Said Belhaj

Petzl team athlete profile

Steve McClure profile - photo © Stéphan Denys
Said Belhaj profile - photo © John Evans

Suède

SWE
Kopfbereich
Photo portrait: 
Said Belhaj - photo © collection Said Belhaj
Date de naissance: 
18 Juni 1981
Lieu de résidence: 
Gothenburg (Suède)
Statut actuel: 
Grimpeur professionnel et musicien
Date d'entrée dans le Team Petzl: 
2005

L'escalade pour vivre
«Pour les grimpeurs du team Petzl, l’escalade est un mode de vie qui dépasse la passion. Nous la pratiquons quotidiennement et on en n’a jamais assez. C’est un style de vie qui ne peut pas s’arrêter, même s’il n’est pas toujours possible d’en vivre. Cette pratique est reliée à la vie, à la nature. Etre dehors à grimper tout le temps est assez proche de l’animal. Voyager, rencontrer des gens, partager ce qui n’existait pas encore la veille représente une valeur sociale infinie.
J’ai découvert l’escalade vers l’âge de 10 ans lorsque je grimpais encore aux arbres. Depuis, je grimpe, d’une façon ou d’une autre. J’ai fait partie de l’équipe nationale suédoise pendant 10 ans, on faisait des compétitions partout dans le monde. Comme je préfère être dehors sur le rocher, c’est difficile pour moi de grimper en salle. Aujourd’hui, je suis présent dans tous les domaines de l’escalade libre: bloc, falaise, compétition, grande paroi.»

Colonne gauche

Compétition et paradoxe
«Comme membre actif de l’équipe nationale suédoise, j’ai fini par me rendre compte qu’il faut beaucoup d’investissements pour créer une énergie positive au sein d’une équipe soudée. Particulièrement sociable, les gens autour de moi comptent vraiment. Je ne peux pas me rendre à une compétition seulement pour gagner et oublier le reste. Les bonnes compétitions sont celles qui engendrent une bonne énergie entre les concurrents, les organisateurs et le public. Le but en compétition est normalement de battre l’autre, d’être le meilleur. Mais comme j’ai beaucoup d’estime pour les autres, comme je les aide à être meilleurs et même à gagner à ma place, il y a une certaine contradiction à gérer.»
 
 
Escalade libre et à vue
«De manière générale, j’ai de bonnes sensations quand je grimpe à vue, à la limite de mes possibilités. Grimper sur du rocher dans des régions reculées de la planète, rend mon activité encore plus intéressante. A la réussite d’une voie après travail, je préfère celle d’une voie à vue car je peux me concentrer à 100 % sur le mouvement de l’instant et sur la difficulté de l’escalade. La richesse de l’escalade à vue est liée à la découverte, l’exploration. Il faut savoir réellement improviser. On découvre ce qui va se passer en même temps qu’on le fait, comme si on était acteur et spectateur en même temps.»
 
 
La dimension spirituelle
«Avant toute chose, l’escalade est pour moi, un prétexte à rencontrer différentes personnes et à voyager dans des endroits que je ne connaîtrais probablement pas autrement. Ensuite, j’adore l’aspect stimulant de ce sport et les différents défis qui vont avec. Quant à sa dimension spirituelle, c’est une sorte de méditation en mouvement qui m’emmène dans différents endroits de mon esprit. Ma vie est inspirée par l’approche mentale liée à l’escalade, la musique et les rêves. Mon objectif quotidien est de me créer une vie saine avec tout ce qui entoure l’escalade. Je préfère réaliser quelque chose qui enrichisse ma vie lorsque je ne grimpe pas. J’aime véhiculer cette idée qu’il existe plusieurs façons de vivre sa vie, pas seulement les clichés présentés par la société occidentale actuelle. Je fais plein d’autres choses, simplement parce que je ne peux pas grimper 24 heures sur 24. J’aime jouer de la musique, courir, rouler en vélo ou nager et quelques fois tout en même temps. J’aime aussi la danse, le qi-gong, la méditation, la photographie, les bons livres. Mon mentor le plus important est mon maître en musique, Christer Bothén, musicien hors norme, qui a presque soixante-dix ans et qui a toujours vécu pour sa passion.»
 
 
Un grand voyageur
«En tant que grimpeur, je me sens connecté avec presque toutes les roches du monde. Mais le lieu que je préfère pour l’escalade est la Catalogne en Espagne. L’expérience que me procure cette région est unique. J’ai beaucoup d’amis en Catalogne. Je peux y aller seul et retrouver par hasard, un ami pour grimper.
J’aime aussi grimper au Maroc, autant pour l’escalade que pour les soirées musicales d’improvisation et la bonne nourriture.»
 
 
Ma devise
«Il n’est jamais trop tard.»
 

Colonne droite
Diaporama Photos: 
Diaporama Videos: 

 
 
Video Playlist featuring Said Belhaj

Petzl team profile

Said Belhaj is a professional climber and musician based in Gothenburg, Sweden.
He travelled about 6 months/year, climbing around the globe, but also discovering new cultures and learning other kind of music.
The rest of the time, Said is in Sweden training and doing concerts.
You can listen the Said' music on
http://www.myspace.com/saidbelhaj
http://www.myspace.com/giddabush

Image: 
Said Belhaj  - Photo (c) Sam Bié

Redactor profile

Image: 
Said Belhaj  - Photo (c) Sam Bié

Verlauf

Blog
Aktuelle Blogeinträge anzeigen
Mitglied seit
5 years 28 weeks