Petzl organise des ateliers de tests sur les broches et lunules, durant le Rassemblement des Glaciairistes à l'Argentière-La-Bessée (Hautes-Alpes). Tout commence par un débat autour de la résistance des lunules, sur un forum de discussion, en octobre 2006. Les participants ne sont pas d'accord sur la fiabilité des lunules en glace : certains n'en font qu'une, d'autres les doublent. La question de la résistance par rapport aux broches à glace est également posée.

Gérard Pailheiret, organisateur du rassemblement des glaciairistes de l'Argentière la Bessée (Ice Climbing Écrins), propose de faire des tests grandeur nature lors de l'édition de janvier 2007.

"C'est un sujet qui me préoccupe depuis longtemps. Pour la prochaine édition de l'Ice Climbing Ecrins (...) des tests en réel avec appareils de mesure seront organisés. Tout le monde pourra y assister et repartir avec des chiffres réels."
Source : forum alpinisme de Camptocamp.

Partenaire de l'événement, Petzl s'est chargé de réaliser l'atelier. Le 12 janvier, un mini centre de test est donc installé sur un ruisseau glacé de la vallée du Fournel. Le dispositif : un relais triangulé pour accrocher un vérin et une chaîne, relié à un amarrage à arracher à l'autre bout. L'amarrage peut être une broche, une lunule ou même un piolet. Entre les deux, un capteur pour enregistrer à quelle valeur l'amarrage cède.

Les résultats varient beaucoup en fonction de l'état de la glace : l'atelier a eu lieu deux jours de suite, et les valeurs sont très différentes d'un jour à l'autre. Lors de ces tests, les broches ont été en moyenne deux fois plus résistantes que les lunules.

Voici quelques fourchettes de valeurs d'arrachement que nous avons constatées :

  • broches à glace : entre 1330 et 1880 daN, en fonction de la qualité de la glace ;
  • lunules entre 700 et 1150 daN (lunules horizontales et verticales), en fonction de la qualité de la glace.

Important : ces valeurs sont influencées par la qualité de la glace et le moment où les tests sont réalisés. Ces fourchettes de valeurs ont été constatées les 12 et 13 janvier 2007, dans une glace peu homogène structurée en strates par les phases successives de gel et de dégel.
Note : 1 daN est pratiquement égal à 1 kg.
 

 

videoVidéo - Test de résistance des broches et lunules

Un mini centre de test était donc installé sur un ruisseau glacé de la vallée du Fournel. Un relais triangulé pour accrocher un vérin et une chaîne, relié à un amarrage à arracher à l'autre bout. L'amarrage à arracher peut être une broche, une lunule ou même un piolet. Entre les deux, un capteur pour enregistrer à quelle valeur l'amarrage est arraché. Les résultats varient beaucoup en fonction de l'état de la glace : l'atelier a eu lieu deux jours de suite, et les valeurs étaient très différentes d'un jour à l'autre. En tout cas, lors de ces tests, les broches ont été en moyenne deux fois plus résistantes que les lunules.



 

 

Observations sur la résistance des broches, lunules et piolets

Les observations de Patrick Magnier et Rémy Vuillot, organisateurs et animateurs de l'atelier.
Ces observations portent uniquement sur l'atelier réalisé au Fournel les 12 et 13 janvier 2007.
A l'issue du premier jour :

  • "Nous avons constaté que la tenue des amarrages que nous avons réalisés dépend directement de la qualité de la glace et de la profondeur des ancrages.
  • Les broches, au même moment et dans la même glace, tiennent à une charge supérieure aux lunules (à peu près du simple au double). Ceci peut être lié au fait que l'ancrage lunule est moins profond que l'ancrage broche (puisqu'on le réalise en vissant des broches en biais), et que l'on fragilise plus la glace avec deux trous au lieu d'un.
  • C'est le filetage de la broche qui joue sur la tenue. Comme le filetage a la même longueur sur les tailles M, L et XL des broches Petzl, les résistances d'une taille à l'autre sont quasiment les mêmes.
  • Lors de nos tests, les broches les plus longues pliaient avant de travailler à l'arrachement : la glace de surface de moins bonne qualité se fissure autour de la partie non filetée du tube, créant un bras de levier. La broche commençe alors à plier et travaille de plus en plus à l'arrachement.
  • Les piolets tirés par le bas du manche ont mieux tenu que tirés directement par la tête vers le bas.
  • Lors des tests de lunules, nous n'avons jamais constaté que la cordelette casse ou fende la glace. C'est la glace elle-même qui à une certaine valeur, commence à craquer, se fendre, propager des zones de rupture assez loin des trous. Puis elle lâche en plaques ou en assiettes, en étant soulevée en amont du point d'appui par la traction vers le bas.
  • Idem pour les broches, qui à la traction détachent une assiette (plus petit que pour les lunules) en la soulevant d'un coté (amont) et en appuyant de l'autre (aval)".
     

À l'issue du deuxième jour

  • "La glace plus homogène et plus humide présente une meilleure tenue des amarrages.
  • Contrairement à ce qu'on pensait, une lunule réalisée verticalement offre une plus grande résistance à l'arrachement qu'une lunule réalisée horizontalement.
  • Les efforts à l'arrachement sur une lunule verticale semblent mieux répartis, sur une surface plus grande : on a put constater à chaque fois que ce sont deux assiettes qui se soulèvent de chaque côté, et non plus une seule d'un seul côté. "
     

La qualité de la glace détermine la résistance

"C'est essentiellement la qualité de la glace et la profondeur des ancrages qui détermine la résistance des amarrages.
On ne peut parler que d'une résistance donnée à un moment donné. Il y a trop de paramètres qui entrent en compte dans ces mesures pour qu'on trouve des constantes : température, humidité, conditions de la veille, placements, etc. Les broches longues permettent d'aller chercher la glace de qualité en profondeur. Les résultats de ces tests nous pousseraient à privilégier le broches pour la réalisation des relais de progression (avec risque de chute), et à réserver les lunules pour les descentes en rappel (il est conseillé d'installer le rappel sur deux lunules triangulées)."

 

Kommentare

Kommentar hinzufügen

Der Inhalt dieses Feldes wird nicht öffentlich zugänglich angezeigt.
  • Internet- und E-Mail-Adressen werden automatisch umgewandelt.
  • Zulässige HTML-Tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <hr> <br> <img> <object> <embed> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <p> <span> <b> <i> <u>

Weitere Informationen über Formatierungsoptionen