Cette année, Petzl et Arc'teryx ont organisé le RocTrip à Squamish, Colombie Britannique, où se trouvent certains des plus beaux blocs et voies en granit du monde.
Le RocTrip est en passe de devenir le premier événement d'escalade international, rassemblant les meilleurs grimpeurs et un large public dans une ambiance cool et fun. Où ailleurs est-il possible de grimper et de faire la fête avec des grimpeurs de premier rang comme Frederic Nicole, Liv Sansoz, Chris Sharma et Dave Graham pour ne nommer qu'eux ? Les participants au RocTrip de Colombie Britannique - environ 500 - ont été conviés à un incroyable événement qui montre ce que les grimpeurs et la communauté de l'escalade ont à offrir de mieux.

Squamish big wall

 

Mais d'abord un grand merci aux sponsors et supporters du RocTrip de cette année, sans qui cet événement n'aurait jamais pu voir le jour :
La Sportiva, Prana, Climbing Magazine, Entreprises, Howe Sound Inn & Brewing Company, New England Ropes, Flashed Climbing, Red Bull, Les Guides d'escalade de Squamish, MEC, Valhalla Pure Outfitters, Starbucks, le District de Squamish, le Ministère des Forêts de Colombie Britannique, les Parcs de Colombie Britannique et les Secours & Sauvetage de Squamish.

La présence des bénévoles locaux est le gage de réussite du RocTrip. Les membres de la Access Society se sont vraiment impliqués, consacrant de longues heures à garantir la bonne organisation de l'événement.

L'argent récolté cette année ira à la Climbers' Access Society de Colombie Britannique et à la Conservation du Territoire de Colombie Britannique, deux organisations clé pour l'avenir de l'escalade dans cette région.
 

Jour 1 - Journée des bénévolessquamish roctrip

Pour lancer le RocTrip de cette année, MEC a sponsorisé une journée de remise en état des sentiers. Environ 50 bénévoles ont relevé leurs manches pour nettoyer les sentiers qui serpentent à travers les blocs du Grand Wall. Ils ont étendu des tonnes de graviers sur les chemins principaux, enlevé les arbres morts tombés par terre et amélioré certains des sentiers les plus utilisés de la zone. Ce nettoyage ainsi que d'autres efforts de conservation sont vitaux pour continuer à profiter des sites d'escalade comme Squamish. Pour tous les bénévoles, la journée s'est terminée autour d'une bière et d'un hamburger à la brasserie Howe Sound Brewery, suivie de diapositives et d'un film de Scott Milton présentés par le canadien lui-même, retraçant ses voyages en Afrique du Sud et vers d'autres vastes destinations d'escalade. L'ambiance était tranquille car grimpeurs et bénévoles se préparaient à un grand week-end d'escalade et de bloc.

 

 

Jour 2 - Compétition d'escalade flash

Nous avons eu de la chance : les légers nuages matinaux ont laissé place à un ciel aux différents tons de bleu. Qui a dit qu'il pleuvait beaucoup en Colombie Britannique? Les grimpeurs sont arrivés tôt et se sont échauffés sur les blocs du Grand Wall avant de démarrer la compétition.

Les règles de la compétition d'escalade flash (sur invitation) étaient relativement simples : les athlètes recevaient une sélection de voies à faire. Jusqu'à une certaine cotation (14a pour les hommes et 13a pour les femmes), ils n'avaient pas le droit de travailler les voies ; en cas de chute, ils étaient redescendus et devaient recommencer du début. Les points étaient attribués selon la difficulté de la voie et le nombre de concurrents qui l'avaient sortie. Les voies choisies pour la compétition n'étaient pas faciles, allant chez les hommes de 12d à 14c, et de 12a à 14c pour les femmes. L'action se situait dans la zone autour du bloc Cacomdemon et dans le Canyon Cheackamus.
chris sharma climbing
Chris Sharma et Sonny Trotter ont passé une grande partie de la journée à travailler sur le projet de Sharma sur le bloc Cacomdemon, qui commence par une dalle extra fine suivie d'une longue traversée très inclinée et surplombante. Ils progressaient bien, mais la voie n'a pas été vaincue. Dave Graham a passé Force of Habit (12d), Neurotica (13b) et Young Blood (13b) dès le premier essai. Gérôme Pouvreau et Nick Sagar ont tous deux sorti Young Blood. Gérôme Pouvreau et son compatriote Jérôme Meyer sont rapidement venus à bout de Force of Habit et Neurotica.

Pendant ce temps, au Canyon Cheakamus, le Britannique Steve McClure et le Suédois Said Belhaj étaient les maîtres du big show. Steve a réussi Patience (14a) au deuxième essai en donnant l'impression qu'il passait du 5.6. Said a grimpé Freewill (13c) et a presque sorti Patience avant de tomber au niveau du ressaut final. Harry Berger est également entré en lice, passant plusieurs 12. Lynn Hill a rapidement sorti Face the Music (12a) et Cut to the Chase (12c) avant de passer The Fleeing Heifer (12c) après plusieurs essais.

Les concurrents de l'événement Open ont passé la journée à grimper une sélection de 50 voies s'échelonnant de 10c à 13c. Les plupart des grimpeurs ont privilégié le Forgotten Wall, les grimpeurs du coin s'avérant vraiment brillants.

Les très populaires clinics sont un autre événement du RocTrip. Elles représentent une occasion unique d'apprendre les techniques de bloc avec Frederic Nicole et Scott Milton, ou la fissure et les techniques de secours vitales avec les guides de la région de Squamish. Les cliniques ont remporté un franc succès et constitueront un élément incontournable des futurs RocTrips.

Said Belhaj climbing
Pour chauffer l'ambiance en prévision de la soirée de fête, Timmy O'Neil a passé l'une des présentations diapo de sa marque. Ses présentations sont un must et si vous en avez déjà vu une, vous savez que rien n'est sacré dans le monde de Timmy. Il a également montré en avant-première sa vidéo de Indian Creek, Parallelojams à une salle comble. Pendant la présentation, il a organisé une tombola, l'a tiré au sort et a fait donné au public des gages sans queue ni tête pour des prix valant des centaines de dollars. Immédiatement après le show de Timmy, la fête a commencé, une fête comme Squamish n'en avait jamais vu auparavant. Le DJ de Petzl, LaFouche, a apporté sa French Touch à la brasserie Howe Sound Brewery, avec le VJ Guillaume mixant les images d'escalade de la journée. Dès que la musique a retenti, la foule compacte a explosé en une multitude de corps en mouvement. Comme si cela ne suffisait pas, Said, l'homme aux multiples talents, a sorti son didjeridou, ses tambours et autres instruments pour remplir la salle de world music. Timmy a fini par s'associer au mélange en apportant ses propres connaissances en percussion. Le couvre feu de 2 heures du matin a sonné trop tôt cette nuit-là, et a vu les grimpeurs sortir épuisés du pub pour prendre un peu de sommeil et se préparer au Jour 3.

 
 

Jour 3 - Festival de blocsRock climbing squamish

La journée a commencé tout doucement, les gens récupérant des festivités de la nuit précédente. Le ciel bleu nous a honoré à nouveau. Le champ de blocs du Grand Wall est un endroit magique : d'énormes arbres abritent un enchevêtrement expansif de blocs recouverts de mousse, sous l'ombre du Chief. C'est un paradis pour tous les fous de blocs : dalles raides et techniques, dévers à becs, problèmes invraisemblables avec beaucoup de plats...

Les athlètes invités se sont vus attribuer quelques problèmes difficiles, principalement des projets pour les hommes et des V7-V11 pour les femmes. Flashed Climbing a fourni les crach-pads pour la plupart des blocs.

Chris Sharma a été le seul homme à sortir un des problèmes sélectionnés - Lucky Charms (V11). Les autres gars se sont fait plaisir sur la multitude de blocs de grande qualité de la zone, ce qui souligne la nature exceptionnelle de l'événement : alors qu'au départ, il s'agit d'une compétition, au fond, le RocTrip est un rassemblement de personnes venues pour prendre du plaisir et grimper ensemble.
Mais l'action sportive était plutôt à chercher du côté des femmes. L'américaine Lisa Rands et la native de Squamish Thomasina Pidgeon étaient au coude à coude dans la catégorie Elite féminine. Parmi les problèmes que Lisa a passé se trouvent Double 0 (V10), Worm World Cave (V9), ATD (V7), No Problems (V10) et Ride the Lightening (V8). Pas mal pour une seule journée de travail... Thomasina était juste derrière, et les organisateurs ont prolongé la limite du temps imparti car le public suivait de façon enthousiaste le « duel » des deux femmes.


Bouldering Squamish

L'événement Open de blocs a vu se démarquer d'excellents grimpeurs : Melissa Lacasse, Paul Robinson et Neil Dyer ont tous obtenu des score très impressionnants.

L'heure de la fin de la compétition ayant sonné, ce sont des athlètes et des spectateurs fatigués qui ont convergé une nouvelle fois vers la brasserie Howe Sound Brewery pour y déguster des bières fraîches et assister à la cérémonie de remise des prix. Les prix ont été décernés, les bénévoles et sponsors ont été remerciés, et le RocTrip s'est terminé.

Une fois encore, le RocTrip a rempli sa promesse : un moment fun avec des gens fun dans un environnement fun. Bien plus qu'une simple compétition, le RocTrip est un rassemblement, un événement et un état d'esprit où des gens du monde entier peuvent se retrouver et pratiquer ensemble le sport qu'ils préfèrent : l'escalade...

Surveillez la date du prochain RocTrip...







 

Vidéo d'escalade - Petzl Roctrip Squamish

Timmy O'Neill nous présente sa vision du Petzl Roctrip at Squamish. Canada BC...
Avec Lynn Hill, Jason Kehl, Chris Sharma, Gérôme Pouvreau, Lisa Rands, Liv Sansoz, Dave Graham, Jérôme Meyer, Steve McClure, Said Belhaj et beaucoup d'autres... Attention, Timmy parle vite, très vite...