Énergie et réseaux © Fred Moix Énergie et réseaux © Fred Moix

Energie et réseaux

Les techniques d’évolution mises en oeuvre dépendent directement des spécificités de chaque structure et de la présence, ou non, de protections collectives. En l’absence de celles-ci, les équipiers doivent assurer, seuls, leur propre sécurité grâce à des EPI (équipements de protection individuelle).
C’est le cas, par exemple, lors d’intervention sur une antenne, une éolienne, ou lors du montage et du démontage des structures pour événements. Pour se protéger en cas de chute, chaque personne doit obligatoirement utiliser un système d’arrêt des chutes (par exemple : auto-assurage sur la structure par une longe absorbeur d’énergie ou sur une corde de sécurité avec un antichute mobile). Si nécessaire, l’équipement sera complété avec un système de maintien pour travailler les mains libres. Si la structure est équipée de protections collectives, l’utilisation d’un système de maintien au travail (longe réglable) peut être suffisante. Dans certains cas particuliers, les équipiers peuvent également être amenés à utiliser des techniques de progression évoluées : technique alpine pour installer une cordede sécurité, réalisation de mouflage pour hisser une charge, descente le long d’une corde, etc.