Du 6 au 9 décembre, Petzl illuminera Lyon à l'occasion de la Fête des Lumières et du 60ème anniversaire du trail nocturne de La SaintéLyon.
En avant première de ces grands rendez-vous, nous vous dévoilons une partie des coulisses de la parade lumineuse des Allebrilles qui aura lieu tous les soirs durant de la Fête des Lumières sur les quais de Saône, et dont Petzl est partenaire technique.

 

La parade des Allebrilles

© PETZL/Lafouche

Réalisée par la Compagnie des Grandes Personnes en collaboration avec 50 volontaires lyonnais, une étrange parade de créatures masquées, de chars et de marionnettes géantes de près de cinq mètres vont ainsi déambuler dans les rues de Lyon.
Ces figures de papiers mâchés, de métal et de bois sont inspirées des Allebrilles mexicains qui expriment l'antagonisme entre la lumière et les ténèbres. Elles proposent une vision colorée de la nuit et de ses chimères.


Projet sélectionné pour l'édition 2013

 

© PETZL/Lafouche

© PETZL/Lafouche

 

À travers ce spectacle, s'inscrit un projet de création artistique ambitieux avec de vrais défis techniques à surmonter. Petzl vous propose de découvrir les coulisses de la fabrication des masques lumineux de la parade, installées en résidence à la Galerie des Terreaux à Lyon.

 

La création des masques et des marionnettes

© PETZL/Lafouche

Composé d'une dizaine d'artistes et techniciens de formation variée (électroniciens, plasticiens, marionnettistes, costumiers, sculpteurs, etc.), le noyau dur de la compagnie s'organise autour de son Directeur Christophe Évette. De leurs divagations naissent des idées, que Mokeït (designer et l'un des membres fondateurs de la compagnie) cherche dans un premier temps à retranscrire à travers ses esquisses. Accompagné pour ce thème par deux artistes mexicains, ces dessins servent ensuite de fils conducteurs aux différentes étapes de la réalisation des masques et marionnettes géantes rétro éclairées.

 

 

La sculpture à base de matériaux recyclés

© PETZL/Lafouche

© PETZL/Lafouche

© PETZL/Lafouche

 

 

Tout commence par une pile de matériaux plastiques recyclés, apportés par les volontaires lyonnais du projet. C'est à base d'emballages, de papier bulle et autres blisters, assemblés les uns aux autres, que le masque va progressivement prendre forme. Porté par les dessins de Mokeït, et sur la base des formes à disposition, cet assemblage primaire va ensuite être confié à l'atelier de papiétage.
La technique du papier mâché est simple. Non toxique et écologique, elle nécessite une matière première disponible dans le monde entier et qui détient l'étonnante propriété de diffuser la lumière. Pour ce projet, ce sont les boulangers lyonnais qui sont mis à contribution en offrant leurs sacs de farines vides. Découpé en petits morceaux, le papier est ensuite collé sur la sculpture plastique. Une à quatre couches de papiers sont nécessaires selon les formes des futurs masques.

 

La mise en couleur

© PETZL/Lafouche

© PETZL/Lafouche

 

Une fois sèches, ces sculptures rigides et creuses sont apportées à l'atelier peinture. Il est primordial d'utiliser les seules matières et couleurs translucides afin que l'effet final soit préservé. Encres et acryliques fluides de couleurs vives sont ainsi déposées en une seule couche définitive. Les motifs et les tonalités sont discutés au cas par cas, suivant un schéma de couleurs global et sur la base des esquisses du projet.

 

La mise en lumière

À partir de ces sculptures, Nicolas et son équipe d'électroniciens vont proposer une mise en lumière surprenante, par détournements et adaptations de produits Petzl. Le principe d'illumination principalement utilisé est celui du rétro éclairage. Les enjeux sont nombreux :

  • pour le poids et le confort : les masques et les marionnettes géantes sont portés par une personne sur un parcours piéton d'environ deux heures chaque soir.
  • pour la puissance : la lumière doit être suffisamment forte pour se diffuser à travers la sculpture et rétro éclairer les couleurs vives.
  • pour l'autonomie : chaque structure doit être éclairée de manière suffisante sur la totalité de parcours.

© PETZL/Lafouche

© PETZL/Lafouche

 

Les masques sont ainsi portés grâce par des casques sur lesquels les techniciens ont préalablement fixé une ou plusieurs lampes frontales orientées selon les besoins particuliers de la forme. Elles sont alimentées par des batteries de lampe ULTRA et raccordées à un régulateur. Ce masque, écologique et pratique, permet au porteur de gérer lui-même l'illumination de la sculpture. Il peut ainsi passer d'un éclairage de type respiration à clignotant selon les besoins de la parade.

Enfin, certaines lampes sont utilisées comme générateur de fibres optiques grâce à la puissance de la LED et la forme du faisceau, variant ainsi les possibilités d'illumination des ces étranges chimères. Il ne reste que quelques jours à la Compagnie et à ses volontaires pour achever cet incroyable chantier. La galerie des Terreaux s'encombre d'ores et déjà de nombreuses réalisations, et ses couloirs fourmillent de créateurs amateurs et professionnels, réunis dans une ambiance conviviale mais néanmoins très studieuse.

Venez nombreux admirer la Parade des Allebrilles dans les nuits de vendredi 6 à lundi 9 décembre de 19h à 21h sur les quais de Saône à Lyon, et retrouver deux de ces masques lumineux sur les stands Petzl de la SaintéLyon !

 

  

 Plus d'infos

 
 
La Parade sera visible entre 19h et 21h : elle démarre quai de la Pêcherie, puis continue sur le quai saint Antoine (et retour par la rue du Président Edouard Herriot).
Elle est ponctuée par deux moments de courts spectacles en fixe au niveau de la place d’Albon.
La Déambulation sera accompagnée de musiciens donc vous pourrez aussi la repérer grâce à la musique !