La Sainté Lyon s’est déroulée le dimanche 6 Décembre avec un départ samedi à minuit. Cette course historique relie Saint Etienne à Lyon grâce à un parcours de 69 km avec un dénivelé positif de 1300 mètres et 1700 en négatif. L'évènement a rassemblé cette année près de 10 000 coureurs, chacun ayant choisi son programme parmi les différentes formules:

  • Raid individuel (69 km)
  • Relais par équipe de 2 (28 + 41 km)
  • Relais par équipe de 3 (16 + 29 + 24 km)
  • Relais par équipe de 4 (16 + 12 + 17 + 24 km)
  • Randonnée (69 km)

 

Parc des expositions de Saint Etienne, avant le départ


Toute la journée du samedi, jusqu'au moment du départ, les coureurs se sont retrouvés dans le hall du parc des expos afin de valider leur inscription. Ils en ont profité pour finaliser leur préparation, de se reposer, ou tout simplement se mettre dans l'ambiance. C'est un moment chaleureux où tout le monde se retrouve et échange autour de la même passion. Petzl était présent pour répondre aux questions des participants, ou même apporter un réglage de dernière minute. Le stand Petzl était également le lieu d'interview du team, de présentation de lampes frontales, mais aussi de détente sur chaises longues mises à disposition de tous. Quand la nuit tombe chacun sent le départ se rapprocher.

Nous avons interviewé Mike, un coureur de 28 ans, afin de comprendre avant le départ pourquoi il participait à cette course et comment il s'y était préparé:

Petzl: Est-ce que c’est ta première SaintéLyon ?
Mike: Non, en solo c’est ma 2ème tentative et en relais je l’ai déjà fait deux fois. J’ai pas pu finir ma première solo donc la c’est une revanche pour moi. Quoiqu’il arrive j’irai au bout, même s’il faut ramper avec un tuba dans la bouche, j’irai je ne veux pas lâcher ! Je me suis motivé toute la semaine pour avoir le moral à fond.

Petzl: Depuis combien de temps est ce que tu cours ?
Mike: Depuis 2005

Petzl: Comment est ce que tu t’es préparé à cette course ?
Mike: Je me suis préparé comme le reste de l’année. Je suis dans un club de Raid multisport depuis février donc on s’entraîne entre deux et quatre fois par semaine. Depuis février j’ai enchaîné le trail de Merell sky race à Serre Chevalier qui fait 70 km aussi. Donc j’ai continué mon entraînement comme je l’avais fait pour Serre Chevalier, pas plus intensif ni moins à une séance spécifique par semaine avec du fractionné, une séance au seuil et ensuite du multisport avec du canoë, du VTT ou un peu de CO histoire de s’amuser et de garder un peu de plaisir dans le sport.

Petzl: Qu’attends-tu de cette course ?
Mike: Vivre un moment magique comme à chaque fois. Pour moi c’est vraiment une nuit féerique. En plus ce soir on va avoir des conditions géniales : un ciel dégagé, des étoiles, une vue sur toute la vallée qui sera magnifique avec les éclairages. La tu t’arrêtes 30 secondes et tu vois derrière toi une grande cape, tel superman tu as une grande cape lumineuse de plusieurs kilomètres qui brille derrière toi, tu vois tout ton chemin qui se dessine. C’est magique, tu as l’impression qu’un gros dragon chinois te suit, un moment incroyable à vivre. Rien que pour ça, cette course mérite d’être faite.

 

Point de ravitaillement de Sainte Catherine, pendant la course

Sainte Catherine est un des 7 points de ravitaillement et des 3 points relais de la course. C'est aussi là que les coureurs pouvaient bénéficier de l'assistance lampes frontales où les piles déchargées étaient remplacées par Petzl. Les conditions de la course sont bonnes et nous retrouvons Mike à 3h20 qui nous en dit un peu plus sur l'ambiance et le déroulement de sa course:

Petzl: Comment est ce que tu te sens à ce stade de la course ?
Mike: A ce stade là je me sens super bien. Je viens de passer les 30 premiers kilomètres. J’ai perdu mes collègues au départ en faisant un petit arrêt au stand donc je me suis vite mis dans ma bulle, j’ai fait ma course. Je ne me suis pas laissé avoir par mon bien-être car c’est le plus dur : tu te sens bien, t’as envie d’accélérer et c’est là qu’il faut se faire violence pour être bien tout le long. J’arrive au kilomètre 28, je suis super bien dans ma peau et très content de mon temps alors il faut que ça continue !

Petzl: Quelles difficultés as-tu rencontré jusqu’ici et comment les surmontes-tu?
Mike: J’ai eu deux ou trois coups de fatigue, dont un particulièrement sur un faux plat. Alors j’ai  mis mon lecteur MP3 en route et je suis tombé sur « One » de U2 ce qui m’a immédiatement mis le sourire aux lèvres, j’ai levé les yeux et voila, c’est reparti ! Et j’ai reçu pas mal de textos de potes qui m’encouragent, me disent de m’accrocher, je les ai même appelés en courrant mais maintenant je pense qu’ils dorment tous donc j’en aurai plus ! Je dois en réveiller certains en arrivant demain matin sur Lyon, ils vont finir avec moi. Maintenant je ne peux pas craquer. J’ai rencontré un mec qui était vraiment mal, il marchait et voulait abandonner au prochain ravito. Je me suis arrêté discuter deux minutes avec lui et je lui ai tapé dans la main « allez je finis pour toi, je ne peux pas te laisser comme ça ». C’est pas uniquement à la Sainté Lyon, c’est comme ça pour tous les trails : c’est tellement dur physiquement et mentalement que quand t’en vois un qui n’est pas bien, ça te touche et si tu as un peu de bonté dans le cœur, tu t’arrêtes, tu discutes, tu le regonfles et s’il peut il repart avec toi et sinon tu te dis « pour lui, je ne peux pas arrêter ». Si tu as un coup de mou tu te retrouves avec quelqu’un qui arrive à trouver le même rythme, tu discutes et ça te fait repartir. C’est ça que j’adore, ça fait partie de l’ambiance trail, de l’ambiance Sainté Lyon.

Petzl: Tu veux dire le mot de la fin?
Mike: Plus il y a de monde plus c’est génial mais le seul bémol c’est qu’il y a encore pas mal de gens qui jettent leurs déchets par terre.
 

 

Résultats à l'arrivée - Palais des Sports, Lyon

  • Christophe Malarde arrive premier et bat le record de l'année dernière (5h00) en parcourant les 69 kilomètres en 4h52.
     
  • Coureurs sponsorisés par Petzl
    - Emmanuel Gault, 2ème homme,
    - Maud Giraud, 1ère femme, avec l’ULTRA BELT 4, championne de France,
    - Cathy Dubois, 2ème femme,
    - Céline Lafaye et Thomas Saint Girons, 2ème en relais à deux,
    - Vincent Delebarre figurait parmi les dix premiers jusqu'au km 57 mais n'a pu garder le rythme.
     
  •  Mike, membre de la Team Gones Raideurs arrive 2145ème, en 9h14. Merci à lui d'avoir répondu à nos questions!

 


Photos: Outdoor Experience

 

Consulter tous les résultats sur le suivi live

Visiter le site officiel de la SaintéLyon