Installée à Chamonix, Liv Sansoz, membre du team Petzl, profite de la dynamique de la vallée pour varier les plaisirs,  mêlant avec talent escalade, alpinisme, ski, parapente, base jump… Fin février 2013, les conditions de neige étaient parfaites, la météo prévoyait une belle journée de bleu, moins froide grâce à une inversion de température. Les témoignages confirmaient que le Whymper était bien rempli et skiable sans rappel.
 

La pente raide, c'est aussi de l'alpinisme

Liv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris Dufour

Direction les Grands Montets pour un bivouac pas trop engagé et un couché de soleil prometteur. À l'aube, l'approche en skis est une formalité, on est rapidement dans le vif du sujet au pied du couloir Couturier. L'ascension se fera dans cette grande face Nord par la ligne la plus directe, réputée et soutenue, alternant neige froide peu dense et bandes de glace.
C'est là que la journée de ski devient clairement une sortie d'alpinisme.
Pour la plupart des projets classiques en ski, même les plus raides, crampons et piolet légers sont souvent suffisants, et la corde est en option. En altitude, sur une pente glaciaire, les bons crampons sont indispensables et la paire de piolets techniques est très rassurante dans les mains. La corde est là pour une éventuelle réchappe, car se montrer trop sûr de soi en allant à la Verte serait une grossière erreur.

Liv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris DufourLiv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris DufourLiv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris Dufour

 

Avec les skis sur le dos, nous ne sommes pas mécontents de nous encorder pour passer un court ressaut de glace noire, puis dans les derniers passages raides où la fatigue se fait sentir. Les bandes de neige ne sont guère plus reposantes que la glace, avec des ancrages moyens, fuyants, inquiétants. Plus haut, la calotte est un peu torturée, on chemine entre les séracs pour trouver la sortie, on surplombe alors l'arrête des Grands Montets puis le Nant Blanc. La vue se dégage finalement sur l'ensemble du massif, grandiose.
Après l'ambiance austère du Couturier, le soleil et la pause au sommet poussent à l'euphorie !

Chausser les skis à 4000 mètres

Liv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris DufourLiv Sansoz à l'Aiguille Verte © Boris Dufour

 

La Verte n'est pas un sommet comme les autres, on en profite donc pleinement, conscients que le plus dur est derrière nous. Les alpinistes savent que descendre la Verte est une deuxième course, presque aussi longue que l'ascension. Pour nous, ce n'est pas le cas, car si les skis étaient un fardeau à la montée, ils nous promettent une descente rapide et efficace. C'est tout l'intérêt du ski de pente raide !
Tout de même, chausser les skis à plus de 4000m dans les Alpes n'est jamais anodin et s'engager dans une pente qu'on n'a pas remontée ajoute un stress supplémentaire. Même si nous voyons bien que les conditions sont idéales, les perspectives sautent au visage sans prévenir, la glisse surprend après la fiabilité des crampons...
Liv n'est pas spécialiste du ski de pente raide. Elle choisit donc de faire ses premiers virages avec la corde, au cas où. L'assureur se longe sur un piolet en corps mort, ancre un talon de ski, et assure à l'épaule de la manière la plus dynamique possible. Un virage, un dérapage, encore un virage, doucement l'esprit prend la mesure de la pente. Après une longueur encordée, la confiance est revenue, les jambes sont en rythme, Liv se décorde et enchaîne.
La suite est presque trop facile, malgré la pente et le coeur qui s'emballe, la neige est bonne, la descente se déguste tranquillement. Il se fait un peu tard, un dernier coup de boost s'impose  pour franchir le couloir de sortie, puis la rimaye, s'éloigner sur les premiers plats du glacier et se retourner...
Les sourires ne quitteront plus les visages jusqu'au retour dans la vallée. À l'échelle de l'histoire de la Verte, cette journée n'a vraiment rien d'exceptionnel. Mais pour nous, simples skieurs alpinistes, le mélange d'effort, de sensations et de partage a été parfait.

-- Boris Dufour

 

Itinéraires de montée et de descente
 
Aiguille verte à ski - itinéraire de montée © Boris DufourAiguille verte à ski - couloir Whymper - itinéraire de descente © Boris Dufour
 
 
 Liv Sansoz dans le Team Petzl
 

 

 

Les produits utilisés pour cette ascension

 
 
Alpinisme

Téléchargez les conseils techniques >>
Voir la rubrique Alpinisme sur petzl.com >>

 

 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage