Texte Eric Brossier - Photos © EB Vagabond

Ours, belougas, narvals et phoques étaient nombreux au rendez-vous mi-juillet, lorsque les glaces ont libéré Vagabond. En quittant notre petite baie d'Inglefield, les souvenirs se bousculaient :

  • les 757 observations d'ours blancs,
  • les centaines de relevés hydrographiques,
  • notre chien Zagrey mangé par un ours :-(
  • la dérive soudaine en famille sur une plaque de banquise,
  • la coque percée par la glace,
  • le séisme dans la nuit polaire,
  • la motoneige plantée dans une rivière glaciaire,
  • les premiers pas de Léonie,
  • les tempêtes et les aurores boréales,
  • ...

Le cinquième hivernage au Spitsberg s'est achevé, ainsi que notre mission pour Damocles, projet européen chargé d'étudier la banquise.

Le voilier Vagabond pris dans les glaces.

Le passage du nord ouvert

Suite au recul des glaces, les routes maritimes arctiques reliant les océans Atlantique et Pacifique attirent de plus en plus de navigateurs. Une dizaine de bateaux de plaisance et deux importants navires de croisières sont ainsi passés d'un océan à l'autre via le passage du Nord-Ouest durant l'été 2009.

Du côté du passage du Nord-Est, le transit de deux cargos a été largement médiatisé : Beluga Shipping serait la première société de transport maritime occidentale à emprunter cette voie mythique. Ces navires ont pu croiser quatre bateaux de plaisance qui tentaient également de franchir le passage. L'un d'eux a fait demi-tour, inquiété par les glaces, tandis que deux voiliers scandinaves précédaient de quelques semaines Le Manguier, l'ancien remorqueur à bord duquel France, Léonie et moi avions embarqué.

De Tromsø au détroit de Béring, ce fût passionnant de refaire ce périple (sept ans après le passage de Vagabond), cette fois en tant qu'artiste et pilote-photographe, et en famille ! Là où les ours blancs côtoient l'or noir.

Ours polaire à prximité du voilier Vagabond.

Depuis juillet dernier, Vagabond nous attend au mouillage à Liland, non loin des îles Lofoten. En mars 2010 il atteindra la Bretagne pour quelques travaux nécessaires après cinq années au Spitsberg. En avril, notre petite famille constituera l'équipage d'Ecotroll, pour un périple expérimental : Lyon - Groenland - La Rochelle, avec un bateau à moteur hauturier des plus écologiques.

Forts de cette expérience, nous achèverons la mise au point de Vagabond pour son prochain départ vers l'Arctique, prévu au printemps 2011 avec les Robinsons des Glaces. En attendant, vous pouvez nous retrouver lors de nos prochaines interventions, revoir nos films, commander une aquarelle à France, etc.

Hier, nous fêtions l'acquisition de Vagabond, il y a dix ans. Un grand merci à vous tous qui avez contribué à cette première décennie de vagabondages arctiques !

--
Eric Brossier
Crédits photos : EB Vagabond

Matériel : lampes frontales utilisées

Pour cette expédition, les occupants de Vagabond étaient équipés de la lampe frontale étanche DUO : foyer 14 Leds + ampoule halogène, accu rechargeable.

Pour s'éclairer lors des manoeuvres sur le voilier, ou lors des prélèvements sur la banquise, la lampe frontale une Led puissante TIKKA XP² est idéale. Enfin, pour trouver son chemin de nuit sur la banquise, les 350 lumens de la lampe ULTRA peuvent se révéler utiles.
 

Pour en savoir plus, retrouvez le blog de Vagabond.

Le voilier Vagabond navigue en eaux libres.Forage glaciaire nocturne grâce à une lampe frontale Petzl.