Les basiques de l'alpinisme

1. Préparez votre course avec soin

Renseignez-vous bien sur la météo et les conditions de la course projetée : les difficultés peuvent être très différentes en fonction des conditions. Repérez la montée et la descente. Votre cordée est elle prête pour une course de cette difficulté ?

2. Emportez le matériel adapté

En alpinisme il faut être rapide, le poids est l'ennemi numéro un. Prévoyez le matériel nécessaire à la course et aux conditions. Complétez-le par un équipement dédié à une retraite ou au secours. Par exemple : prendre un kit de secours crevasse pour une randonnée glaciaire. Avoir toujours une carte, une boussole, un altimètre et une lampe frontale.

3. Adaptez votre assurage à votre progression

Être rapide dans un itinéraire d'alpinisme est essentiel. Quand les membres de la cordée progressent simultanément, corde tendue, apprenez à exploiter les opportunités rapides et fiables d'assurage qu'offre le terrain (en se protégeant avec un coinceur ou autour d'un becquet). Dans les passages difficiles, prenez le
temps de bien vous protéger et d'assurer votre compagnon. Anticipez les points d'assurage en fonction des difficultés à venir et de l'itinéraire.

4. Savoir renoncer

Pendant la course gardez en mémoire quatre facteurs importants : l'humain, les conditions, le terrain, le timing. Au point de non retour, une analyse des
quatre facteurs aide à décider de continuer ou non. Par exemple :
- dans quel état physique est la cordée ?
- les conditions de la course et météorologiques sont-elles bonnes ?
- le terrain est il acceptable ?
- reste-t-il assez de temps ?

5. Restez concentré

Restez concentré dans les passages faciles et lors de la descente. Au sommet vous n'avez fait que 50 % de la course !