Notre membre du team Phil Bence (spéléologue et moniteur d'escalade-canyon), revient sur l'expédition parrainée par la Fédération Française de Spéléo en Papouasie Nouvelle-Guinée qui est revenue il y a quelques jours.

L’expédition "Wowo 2012" vient de se terminer. Elle s’inscrit dans la tradition des grandes explorations spéléologiques en Papouasie Nouvelle-Guinée, qui ont permis depuis 30 ans la découverte de cavités mythiques - telles Naré, Kavakuna, Minyé et le célèbre Muruk (premier et unique gouffre dépassant les 1000m de profondeur dans l'hémisphère sud).
 

 

 
En 2010, notre précédente expédition avait réalisé la jonction entre 2 grands gouffres et avait poussé l'exploration plus en profondeur dans le collecteur de ce vaste réseau. L'exploration a été arrêtée faute de temps à 580m de profondeur dans une large galerie parcourue par une rivière souterraine. Un courant d’air puissant nous invitait aussi à grimper vers des galeries supérieures inconnues. C’est pourquoi nous sommes partis une fois de plus dans ce pays envoutant, au cœur des montagnes Nakanaï.

Une équipe franco-suisse de 13 spéléologues s’est retrouvée pour l’occasion avec un noyau d’habitués et quelques nouveaux venus, impatients de vivre leurs rêves d’explorations papous. Après deux mois de voyage dont un passé en forêt, l’expédition nationale FFS 2012 se termine avec de beaux résultats. Les explorations tant post-siphons à l’aval que dans les réseaux supérieurs par des escalades font que le réseau Wowo développe à ce jour près de 21 km. Il rejoint à son tour le club des "grands" de Papouasie en devenant le plus long connu en Nouvelle-Bretagne. Avec 660m de profondeur, il est aussi le second plus profond de toute la Papouasie après Muruk.
 

 

Nous avons découvert et exploré de nombreuses autres cavités sur ce secteur dont "Khou", une jolie perte jusqu’à 423m de profondeur. Les puissantes résurgences au fond des gorges ont été atteintes au prix de plusieurs jours d’efforts. Elles se sont malheureusement toutes révélées impénétrables et garderont leurs secrets. Au final, notre petite équipe aura découvert près de 11 km de nouvelles galeries sur cette zone de la Matali, améliorant encore la connaissance de ce massif fabuleux. 

En France comme en expédition lointaine, l'exploration est le puissant moteur de la spéléologie. Nous avons le privilège de découvrir des territoires vierges, d'être les premiers à les parcourir, d'en dresser la carte et de les nommer. Les générations de spéléologues et les équipes se succèdent pour révéler toujours plus ce monde caché. Le monde souterrain est un formidable espace de découverte, d'aventure et de connaissance, nous avons la chance et le plaisir de pouvoir le parcourir !

phil bencePhilippe Bence
Moniteur d'escalade, de spéléo et canyon
Directeur du
festival EXPLOS
 
 
 
L’équipe de l’expédition, emmenée par Jean-Paul Sounier :
Florence Guillot, Phil Bence, Barnabé Fourgous, Tristan Godet, Guillaume Capgras, Ambroise Arnould, Bruno Hugon, Bruno Guiter,
Damien Linder (CH), Gary Bernier (CH), Matej Fresard (Ch), Christophe Meyer (Ch)
 

 
   

 

Le film de l'éxpédition spéléo

 

 

Pour aller plus bas

 
 
 

 

 

 

 

 

Commentaires

Superbe

Au vue des premières images, il semblerait que ce fut une expedition vraiment magnifique.

Felicitation

PS: étant aussi plongeur, et montagnard, je me demande si un jour on verra des lampes de plongée étanche Petzl ;)

Bonne continuation

Tom

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage