PRESTO ou GO) une rallonge (sangle EXPRESS 17 cm + STRINGs), et un mousqueton OK TRIACT-LOCK. Il sera maintenu en position haute et tracté par la bretelle (TORSE C26), connectée à l'oeillet de la dégaine.

Après installation, vérifiez que chaque bloqueur coulisse correctement sur la corde, vers le haut, et bloque instantanément vers le bas.
Avant l'escalade, vérifiez le verrouillage de tous les connecteurs.

 

Matériel nécessaire au système d'auto-assurage :

  • une corde à simple dynamique (EN 892) ou semi-statique (EN 1891) de diamètre 10 mm minimum,
  • un bloqueur principal (ASCENSION, BASIC, MICRO TRAXION) et son connecteur OK,
  • un bloqueur secondaire différent (MICROCENDER, BASIC, MICRO TRAXION, MINI TRAXION) et son connecteur OK,
  • une bretelle TORSE,
  • une sangle EXPRESS 17 cm,
  • un maillon rapide PRESTO ou GO serré avec une clé.

ATTENTION : un frottement répétitif sur le rocher peut rapidement couper votre seule corde.

Détail de l'installation sur une seule corde portant deux bloqueursvoir le détail


 

Notes :

  • La dégaine évite les chocs entre les appareils, mais ne doit pas nuire au confort : réglez sa longueur pour que la bretelle ne tire pas autour du cou lors des repos, ou des chutes.
  • Les deux bloqueurs ne doivent pas être connectés au même point sur le harnais : ils risquent de s'entrechoquer et de se détériorer lors de la chute.
  • Respectez le positionnement préconisé des bloqueurs : BASIC en haut et ASCENSION en bas. La position inverse s'avère délicate au moment de passer du système de montée au système de descente.
  • Il est impératif de garder avec soi un descendeur (GRIGRI) et un système de pédale (bloqueur de secours TIBLOC + ANNEAU) qui permettront d'évoluer sur la corde en cas d'échec de l'escalade.
  • Les toits et traversées complexifient le système, ils nécessitent de nombreux points de renvoi et une multiplication des précautions. Renouvelez votre analyse des risques devant ces cas particuliers.
 

4. Précautions, risques et techniques alternatives

Precautions et introduction à l'analyse des risques

Connexion de la poignée ASCENSION et du BASIC pour l'auto-assuragevoir le détail

L'appareil doit être installé correctement sur la corde, connecté par le trou de connexion supérieur, en prenant soin de passer la corde dans le mousqueton.

Remarques :

Dans ces situations de chute en facteur inférieur à un, les dents des bloqueurs n'abîment pas la corde. Malgré leur aspect agressif, les dents du BASIC ou de l'ASCENSION ne sont pas nocives pour la corde en usage normal.

Le ressort appuie la gâchette sur la corde et lui permet d'être efficace dès la mise en charge, sans glissement et donc sans déchirement, d'autant plus si les dents sont neuves et pointues.

Utilisation de la poulie MINI TRAXIONvoir le détail

Attention !

Petzl a observé l'utilisation courante de la MINI TRAXION comme bloqueur pour l'auto-assurage sur corde fixe. Des accidents graves et de nombreuses erreurs de manipulation ont été répertoriés.

Le risque d'utilisation de l'appareil avec la gâchette restée ouverte est important, de même que la possibilité d'ouverture intempestive de la gâchette pendant l'escalade.

En conséquence, la MINI TRAXION doit impérativement être associée à un bloqueur différent : ASCENSION, BASIC, MICROCENDER...
Petzl ne recommande pas l'utilisation d'un système d'assurage incluant uniquement deux MINI TRAXION pour l'escalade en solo le long d'une corde fixe.


Attention : sur cette photo, la fonction bloqueur de la MINI TRAXION est désactivée.
 

Analyse non exhaustive des risquesvoir le détail

Les risques varient suivant les situations, faites votre propre analyse !

Introduction aux risques de l'installation :

  • L'accès par le haut présente un risque de chute avant l'installation de la corde, soyez vigilant lors de votre approche de l'ancrage.
  • Attention aux chutes de pierre lors de l'accès par le haut et lors des mouvements de corde.
  • Rupture de l'ancrage ou de la corde : adaptez votre installation au site, choisissez un ancrage solide sur deux points triangulés, sans frottement possible de la corde sur une arête, ou un rocher saillant. Une protection de corde (PROTEC C45) peut s'avérer indispensable.
  • Risque de retour au sol : dans les premiers mètres d'escalade, même avec un système bien installé, vous pourrez heurter le sol en cas de chute, en raison de l'élasticité de la corde. L'allongement statique d'une corde est d'environ 10 %. Si votre voie fait 50 m, vous risquez un retour au sol, pour un simple repos, dans les cinq premiers mètres d'ascension.

Introduction aux risques de manipulation :

  • Glissement de l'appareil : mauvaise connexion, déverrouillage de la gâchette en cours d'utilisation (frottements, objets gênants).
  • Perte de l'appareil : lors du passage du système de montée à celui de descente, la pose du descendeur sur la corde lestée est délicate.
  • Perte de la corde : si vous êtes vaché dans une falaise déversante, effectuez vos manipulations sans vous dissocier complètement de la corde : si vous la laissez penduler, un léger dévers suffira à la rendre inaccessible.
  • Corde détendue : si le lest en bas de corde est insuffisant, le système coulisse moins vite que l'ASCENSION, vous créez des boucles de mou entre vous et l'ancrage. La hauteur de chute devient plus importante.
  • Dépassement du relais et chute = facteur 2. Restez toujours en aval de votre point d'assurage, prévoyez votre installation pour accès et retour en conséquence.

Analyse de solutions observées sur le terrain, respectant le principe de redondance de l'assurage

Introductionvoir le détail

Solutions respectant le principe de redondance :

Diverses solutions ont été proposées par les grimpeurs pratiquant l'auto-assurage. La redondance des systèmes d'assurage est généralement plébiscitée par les pratiquants réguliers, avec la confection de noeuds sur la corde, ou l'utilisation d'un second bloqueur pour «doubler» le bloqueur principal. L'utilisateur est responsable de son choix entre les divers systèmes d'assurage possibles. Pour guider ce choix, il est impératif d'envisager non seulement les chutes classiques, mais également les chutes aggravées par un dysfonctionnement du système d'assurage principal.

 

Expert only Solution avec un seul bloqueur et une seule corde, plus noeudsvoir le détail

Système principal : un bloqueur sur la corde.
Système secondaire : réalisation de noeuds sur la corde, en cours d'escalade, sous le bloqueur.

Les noeuds sont laissés sur la corde en aval du grimpeur.

Avantages :

  • Simplicité du système et de son installation.
  • Faible coût en matériel.

Inconvénients :

  • Le principe de redondance n'est pas respecté en ce qui concerne la corde d'assurage. ATTENTION, un frottement répétitif sur le rocher peut rapidement couper votre seule corde.
  • Nécessite de libérer les deux mains régulièrement pour faire les noeuds : impossible si l'escalade est soutenue, donc risque de monter assez haut au-dessus du dernier noeud dans certains passages
  • En cas de sortie par le haut, le démontage d'une corde avec de nombreux noeuds peut s'avérer compliqué ou même dangereux.

Risques en cas de dysfonctionnement du bloqueur principal :

  • Hauteur de chute potentielle importante.
  • L'utilisateur chutera jusqu'au premier noeud rencontré. Le bloqueur n'est pas conçu pour supporter le choc sur le noeud.
 

Résultats d'une série d'essais effectués par Petzl :

Situation testée : simulation d'un dysfonctionnement de l'appareil principal. Gâchette volontairement désactivée pour le test. Chute sur le noeud avec un mannequin de 80 kg relié au bloqueur. Le début de la chute est fixé à 2 m de l'ancrage, soit une position «moyenne» : à l'approche de l'ancrage, le facteur de chute sera plus élevé et le choc plus violent.

Deux hauteurs de chute ont été envisagées :

  • Hauteur de chute «classique» = chute de 2 m au dessus du noeud (facteur 0,5).
  • Hauteur de chute du grimpeur obligé d'enchaîner un passage soutenu = chute de 5 m au-dessus du noeud (facteur 0,71).

Les mêmes chutes ont été répétées sur des cordes dynamiques, semi-statiques et statiques de 11 mm de diamètre.

Lors de ces essais, le noeud a suffi à arrêter la chute à chaque fois.
Cependant, l'arrêt de la chute n'est pas un résultat «suffisant» pour valider les essais, car le grimpeur est alors face à d'autres problèmes.

 
La force de choc est élevée : toujours supérieure à 4 kN, et jusqu'à plus de 8 kN pour les chutes sur cordes semi-statiques et statiques.
La corde est parfois endommagée (rupture de la gaine, section de plusieurs brins d'âme) : lorsque la gâchette du bloqueur se ré-engage en cours de chute, ou lors du choc sur le noeud.
L'appareil est endommagé par le choc dans la plupart des cas :
  • MINI TRAXION : flasques voilés, axe tordu. L'appareil n'est plus utilisable, le grimpeur doit utiliser un autre bloqueur, ou descendeur, pour s'échapper.
  • MICRO TRAXION : flasque mobile voilé, axe tordu. L'appareil peut éventuellement servir pour la réchappe, mais doit être rebuté immédiatement ensuite.
  • ASCENSION : corps tordu dans les cas les plus violents. L'appareil peut éventuellement servir pour la réchappe, mais doit être rebuté immédiatement ensuite. Le noeud vient se coincer entre le mousqueton et le corps de l'appareil. En cas de mauvaise connexion, la corde serait libérée.

Petzl ne recommande pas cette solution dont l'efficacité est incertaine.

Expert only Solution avec un seul bloqueur et deux cordesvoir le détail

Cette solution est décrite ici car elle est souvent présentée par les utilisateurs. L'ergonomie est peu satisfaisante et le risque d'erreur élevé.

Système principal : un bloqueur sur la corde principale.
Système secondaire : noeuds préinstallés régulièrement sur la seconde corde pour placer une longe.

Avantages :

  • Simplicité du système et de son installation.
  • Faible coût en matériel.

Inconvénients :

  • La deuxième corde ne peut être considérée comme un système d'assurage que si le grimpeur y est relié en permanence. Il faut utiliser une longe en Y et attendre d'être longé à un noeud avant de libérer le noeud inférieur.
  • Confort d'utilisation moyen : le grimpeur tire la corde secondaire avec lui à chaque pas et en supporte le poids.
  • En cas de sortie par le haut, le démontage d'une corde avec de nombreux noeuds peut s'avérer compliqué ou même dangereux.

Risques en cas de dysfonctionnement du bloqueur principal :

  • Hauteur de chute potentielle importante.
  • Avec une longe en I, l'assurage n'est pas permanent au niveau du système secondaire.
  • À l'approche du relais, risque de chute facteur 1 : attention si la corde est semistatique.
    Avec une longe statique, le facteur de chute, à l'approche du relais, peut être supérieur à 1. (Préférer une longe en corde dynamique.)

 

Commentaires

ascendeur Rescue

à deux doigts de la chute...
Le vendeur dnas un certain magasin de plein-air m'avait vendu le ''Ascendeur Rescuecender de Petzl '' pour m'auto-assurer pour l'escalade en solo le long d'une corde fixe d'assurage.
lors d'une chute, la corde n'a pas bien coulissé sur la cam et aucune friction entre la came et la corde n'a permis un blocage de la cam. L'appareil fixé sur mon harnais s'est bloqué en position ouverte...chute libre,,, je suis resté suspendu à la corde par une poignée d'ascension (à laquel j'avais ajouté; une longe pour me faire un étrier que j'avais mousquetoné à mon harnais) - que je venait d'instaler pour passer un crux mouillé...
le Ascendeur Rescuecender de Petzl , ne fait plus parti de mon gear de remonté sur corde fixe...

Crampon 2.0

RE

Bonjour,

Nous sommes désolé pour cette mésaventure, mais ce produit ne doit pas être utilisé dans cette configuration, le rescuescendeur n'est pas conçu pour être placé comme bloqueur de torse, voir la notice technique du produit et consulter les pages conseil sur notre site :
http://www.petzl.com/fr/outdoor/product-experience/auto-assurage/solutio...
Dans tout les cas de figures nous ne recommendons pas de faire du solo auto assuré sur corde fixe sans un deuxiéme bloqueur de sécurité.

Cordialement

Bonjour, Que conseillez

Bonjour,

Que conseillez vous comme type de corde pour l'escalade en solo en corde fixe attachée par le haut?

merci

RE : Bonjour, Que conseillez

Bonjour,
Comme précisé dans la rubrique plus de détails, veuillez utiliser de la corde dynamique EN892 ou semi statique EN1891 de diamètre 10mm minimum. Avec une corde dynamique attention à l'élasticité.
Cordialement

grigri

bonjour,
un grigri peut il servir de deuxième bloqueur, en ravalant la corde tous les deux metres par exemple ?

RE : grigri

Bonjour,
Non nous ne recommandons pas cette usage.
Cordialement

Bonjour,un croll peut-il

Bonjour,un croll peut-il servir de bloqueur principal?

RE : Bonjour,un croll peut-il

Bonjour,
non le Croll n'est pas prévu pour cet usage, et nous ne recommandons pas son utilisation en escalade auto-assurée sur corde fixe.
Cordialement

ASAP

Pourquoi ne pas préconiser votre ASAP Antichute mobile sur corde que vous développez en application pro ?
Il me semble parfait pour de l'autoassurance sur une corde.

RE : ASAP

Bonjour Yann,

Techniquement il serait possible d'utiliser l'ASAP en escalade auto-assurée, mais un certain nombre de précautions seraient nécessaires :

respecter les recommendations de la notice sur le diamètre des cordes : mini 10mm
il n'est pas possible de se reposer sur l'appareil
il n'y a pas de possibilité de le débloquer sous tension, il faut prévoir un kit de bloqueurs pour remonter et décharger l'ASAP.
Attention au tirant d'air par rapport au sol/obstacles (distance de blocage du produit + élasticité des cordes sous tension)
Son usage en tant que tel n'est pas décrit dans la notice, car le produit est plus volumineux, plus cher et pas conçu à cet usage.
Cordialement

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage