La 60ème édition de la SaintéLyon promettait une belle nuit blanche ! Et c'est effectivement dans une nuit magnifique que les 14000 participants ont pris le départ avec leur lampe frontale sur la tête. Telles des étoiles, ils se sont élancés sur les traces du nouveau parcours. Tout au long de la nuit, ce ruban de lumière a bravé les conditions difficiles de la course dûes au verglas sur le parcours. C'est dans une ambiance concentrée mais heureuse que cette belle nuit a offert une aventure féérique aux coureurs. Les meilleurs étaient là, Manu Gault (vainqueur de l'édition 2012, team ASICS / PETZL), Fabien Antolinos, Julien Chorier, Mikael Pasero, Thomas Lorblanchet (vainqueur de la grande course des Templiers 2013), tous dans le sas de départ. Et aussi les meilleures, Maud Gobert (team PETZL), Lauréline Gaussens et Sylvaine Cussot (team ASICS / PETZL) Caroline Chaverot. Un beau retour pour Maud qui a traversé cette épreuve comme une étoile filante et revient sur le podium de la SaintéLyon pour la troisième fois. Sans oublier ces coureurs et ces coureuses qui viennent fouler les 75 kilomètres pour le plaisir de vivre cette aventure mythique.

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

 

De Saint Étienne à Lyon, 60 éditions et plusieurs formules

La SaintéLyon
Au départ de Saint Étienne, plus de 6500 coureurs se lancent à l'assaut des 75 kilomètres qui les séparent de Lyon avec 1800 mètres de dénivelé positif. Après quasiment un an d'absence, Maud Gobert rechausse les baskets et "débute sa saison" avec la SaintéLyon.

 

La SaintExpress
Au départ de Sainte Catherine, 45 kilomètres séparent les quelques 2500 dossards de Lyon avec 950 mètres de dénivelé positif. C'est la formule qu'ont choisi Noémie, Loïc et Yannick, trois amis ardéchois qui courent pour le plaisir. Leur objectif ? C'est de partir ensemble, de vivre cette course nocturne main dans la main et d'arriver tous les trois à Lyon.

 

La SaintéSprint
Elle propose une formule allégée de 21 kilomètres au départ de Soucieu en Jarrest.

 

Les relais par deux, par trois ou par quatre.
Plus de 1000 équipes au total qui courent les 75 kilomètres par tronçons pour relier Saint Étienne à Lyon. Véronique, Yoann, Sébastien et Joris, tous les quatre salariés de l'entreprise Petzl, se sont lancés ce challenge du relai à quatre. Leur motivation ? Vivre cette aventure ensemble qui permet de se rencontrer autrement. Travaillant chacun dans des services différents, courir à la SaintéLyon leur a donné l'occasion de s'ancrer dans un projet commun et convivial.

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

 

 

Une course mythique, une ambiance joyeuse

H -3 du départ…
Il est 21 heures, trois heures avant le départ de la course. Le Parc des Expos, qui accueille les coureurs à Saint Étienne, se remplit petit à petit. L'ambiance est calme et sereine. Il semblerait que le monde tourne au ralenti en attendant les douze coups de minuit. Ce grand hall s'est transformé en "refuge". Chacun aménage son petit coin pour se reposer sur des matelas dépliés ou improvisés. Manger, lire, dormir, se masser, discuter… les activités sont innombrables pour pallier à cette attente. La musique calme et rythmée maintient cette ambiance concentrée.

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

 

H -2, le départ se rapproche…
La fourmilière du Parc des Expos tourne toujours au ralenti. Régulièrement, les coureurs mettent un pied dehors, comme pour ne pas oublier qu'ils seront bientôt confrontés au froid de la nuit. Ils testent le sol glissant, trottinent quelques pas, sautillent pour se réchauffer. Chacun s'interroge sur son matériel, son parcours. Tout le monde se rassure sur la température : "non, il ne fait pas si froid !"
Dans ces allées et venues, on commence à sentir lentement l'activité qui reprend le dessus, toujours au rythme de la musique. Les voix montent, les allées se densifient, la musique s'accélère.

H -1, départ (presque) imminent !
Motivés par les appels micro, les coureurs se sont tous levés. C'est le temps des derniers ajustements. Les allers-retours se multiplient et les échauffements s'intensifient. Le Parc des Expos est plein à craquer de coureurs prêts à s'élancer dans le noir de la nuit. Pour le "délire" ou pour se reconnaître au milieu des participants, certains ont osé le déguisement ! On entend des groupes d'amis qui lancent leur cri de guerre pour se motiver. Entre rigolade et sérieux, chacun trouve sa manière de se concentrer avant le top départ. Mais tous sont motivés par cette envie de vivre une aventure magique entre "potes", en famille ou entre collègues.

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche
SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche
SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche
 

H -30 minutes…
Les concurrents commencent à se rassembler sur la ligne du départ. Il en arrive de tous les côtés.

H -15 minutes…
L'ambiance monte dans le sas de départ. La musique est là et on pourrait croire que les coureurs dansent !

H -7 minutes…
L'organisation invite les coureurs et les spectateurs à une minute d'applaudissements en hommage à deux figures emblématiques de la SaintéLyon, Bernard et Sébastien.

 

H -2 minutes du départ…
Toutes les lampes frontales s'allument. C'est magique ! Des milliers d'étoiles scintillent dans la nuit, prêtes à s'élancer sur le parcours de la SaintéLyon…! Une Ola lumineuse, encouragée par un public chaleureux, amorce la vague du départ.

 

START !!!

Les coureurs s'élancent dans une ambiance féérique ! Rendez-vous à Lyon dans 5h30 pour les plus rapides.
Les favoris mènent le jeu et le rythme est soutenu dès le début de la course. Maud Gobert se place en tête dès le départ et ne lâchera rien durant toute la course. Chez les hommes, le challenge est plus serré. C'est à Soucieu que tout se détermine avec le passage en tête de Benoît Cori, avec huit minutes d'avance sur Manu Gault.

SaintéLyon © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/LafoucheSaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

 

 

 

Petzl et la SaintéLyon : bien plus qu'une tradition !

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

 

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

Cela fait maintenant dix ans que Petzl soutient la SaintéLyon en accompagnant les coureurs jusqu'au bout de la nuit. Bien plus qu'une histoire d'éclairage, c'est un véritable engagement de Petzl qui, comme chaque année, propose une assistance lampe aux coureurs. Cette année encore, le succès est au rendez-vous. Des dizaines et des centaines de coureurs ont rencontré nos équipes sur place (Lyon, Saint Étienne et Sainte Catherine) pour avoir des conseils d'utilisation, personnaliser la programmation de leur lampe, ou simplement changer les piles, sous le regard attentif de la sculpture illuminée de la Parade des Allebrilles.

 

 

Quelques retours des coureurs et les impressions de Maud Gobert

Maud Gobert - vainqueur de la SaintéLyon 2013

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche

Après une saison difficile à la suite de blessures, Maud revient en beauté sur la SaintéLyon et c'est avec beaucoup d'émotion qu'elle franchit la ligne d'arrivée.
"Je voulais faire une course avant la fin de l'année pour que le chiffre 13 ne devienne pas une superstition. J'ai un peu les jambes lourdes à l'arrivée, ce qui est un peu normal vu mon manque d'entraînement. Je n'ai pu reprendre l'entraînement qu'en septembre. Je suis heureuse de retrouver ces belles sensations, malgré le terrain délicat avec beaucoup de verglas. Ma lampe NAO m'a permis d'anticiper les difficultés du parcours."

Noémie, Loïc et Yannick ont bouclés la SaintExpress

"C'était une course magique ! Courir la nuit a cette particularité de donner l'impression d'être seul au monde et en même temps, on ressent un soutien et une solidarité entre les participants qui est rare. Un contraste que l'on retrouve particulièrement sur la SaintéLyon où tout le monde s'entraide. Ce n'était pas la première fois que nous faisions la course, mais cette année, c'était plus difficile. Entre le travail et la famille et les temps d'entraînement se faisaient rares. Le parcours était délicat, ça glissait. Il a fallu gérer des crampes… Mais nous sommes partis à trois et nous avons tous les trois passé la ligne d'arrivée. Un beau challenge pour Yannick qui courait pour la première fois."

Véronique, Yoann, Sébastien et Joris se sont passés le relai !

"C'était génial ! Un challenge sympathique à relever en équipe. Des sensations fortes avec le parcours glissant et même la boue parfois. Vivement l'année prochaine !"

 

SaintéLyon 2013 © PETZL/Lafouche 

Podiums hommes et femmes

1- Benoît Cori - 5:32:30
2- Emmanuel Gault (ASICS/PETZL) 5:44:34
3- Alexandre Mayer (RAIDLIGHT) 5:45:37

1- Maud Gobert (PETZL) 06:57:59
2- Lauréline Gaussens (ASICS/PETZL) 07:28:12
3- Sylvaine Cussot (ASICS/PETZL) 07:28:39

 

Petzl fécilite tous les participants qui ont relevé ce challenge nocturne !

 

Découvrir les dernières TIKKA

 

 

 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage