En avril 2011, Arnaud Petit, Aymeric Clouet et Enzo Oddo, trois membres du Team Petzl, sont partis à Taghia au Maroc ouvrir une nouvelle voie. Arnaud raconte cette belle aventure de partage d'expérience dans des paysages à couper le souffle.

Enzo Oddo, Arnaud Petit et Aymeric Clouet dans Walou Bass, Maroc

"Le projet était d'ouvrir en partant du bas, en grimpant en libre, avant de se poser sur des friends ou des crochets pour tirer la perceuse et placer un spit.

Nous avons été attirés par une ligne sur une paroi courte et déversante. Il nous a fallu quatre jours pour ouvrir 150 mètres d'escalade, puis deux jours à essayer de l'enchaîner. La principale difficulté de ce genre d'entreprise consiste à placer les points aux bons endroits, pour l'enchaînement en libre, alors que souvent le rocher demande un peu de nettoyage et l'on ne sait pas toujours si la ligne choisie ne sera pas interrompue par un passage sans prise.

Enzo Oddo, Arnaud Petit et Aymeric Clouet dans Walou Bass, MarocAlors que c'était seulement sa seconde expérience en grande voie, Enzo s'est montré très rapidement à l'aise. Il a vite pris confiance dans les crochets à gouttes d'eau et accepté de s'engager dans les sections sans être certain de la suite.

Avec Aymeric, nous lui avons montré les quelques trucs qui facilitent la vie en grande voie, et lui, nous a prouvé que le 8 en grande voie c'était " rando " ! Ce qui était surtout très agréable, c'est que notre équipe a vraiment bien fonctionné et le nom de la voie s'est imposé : " Walou Bass " qui signifie " Il n'y a pas de problème..." en berbère. C'est une suite de quatre superbes longueurs exigeantes (8b, 7c, 8c, 8a/8a+), la première longueur ayant été ouverte l'an dernier par Jérôme Para et Damien Tomassi.

Malheureusement nous n'avons pas réussi à enchaîner le 8c de la troisième longueur. Cette longueur de 30 mètres, après un début en 8a+, comporte un pas de bloc autour du 8a qu'Enzo n'était pas loin de réussir malgré la fatigue de l'ouverture.

C'était donc une bonne raison, pour retrouver ce village que j'apprécie tant, et où j'ai déjà passé quelques mois de ma vie ! À Taghia, les habitants sont des montagnards que l'on croise régulièrement dans le village, ou en montant sur les plateaux. Les contacts se nouent facilement et les relations entre habitants, bergers et grimpeurs sont souvent très fortes.

Bertrand Delapierre a filmé cette ouverture, très bientôt un petit clip sera en ligne. "

Arnaud Petit

 

 

Plus d'informations

 

 

 

 

 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage