Switzerland

Jean Troillet

Jean Troillet profile - © Jean Yves Fredriksen
  • 10 mars 1948
  • Valais (Suisse)
  • Guide de haute montagne, moniteur de ski, guide de canyoning
  • Himalayiste, guide de ski héliporté, conférencier
  • 2000

«Guide de haute montagne depuis 1969, mon activité essentielle est devenue, dans les années 1980, l'organisation d'expéditions en Himalaya. Mon domaine d’excellence est la haute altitude. Je me suis découvert cette passion simplement suite à l'invitation d’un ami pour le pilier Ouest du Makalu en 1982. Dans la vie, cette activité m'apporte surtout de grandes amitiés. Ce que j’aime, c'est le plaisir d'être avec des amis et l’élégance des voies choisies. Ce que je n’aime pas, ce sont les frontières politiques. J'aime me rappeler de sacrés bons souvenirs en relisant dans la presse, des sujets comme : "La cordée Lorétan-Troillet réalisait les ascensions sur les 8000 himalayens en grimpant, jour et nuit, avec le minimum de matériels, enfin presque rien". Aujourd'hui, ce qui me fait encore partir en expédition à 63 ans, vers les 8000, après une carrière assez unique, c’est l’aventure avec des copains qui ont ce bel état d’esprit du respect des gens et de la nature.»

«La connivence avec mes compagnons de cordée est plus importante que le sommet. Dans le passé, j’ai eu la chance de vivre des cordées extraordinaires, mais je le vis encore aujourd’hui avec des amis comme Martial Dumas, Jean-Yves Fredriksen ou Sébastien Devrient, notre cameraman. Ces jeunes, forts sympathiques, m’apportent la technicité. C’est à eux de puiser dans mon expérience de la haute altitude. Ce n’est pas à moi à imposer quoi que ce soit.»
 
 
Explorateur
«Être explorateur, c'est avoir un certain état d'esprit. Est-ce inné? Peut-être. Il faut aimer se découvrir soi-même en cherchant à découvrir quelque chose. Parmi les paysages que je préfère, les nominés sont l’Himalaya, le Pôle Sud, le Grand Nord canadien. La gagnante est la nature sauvage avec sa beauté et surtout les gens qui y habitent et qui sont devenus mes amis. Ce que j'aime le plus faire, est marcher dans la nature. La marche à pied est la base de ma pratique. Je puise mon inspiration dans le plaisir de l’aventure et de la découverte. Les qualités nécessaires pour oser se confronter aux 8000 mètres, entraînent forcément d’avoir du caractère et une grande capacité d’acceptation de la souffrance. Les traits de caractère liés à ma personnalité, et induits par ma pratique, sont la patience et l'acceptation du renoncement envers une nature trop forte. En altitude, j’ai vécu des minutes de souffrance vraiment trop pénibles. Dans ce cas, il faut savoir renoncer et revenir par exemple une autre année. J’ai aussi appris pendant ces moments-là, que la colère contre soi, fait oublier la souffrance.»
 
 
La victoire, c’est la vie
«Telle est ma devise. On s'aperçoit qu'on se sent vivre en touchant les limites de la vie. Par exemple, au camp de base, on a juste l’essentiel, mais on a tout, c'est-à-dire l’essence même du bonheur. On retrouve les plaisirs simples du quotidien.»
 
 
«Une chose est certaine, quand on part avec des amis, on revient avec ces amis.»

picto plus Réalisations marquantes

Dix sommets de plus de 8000 mètres, tous vaincus en style alpin et sans apport d'oxygène :

  • K2 (8611 m)
  • Dhaulagiri (8167 m)
  • Everest (8848 m)
  • Cho Oyu (8201 m)
  • Shisha Pangma (8046 m)
  • Makalu (8463 m)
  • Lhotse (8516 m)
  • Kangchenjunga (8586 m)
  • Gasherbrum I (8068 m)
  • Gasherbrum II (8035 m).

 

picto rss Informations supplémentaires

Livres
- L’aventure absolue : texte Pierre Ruyer, édition Favre, 2001.
- Un homme, des 8000 : récits recueillis par Pierre-Dominique Chardonnens, éditions Flammarion, Arthaud, 2005.
 
Site internet
www.troillet.ch