France

Arnaud Petit

Arnaud Petit - photo © Tony Lamiche
  • 17 février 1971
  • Céüse, France
  • Maîtrise de Sciences Physiques
  • Grimpeur professionnel, guide de haute-montagne, auteur, photographe
  • 1994

Donner du sens à ma passion
«J’aime les choses bien faites, même si ça doit prendre du temps. Les projets les plus importants, en général, viennent à moi d’un coup, de manière passionnée, sans planification, par le hasard des rencontres et ma pratique du moment. À partir de cet instant, ils donnent un sens à ma vie et deviennent la chose la plus importante à faire, comme si ce projet avait toujours existé.
J’ai envie de découvrir des lieux nouveaux, des gens nouveaux, de partager ce que j’ai compris et appris de l’activité. J’aime bien rencontrer d’autres grimpeurs, qu’il y ait des encouragements mutuels. J’aime qu’il y ait une ambiance, du punch, de l’émulation, même si on n’est pas dans les mêmes voies.»

Exclusif
«Les gens qui m’inspirent sont ceux qui font les choses passionnément avec exclusivité, quel que soit leur niveau. J’ai découvert l’escalade avec mon père, qui m’a emmené grimper vers l’âge de huit ans. Pendant ma jeunesse, jamais je n’ai imaginé qu’un jour j’arriverais à vivre de l’escalade. Je ne me voyais pas être conseiller technique de marque, comme René Desmaison par exemple, ni faire des livres ou monter des expéditions, filmer, faire des conférences. Pourtant il n’y a que l’escalade qui comptait et j’étais admiratif de gens comme Gaston Rébuffat et ses livres (Les Cent Plus Belles Courses), ou de ceux qui inventaient du nouveau matériel. Ce que je préfère, c’est ouvrir des voies de plusieurs longueurs, imaginer un itinéraire et aller voir si ça passe, en partant du bas, ou en rappel selon les parois. Ensuite, c’est un privilège de pouvoir enchaîner ces voies nouvelles. Il n’y a pas encore de référence de cotation et une bonne part d’incertitude qui m’oblige à me concentrer sur le moment présent. J’aime quand je passe à la limite de tomber, en essayant quelque chose qui me paraît plus qu’aléatoire. Pour rire, je dis parfois que "je suis un spécialiste de tout"! Cela veut dire moyen partout! Pour faire ce métier, il faut de la volonté, il faut être impliqué, il faut également une part de créativité. Il faut essayer de voir les choses avec recul, savoir anticiper.«»
 
Mes lieux préférés sont Ceüse et Taghia au Maroc
- «Ceüse, c’est là où j’ai commencé à rêver à des lignes extrêmes. J’habite ici au pied de la falaise, ça me permet de profiter du lieu lorsqu’il y a moins de monde hors saison.
- Taghia parce que j’y ai passé beaucoup de temps et qu’un lien s’est créé avec les habitants de ce village. Un lien privilégié du fait d’y vivre de longues périodes.»
 
Ma devise
«La liberté, c’est savoir reconnaître ce qui est vraiment nécessaire.»
 
L’anecdote d’Arnaud
«J’ai adoré assurer Stéphanie et la soutenir quand elle grimpait Free Rider (El Capitan) en tête, je me disais quelle chance d’être aux premières loges pour voir la femme que j’aime réussir un truc superbe.»

picto plus Réalisations marquantes

Compétition
- Vainqueur de la Coupe du Monde (escalade de difficulté) 1996.
- Champion d’Europe (escalade de difficulté) 1996.
 
Falaise

- Afrique du Sud «Short Circuit» (8b à vue) 2000.
- St Martin (Savoie France) «La Nymphomane» 2005.
- Orgon (France) «Bronx» (8c+ après travail) 1996.
- Ceüse (France) le bas de «Biographie», 1996.
- Ceüse (France) «Ba Ba Black Sheep» (8c/8c+) 2009.
 
Bloc
Rocklands (Afrique du Sud) «Green Mamba», «Dolphin», «Oral Office», «Barracuda» (8a+) 2009.
 
Big wall
- Corse (France) «Octogénèse» (300 m / 8b max) 1997, «Delicatessen» (120 m / 8b max) 2001. «Deux voies bien exigeantes, dalles en granite et tafonis».
- Taghia (Maroc) «Le Grand Carnaval» (400 m / 8a) 2004. «Avec Titi Gentet, nous avons fini cette voie de caractère, un grand dièdre déversant commencé avec Michel Piola l’année d’avant».
- Tour de Trango (Pakistan) «Eternal Flame» (1000 m / altitude 6240 m / 7a+ et A1) 2005.
- Salto Angel (Venezuela) seconde ascension en libre de «Rainbow Jambaia» (8a, 7b très expo / E7 6c) 2006. «En partageant les longueurs dures avec Nicolas Kalisz, 12 nuits en paroi. Ici, sur les portaledges, j’ai lu ce qui est peut-être mon livre préféré, Tropique du Cancer d’Henri Miller. Je changeais d’univers et le décalage était saisissant».
- Taghia (Maroc) «Babel» (800 m / 7c+ max) 2007. Ouverture avec Stéphanie Bodet, Titi Gentet et Nicolas Kalisz.
- Madagascar «Tough Enough» (400 m / 8b+ max) 2008. Libération de la voie en équipe avec Laurent Triay, Sylvain Millet et Stéphanie Bodet.
- Aiglun (France) «Ali Baba» (250 m / 8a+ max) 2010. «Fantastique voie de Philippe Mussatto et Benoit Peyronard, huit longueurs de rêve bien physiques».
- Grand Capucin (Massif du Mont Blanc, France) «Voie Petit» (450 m / altitude 3838 m / 8b max) 2010.
- Chine «Lost in Translation» (150 m / 8a+ max à enchaîner) 2010. «Quatre longueurs hallucinantes sur des stalactites dans une grotte surréaliste, ouverture avec Stéphanie Bodet».

picto rss Informations supplémentaires

Publications
- Parois de légende. Les plus belles voies du monde Glénat 2005.
"Beau livre, textes et photos, rassemblant 45 voies à travers le monde: Yosemite, Utah, Maroc, Madagascar, Mali, Algérie, Brésil, Thaïlande, Pakistan, Canada."
 
- Parois de légende. Les plus belles voies d’Europe Glénat 2006.
"Complément du premier tome présentant en images et topos 57 voies s’échelonnant du 5b au 8a+ des Dolomites aux Riglos en passant par le Mont-Blanc, le Verdon, les Calanques."
 
- Parois de légende. Glénat 2011.
"Compilation des deux tomes avec 26 voies nouvelles."
 
Magazines
- Paris Match: décembre 2006, article de 8 pages sur le Salto Angel, photo Evrard Wendenbaum, Nicolas Kalisz, Arnaud Petit.
- VSD: février 2009, article de 6 pages sur les big walls en couple, photos Arnaud Petit.
 
Films, vidéos
- Amazonian Vertigo (Salto Angel) film réalisé par Evrard Wendenbaum, 2006.
«Notre équipe de six personnes allait vivre durant un mois l’aventure la plus intense que chacun de nous n’avait jamais connu. L’escalade n’est qu’une partie des difficultés de ce voyage au cœur de la jungle amazonienne.»
www.amazonianvertigo.com / www.migootv.com
 
- Autour de Babel, film de Fred Ripert avec Arnaud, Stéphanie, Nicolas Kalisz et Titi Gentet, 2008.
«Hormis le challenge d’une ouverture exceptionnelle de 800 m avec des choix éthiques exigeants, la proximité de la paroi va nous permettre de vivre aussi au contact des habitants de Taghia dans l’Atlas marocain.»
www.videalise.com

- Tough Enough, film de Laurent Triay avec Laurent, Stéphanie, Arnaud et Sylvain Millet, 2009.
«L’histoire de la première équipe à avoir réussi les 400 m de "Tough Enough" considérée comme l’une des plus difficiles du monde. De l’escalade extrême sur des murs verticaux pratiquement lisses.»
www.triaylaurent.com

- Grand libre au Grand Cap, film de Bertrand Delapierre, 2010.
«Les tentatives d’Arnaud et Stéphanie pour réussir en libre la voie d’Arnaud, treize ans après l’ouverture.»
 
 
Site internet
www.vagabondsdelaverticale.com

picto photo Photos

picto video Vidéos

 
 
The video playlist featuring Arnaud Petit

Arnaud Petit climbing "Tough Enough" - Photo © Laurent Triay

picto featured Arnaud et le Team Petzl

«Mon rôle se situe à deux niveaux:
- Pousser le bureau d’études à faire le matériel que je rêve utiliser, puis travailler avec eux sur le développement,
- Motiver les plus jeunes en leur donnant mon peu d’expérience acquise, les conforter dans ce qu’ils font en donnant du sens à leur passion.

J’apporte au team ma connaissance de l’activité en général: compétition, bloc, falaise, big wall. On me questionne souvent sur les sites de grimpe un peu partout dans le monde. En effet, j’ai eu la chance d’en visiter beaucoup. Le team Petzl me donne la chance de rencontrer des grimpeurs plus jeunes qui ont la pêche.»