France

Alizée Dufraisse

Alizée Dufraisse - © Sam Bié
  • 13 juin 1987
  • Sportive de haut niveau
  • 2003

La vie est pour moi, une sorte de formation continue perpétuelle
«J'ai commencé l’escalade en Dordogne, à l’âge de sept ans. Mon père m’emmenait en falaise où je me sentais comme à la maison. La falaise reste pour moi le meilleur moyen d’expression. En 2003, à 16 ans, j'ai réalisé mon premier 8b+ «Putain/Putain» dans les gorges du Tarn en France. Ensuite, je me suis consacrée uniquement au saut à la perche, jusqu’à 21 ans.»
 
Ma première passion : le saut à la perche
«J'ai beaucoup aimé l’athlétisme et son ambiance de compétition. Dés le début, j'ai analysé de manière poussée la technicité du saut à la perche. C’est cette recherche perpétuelle qui me passionne. J’étais filmée par Melissa Leneve pendant mes séances. Je comparais image par image, les vidéos de mes sauts à 3,50m avec des sauts à 3,80m d’autres athlètes. J’essayais sur les séances suivantes de trouver les sensations dans mon corps pour réaliser un saut supérieur. Ce travail m’a beaucoup enrichi en gestuelle et en automatisme. À un certain niveau de maturité, j’avais fait le tour de la question en saut à la perche et cette discipline ne laissait pas assez de place à mon expression personnelle. Mais tout ce que j’ai appris pendant cette période m’apporte encore énormément aujourd’hui en escalade.»

L'escalade, la musique...
«Pour l'escalade, Je m’inspire de tout ce qui m’entoure, le rocher, les mouvements, la nature, certains grimpeurs quels que soit leurs niveaux. On apprend beaucoup de notre entourage, sur le mental, la technique, l’investissement que l’autre peut mettre dans sa passion, la façon qu’il ou elle a de s’y prendre ou de se déplacer. L’amour de l’escalade me transcende. Je grimpe la plupart du temps avec de la musique. Pour moi la musique est sacrée, une vraie source d’inspiration. En écoutant certains rythmes durant certains passages, j’ai l’impression de m’exprimer plus facilement et de m’autoriser une sensation au fond de moi-même encore plus forte que le simple dépassement de soi. Cela m’aide à oser bouger de manière plus dynamique. C’est une de mes spécificités. C’est magique. Ca devient pour moi une nouvelle expression où ma gestuelle se transcende dans l’esthétique presque de manière divine. À chaque fois bien sûr, je dois trouver l’équilibre, le juste milieu pour revenir sur terre.»
 
 
Etre en harmonie avec la nature
«Mes endroits préférés sont Céüse en France, Suirana en Espagne et Bishop aux États-Unis. Ce sont des paysages de rêve. Mais je suis sûre qu’il y en a plein d’autres et je ne demande qu'à les découvrir. J’essaie de me retrouver le plus souvent possible dans des endroits qui me ressourcent. La nature me procure de l’énergie. Je suis heureuse lorsque je suis en harmonie avec la nature. C’est le bonheur de pouvoir partager chaque matin ce paradis avec des personnes que j’aime.»
 
 
Préparation physique et mentale
«Pour m’aider à finaliser mes projets de voies extrêmes, je divise mon année en plusieurs périodes. J’alterne entre saison en milieu naturel et période d’entraînement intensif par exemple à Bordeaux près de ma famille. Durant celles-ci, je me pousse au maximum de mes limites à l’entraînement. Ce sont des moments agréables. J’en profite pour aider des grimpeurs ou grimpeuses, contraints de rester en ville pour leur job et qui veulent s’entraîner simplement à la salle. J’ouvre pour eux de nombreuses "voies" inédites. Comme cela, eux aussi peuvent avoir des objectifs personnels de dépassement de soi. Ces échanges sont positifs pour moi. J’apporte des moments de joie incroyable à ces personnes qui me le rendent bien en retour. Les meilleures rencontres ne se font pas forcément en falaise dans un cadre paradisiaque. Mes journées ne se passent jamais sans une séance de yoga. Je m’investi énormément dans le travail de respiration. Cela me permet de me retrouver moi-même et surtout de reconquérir quotidiennement une nouvelle énergie insoupçonnée. En outre, le yoga me permet de canaliser les surplus d’énergie.»
 
 
Demain ?
«J'ai envie de faire découvrir ma passion, de permettre à certaines personnes de s'évader d'un quotidien parfois difficile et de se retrouver en harmonie dans la nature. Je pense que beaucoup de personnes gagneraient à découvrir l’escalade. Je continue mon voyage à la recherche de falaises qui me donnent envie de me surpasser. À plus long terme, j’aimerais me réinvestir dans la musique classique.»
 
 
«Je suis comme un oiseau. Mon cœur me dit constamment, envole-toi. Le milieu dans lequel j’évolue est infini... Pour moi, la vie est une recherche permanente, une sorte de formation continue perpétuelle.»

picto plus Réalisations marquantes

Falaise
- Céüse (région de Gap, France)
«Dure limite» (8A) 2009. «Mon combat pour arriver en haut, restera gravé dans ma mémoire.»
«L’Arcadémicien» (8C) 2010
 
- Suirana (Espagne)
«El rastro» (8C+) 2012
«La Reina Mora» (9A) 2012. «Cette voie avait tout : difficulté, complexité, diversité. Cela a été difficile, car je n’avançais pas. Réussir après avoir tout mis en œuvre, a été une joie hors du commun avec la petite déception de ne plus y retourner, tant elle est belle.»

picto photo Photos

picto video Vidéos

Video courtesy of Prana
  
Vidéos avec Alizée :