Après une journée de samedi consacrée à regarder la pluie tomber, à opérer un clean up à la falaise et donc à se reposer un peu les doigts bien sollicités les deux jours de grimpe précédents, c'est encore une fameuse soirée qui attendait les grimpeurs de ce Roc Trip.
Liv Sansoz travaille le grand écart !

Tout d'abord avec un show de Tim O'Neill, toujours aussi barjot lorsqu'il s'agit de présenter ses expéditions, mais surtout avec un énorme live vidéo mixé par les frenchies de service. Seule la caillante mémorable de cette party en plein air refroidit les ardeurs des fêtards les plus endurcis. Qui plus est, chacun pense à garder du jus pour le lendemain et l'escalade qui nous attend aux Gunks.


Dimanche matin, le moral est au beau fixe car le temps en va de même. Le challenge de la journée est double. D'abord réunir un maximum de dollars pour l'Access Fund par le biais des performances réalisées par les grimpeurs inscrits (teams Petzl USA et Europe, mais aussi public), chaque bloc ou chaque voie réussi étant comptabilisé sur une score-card : chaque point marqué vaut autant de dollars reversés par Petzl.




Steph Julien ne sort jamais sans ses bodyguards
De ce côté-ci, grosse performance avec plus de 300 score-cards enregistrées et quelques milliers de dollars engrangés. C'est vraiment la foule des grands jours au pied des blocs et des voies des Gunks. Les essais s'enchaînent à un rythme de folie, chacun essayant d'aller gratter le maximum de performances et donc de dollars à la clé. On parle beaucoup anglais, mais les Français, Espagnols et autres du team européen apportent la touche d'exotisme bien sympathique au contest.

L'autre challenge, c'est bien sûr la bataille à laquelle se livrent à distance les teams Petzl USA et Europe, chacun de ceux-ci voulant bien sûr montrer à l'autre qu'il est le plus fort.


Leire Aguirre s'essaye aux coinceursChris Sharma

A ce jeu-là, les Européens sont imbattables ! Steve Mc Clure envoie du gros comme personne en commençant la journée par cinq voies en solo auto-assuré au Yellow Wall, histoire de se chauffer. Ensuite, il s'attaque aux blocs et réalise du coup le meilleur score de la journée avec près de 700 points et autant de dollars.


Les Français se cantonnent au bloc et ne font pas semblant de les tordre : Tony Lamiche fait un V11/12 (gros 8a), quatre V11 (8a) et une rafale de V9 et V10. Dédé Dulac plie les V11 à la chaîne, imité par Stef Julien et Jérôme Meyer. Quant à Liv Sansoz et Leire Aguire, elles scorent aussi avec des V8 qui tombent.



Daniel Dulac à l'échauffement Les pauvres Américains ne peuvent que limiter la casse avec le local Jason Kehl, la brute Obe Carrion ainsi que Chris Sharma et Dave Graham qui ne se déchaînent pas trop pour une fois.
Bilan, l'Europe grille le nouveau continent haut la main avec 3 169 dollars engrangés au profit de l'Access Fund contre 2 545 au team USA.
Un bon repas de famille réunit tout ce beau monde en soirée pour évoquer tous ensemble la superbe réussite de cette seconde édition américaine du Petzl Roc Trip. Il y a en effet de quoi être satisfait au vu de l'énorme succès populaire qu'ont rencontré les journées d'escalade (et surtout celle du contest avec plusieurs centaines de personnes sur le site), mais aussi les différentes soirées animant ce Roc Trip. Rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine et une nouvelle édition de ce rassemblement. Tout le monde attend ça avec impatience !







 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Plus d'informations sur les options de formatage